C.A. de l’AGE UQTR: Un trou dans le système scolaire

0
124

Dimanche le 19 janvier 2020 avait eu lieu la 443e réunion du Conseil d’administration (C.A.) de l’Association générale des étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR). Des postes-clés non comblés ou en élection représentent un des points d’orgue de cette réunion, dernière avant l’Assemblée générale (AG) extraordinaire se tenant le mercredi 5 février prochain. 

C.A. AGE
Assis: Marie-Chantale Delaney, VP aux affaires académiques de premirer cycle, et Jimmy Lacourse, président. Debout: Antoine Belisle-Cyr, secrétaire général. Photo: David Ferron

Un CX avec plus de tâches

D’abord, mentionnons que les postes de la direction générale des élections de l’AGE UQTR et de la présidence du Comité d’évaluation des rapports des officiers (CÉRO) ont été laissés vacants par Yury DuBois de Nevele, étudiant au programme en psychoéducation. Concernant le premier poste, deux candidats se sont présentés : Samuel Gagnon et Philippe Lauzon. Le premier a été vice-président (VP) aux affaires sociopolitiques du conseil exécutif (CX) de l’AGE UQTR  entre mai et août 2019. Il a répondu à plusieurs questions posées par ses ancien.ne.s collègues du CX, notamment sur sa capacité à concilier vie scolaire et les élections de l’AGE UQTR. Gagnon, étudiant en géographie, a promu sa candidature en parlant notamment de son expérience comme coordonnateur de la délégation uqutérienne des Géolympiades 2020. L’étudiant du département de géographie explique que malgré sa démission du CX de l’AGE UQTR, il voudrait s’y impliquer, «laisser quelque chose auprès» de l’association. 

 Le deuxième candidat, qui n’a pas pu être sur place, a envoyé son curriculum vitae, qui souligne notamment son implication au sein du C.A. de la Chasse-Galerie et du Groupe des médias étudiants (GME) de l’UQTR. Des questions ont été posées par des membres du C.A. afin mieux le connaître. 

Le C.A. du 19 janvier dernier a mis en lumière les conséquences des postes non comblés au sein de l’AGE UQTR. 

 Sur 24 votes, Samuel Gagnon en a reçu 18. Il est donc élu directeur général des élections (DGE) de l’AGE UQTR pour l’année 2020-21. Quant au poste de la présidence du CÉRO, le prochain ou la prochaine présidente sera choisie dans les semaines à venir. 

Les tâches attribuées au poste de VP aux finances et développement des services, vacant depuis la fin de la session d’automne 2019, seront réalisées par Antoine Bélisle-Cyr, secrétaire général, et par l’adjointe administrative. Le poste pour la coordination du Spectacle de la rentrée n’a pas non plus été comblé. Ce poste sera donc assuré par le VP aux affaires socioculturelles, Étienne Lebel-Michaud, et les membres du comité d’organisation. Une décision par rapport à l’attribution de la bourse offerte à la coordination sera proposée plus tard durant la session. 

Bouffe et bourse 

Jimmy Lacourse, président de l’AGE UQTR, explique qu’un comité a été mis sur pied l’an dernier afin de préparer une offre pour être responsable de la gestion de l’offre alimentaire de la cafétéria. Toutefois, le comité étant passé de cinq à deux étudiants, Lacourse a préféré proposer la dissolution dudit comité, ce qui a été adopté à la suite d’un vote du C.A. Toutefois, la porte ne serait pas fermée pour appuyer un autre soumissionnaire qui ferait compétition à la Sodexo, actuelle gestionnaire.  

Les bourses pour les stages en enseignement ont suscité des discussions.

NDLR : L’AG extraordinaire du 5 février prochain aura lieu au 1012, Pavillon de la Vie Étudiante à 10h30. Une levée de cours sera effective, sauf pour les stages et les laboratoires. N’oubliez pas d’apporter votre carte étudiante pour avoir le droit de vote. L’ordre du jour sera disponible d’ici peu.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here