Chanson au Centre culturel Pauline-Julien: Manu Trudel s’affirme avec ses exquis messieurs

0
1060
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
Manu Trudel et les messieurs de Manu se partagent une scène épurée et remplissent la salle de sonorités denses. Photo: M.-C. Perras
Manu Trudel et les messieurs de Monsieur Manu se partagent une scène épurée et remplissent la salle de sonorités denses. Photo: M.-C. Perras

La Corporation de développement culturel de la ville de Trois-Rivières a présenté le spectacle de Manu Trudel au Centre culturel Pauline-Julien du Cap-de-la-Madeleine. Le vendredi 21 novembre dernier, le public fut convié à une communication intimiste de l’auteur-compositeur-interprète Manu Trudel, accompagné de ses messieurs, trois choristes qui apportent profondeur et théâtralité.

Réunis sur une scène épurée, les quatre complices ont livré des chansons touchantes, entremêlées de la saveur humoristique et du parfum désinvolte de l’artiste Manu Trudel. Il signe la plupart des textes qu’il a chantés, mais a laissé une place toute spéciale à des amis, comme le défunt Jean Lafrenière ainsi que le poète Yves Boisvert.

Trudel propose des chansons qui jalonnent une grande partie de sa vie. «J’ai des chansons qui ont entre une vingtaine d’années et un an. J’écris quatre, cinq tounes par année, je ne suis pas très prolifique. Par contre, les commandes, ça provoque.» Manu Trudel collabore d’ailleurs avec Fred Pellerin depuis déjà longtemps. Trudel signe une chanson sur son nouvel album, qui se classe parmi les plus populaires dans les ventes sur internet. C’est donc un gain de plus pour l’artiste méconnu qui dévoile une maturité.

Manu Trudel espère beaucoup, mais craint parfois de ne pas être prêt. Le succès commence à le rattraper. Avis aux intéressés, il aimerait bien rencontrer un metteur en scène signifiant afin de peaufiner le travail déjà très bien entamé avec ses messieurs. Frédéric Dawd, Paul-André Bellefeuille et Philippe Dumas occupent une place importante dans la soirée. Les trois chanteurs qui accompagnent Manu Trudel amènent une rythmique et une sonorité denses et essentielles. «C’est un show assez simple c’est comme ça que je l’assume aussi: une guitare, quatre micros. On est capables d’aller faire des shows en Gaspésie. Pas de drum, pas de basse. Les trois gars, moi j’adore ça, c’est ma formule, je ne ferais pas d’autre chose», affirme celui qui souhaite faire une tournée cet été.

Un artiste mûri à point, plus que prêt à quitter le nid.

Le peintre Réjean Ladouceur peint en direct une toile le temps d’une chanson. Photo: M.-C. Perras
Le peintre Réjean Ladouceur peint en direct une toile le temps d’une chanson. Photo: M.-C. Perras

En plus de ses textes à écouter attentivement, il a été possible de voir à l’œuvre le peintre Réjean Ladouceur. Le temps d’une chanson, il a peint en direct une toile représentant les propositions de cette chanson. Un autre moment rendu possible grâce à la salle intimiste que procure le Centre culturel Pauline-Julien.

Les interventions de Trudel entre les chansons sont teintées d’humour parfois sarcastique, parfois anecdotique, mais toujours délectable. Ses messieurs ont une présence charismatique sur scène et ne se laissent pas prier pour prendre la large place qui leur revient. Ils offrent même des moments de théâtre très drôles, notamment lorsque Philippe Dumas sert une imitation très juste du cow-boy de Trois-Rivières.

Les trois chanteurs qui accompagnent Manu Trudel amènent une rythmique et une sonorité denses et essentielles.

Encore un peu familier et régional, le spectacle Manu Trudel et les messieurs de Monsieur Manu gagnera à être connu et s’améliorera en quittant la maison. Un artiste mûri à point, plus que prêt à quitter le nid. «Si mettons il y a 200 personnes à Trois-Rivières qui aiment ce genre de musique là, ça veut dire qu’il y en a 2000 à Montréal et 20 000 au Québec. Le problème c’est toujours la même affaire, c’est de les rejoindre», souligne Manu Trudel. Mais quand le public sera au rendez-vous, il sera conquis par cet être singulier, sympathique et accessible.

En attendant les tournées, Manu Trudel travaille dans sa boutique de cigarettes électroniques sur la rue St-Georges.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here