Championnat provincial de volleyball: Deuxième titre consécutif pour les Patriotes

0
Les joueuses des Patriotes, dont les trois membres de l'équipe d'étoiles, célébrant un point lors de la finale provinciale. Photo: Christopher Plamondon
Les joueuses des Patriotes, dont les trois membres de l’équipe d’étoiles, célébrant un point lors de la finale provinciale. Photo: Christopher Plamondon

L’Université du Québec à Montréal accueillait le championnat provincial de volleyball féminin universitaire division 2 les 14 et 15 mars derniers. C’est sans grande surprise que les Patriotes sont parvenues à mettre la main sur une deuxième bannière consécutive et une troisième en quatre ans. Les joueuses de l’UQTR ont d’abord vaincu l’Inuk de l’UQAC en demi-finale pour ensuite l’emporter sur l’équipe hôtesse, les Citadins, en finale.

Tout le monde s’attendait à une finale chaudement disputée entre l’UQTR et l’UQAM, les deux formations ayant dominé le circuit tout au long de la saison. Premières au terme de la saison régulière, les Patriotes ont littéralement écrasé l’équipe de Saguenay en demi-finale par la marque de 25-13, 25-17 et 25-18. Leur domination a permis à l’entraineur de donner un peu de temps de jeu à toutes ses joueuses lors de ce match. «Le fait que nous étions en grand contrôle m’a permis de récompenser certaines joueuses qui ont travaillé très fort durant toute la saison sans nécessairement fouler le terrain à plusieurs reprises cette année. Tout le monde a mis la main à la pâte et je suis d’autant plus content de cette victoire pour cette raison», commente l’entraineur-chef Étienne Lefebvre.

La finale tant attendue

Depuis quelques années, les matchs opposant l’UQTR à l’UQAM donnent droit à des affrontements enlevants. La finale 2014 n’a pas fait exception à la règle alors que les Patriotes l’ont emporté en quatre manches de 25-20, 16-25, 25-17 et 25-20. Si la seconde manche a été relativement difficile, il en a été tout autre pour le reste du match. «L’entraineur de l’UQAM a tenté de nous surprendre avec une stratégie défensive en tentant de contrer notre attaque qui leur a fait mal toute la saison, laissant des lacunes dans leur propre offensive. La tactique n’a visiblement pas fonctionné alors que toutes nos attaquantes sont sorties très fortes. Je tiens à dire un merci tout particulier à mes adjointes Andrée-Anne Charrette et Marie-Ève Girouard qui se sont montrées très rassurantes et aidantes dans les rares creux qu’a connus notre équipe cette saison», résume l’entraineur après la victoire.

Bon plan de match

L’entraineur Lefebvre est reconnu pour toujours avoir de bons plans de match. Grâce à plusieurs séances vidéo d’équipe, il a encore une fois été en mesure de cibler les faiblesses défensives de ses adversaires et de contrer leur attaque qui avait fait des ravages dans la ligue cette année. «Nous avions effectivement un bon plan de match pour jouer contre l’UQAM. Néanmoins, comme je l’ai répété toute l’année, ça se passe de notre côté. Aucune équipe de cette ligue ne pouvait nous atteindre si nous présentions notre meilleur volleyball, et c’est ce que les filles ont fait, chapeau à elles!», lance l’entraineur, fier de ce que ses joueuses ont accompli encore une fois cette année.

«Je tiens à dire un merci tout particulier à mes adjointes Andrée-Anne Charrette et Marie-Ève Girouard qui se sont montrées très rassurantes et aidantes.» -Étienne Lefebvre

Une victoire d’équipe

Alors que c’est souvent une ou deux joueuses qui ressortent du lot dans un match de volleyball, c’est toute l’équipe qui a connu une performance remarquable lors de ce match. Chaque attaquante est ressortie avec huit ou neuf points marqués, ce qui a rendu d’autant plus difficile le travail en défensive pour l’UQAM, ne sachant plus où donner de la tête. Entre autres, la joueuse de centre Joannie Caron a tiré un de ses meilleurs matchs de la saison, contrant beaucoup d’attaques de l’adversaire. Ann-Marie Cloutier, qui avait connu une légère baisse de régime depuis quelques matchs, est revenue à ses bonnes habitudes et a fait très mal aux Citadins, notamment par ses services lourds et ses puissantes attaques.

Des vétéranes émotives

Quatre joueuses du six partant ne seront pas de retour l’an prochain: Ann-Marie Cloutier, Myrianne Courteau, Marie-Christine Gravel et Amélie Chapleau. Il y avait de l’émotion dans l’air au terme de leur dernier championnat provincial universitaire, elles qui avaient développé une belle complicité et un grand sentiment d’appartenance envers les Patriotes. Bonne nouvelle néanmoins, l’entraineur-chef Étienne Lefebvre sera de retour pour une quatrième saison avec le club trifluvien. «Si l’année dernière avait été difficile par moments, celle-ci fut belle en tout point! J’ai déjà hâte à l’an prochain!»

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here