Chèque tes affaires : 4 choses que tu ignores sur les impôts

0
alexis frigon chèque tes affaires
Crédit illustration: Sarah Gardner

Nous sommes arrivéEs il y a peu au mois de mars. L’hiver est bientôt derrière nous; on ne lâche pas, gang! Ceci dit, une autre chose arrive avec le mois de mars. Eh oui, il s’agit de la saison des impôts!

Pour certaines personnes, impôts rime avec mal de coco. Cela peut être compréhensible; de nombreuses règles existent et il peut être difficile de s’y retrouver. Ceci dit, il s’agit d’un passage annuel obligé de la vie adulte. Autant commencer à l’apprivoiser tout de suite!

Voici donc 4 choses que tu ignores probablement au sujet de tes impôts.

1. C’est essentiel de les faire chaque année. (Et tu dois probablement sous-estimer leur importance).

Il est important de remplir sa déclaration chaque année pour plusieurs raisons. La première raison, selon moi, est notamment de ne pas laisser de l’argent sur la table. Ne pas faire ses impôts, c’est renoncer à de l’argent auquel tu as droit. C’est un peu comme si ton meilleur ami t’offrait de la pizza gratuite, mais que tu lui disais non. Toutefois, les impôts sont une offre à durée limitée : la date limite pour la production de ta déclaration d’impôt est le 30 avril de chaque année. En outre, si tu n’as pas produit tes impôts avant cette date et que tu as un solde à payer, il est certain que tu devras payer des pénalités.

2. Les frais de scolarité et les intérêts payés sur un prêt étudiant donnent droit à un crédit.

C’est un peu comme si on te remboursait une partie de tes études indirectement. Et la beauté de la chose, c’est que le crédit peut être appliqué sur une année ultérieure. Par exemple, tu peux accumuler le crédit pour frais de scolarité pendant la durée de tes études puis appliquer celui-ci sur tes impôts lorsque tu débuteras sur le marché du travail en plus d’ajouter celui pour les intérêts payés sur ton prêt étudiant. Cela te donne donc un bon coup de pouce pour tes premières années de «vraie» vie adulte!

3. Tu as fort probablement droit à des crédits d’impôt dont tu ne te doutes même pas de l’existence.

Prenons le crédit sur la TPS du gouvernement fédéral. Selon le site de l’Agence du revenu du Canada, pour 2020-2021, toutes les personnes célibataires de 19 ans ou plus gagnant moins de 47 527$ et tous les couples sans enfants dont le revenu est de moins de 50 347$ avaient droit à ce crédit qui diminue à mesure que le revenu augmente. Dans le cas d’un couple, une seule personne recevra le crédit. Ce crédit est d’ailleurs versé aux trois mois. Afin de le recevoir, il ne suffit que de faire ses impôts! Pas mal, n’est-ce pas?

Son équivalent au provincial est ce qu’on appelle le crédit d’impôt pour solidarité. Versé aux mois, aux trois mois ou encore une seule fois par an selon le montant, ce crédit s’adresse aux ménages à faibles revenus. Pour une personne célibataire de 18 ans ou plus, il faut avoir gagné en bas de 53 886$ et pour un couple sans enfants, 58 659$. Pour en faire la demande, il faut remplir l’annexe D de la déclaration de revenus du Québec et être obligatoirement inscritE au dépôt direct. Ici encore, une seule personne par couple peut en faire la demande.

4. Les frais médicaux donnent eux aussi droit à un crédit d’impôt.

Tu t’es acheté des lunettes l’an passé? Tu t’es déboité l’épaule et tu as rendu visite à ton ami le physio? Eh bien, sache que ces dépenses médicales peuvent être entrées dans ta déclaration et te donner un crédit d’environ 20%. Ceci dit, il peut arriver, à l’occasion, que le gouvernement demande des pièces justificatives alors il est important de bien conserver ses factures. (Eh oui, ton grand-père qui t’a déjà dit un jour «garde ta facture pour mettre ça sur tes impôts» n’avait pas tout à fait tort!).

Sache qu’en tant qu’étudiant ou étudiante, de manière générale, une déclaration d’impôt n’est pas très difficile ni complexe à remplir.

Tu te sens d’attaque pour remplir toi-même ta déclaration d’impôt ? Il existe de nombreux logiciels certifiés (dont certains gratuits) sur le net qui t’accompagnent pas à pas. Informe-toi! Si ton cas est plus complexe, tu peux également te renseigner auprès d’unE comptable ou d’un préparateur ou préparatrice d’impôts.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here