Compétition québécoise d’ingénierie 2014: L’UQTR accueillera la 30e édition

0
Publicité
Les ambassadeurs de l’UQTR pour la CQI 2014. Photo: UQTR
À l’avant: Judy-Ann Leclerc, vice-présidente logistique, Alexandre Richer, président, Nawal Tamou Elmquirmi, vice-présidente aux communications. À l’arrière: Denis Marcotte, vice-président compétitions, Joël Lapointe, adjoint commandites et Bouchaib Bekri, adjoint communications. Photo: UQTR

Cette année, c’est au tour des étudiants de l’École d’ingénierie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) d’accueillir la Compétition québécoise d’ingénierie (CQI). L’évènement se déroulera du 30 janvier au 2 février à l’Hôtel Sacacomie de Saint-Alexis-des-Monts où se tiendront majoritairement les épreuves.

Le thème de la CQI 2014 portera sur «Les énergies de demain» et les participants auront la chance de séjourner dans un hôtel dont la renommée dépasse les frontières canadiennes. Deux-cent-cinquante étudiants en provenance de 13 universités québécoises se verront en affrontement sur sept épreuves, pendant ces quelques jours de compétition. L’épreuve de Design innovateur se tiendra à l’UQTR et sera ouvert au grand public. «Cette compétition rassemblera les meilleurs étudiants en génie de la province; et la CQI constitue l’une des meilleures expériences compétitives que peut vivre un futur ingénieur», explique Alexandre Richer, président du comité organisateur de la CQI 2014.

Les challenges

Étudiants avancés ou moins expérimentés devront faire leurs preuves à travers sept challenges, dont la Conception senior, épreuve consistant à fabriquer en 12 heures un prototype qui devra épater les membres du jury. En plus d’évaluer leurs compétences à résoudre des problématiques d’ordre technique, la CIQ se veut aussi mesurer la polyvalence des participants. En effet, la CIQ propose des compétitions qui exigent des talents oratoires et persuasifs telles que l’épreuve Communication scientifique au cours de laquelle leurs capacités de vulgarisation seront testées et évaluées.

Par ailleurs, l’épreuve de Design innovateur réunira une trentaine d’étudiants, toujours en ingénierie, qui présenteront le fruit de leurs recherches dans des kiosques accessibles au public, le vendredi 31 janvier, de 9h à 16h, dans le hall Gilles-Boulet du pavillon Albert-Tessier de l’UQTR.

«La CQI constitue l’une des meilleures expériences compétitives que peut vivre un futur ingénieur.» -Alexandre Richer

À noter que les gagnants des défis de cette 30e édition auront la chance de participer à la Compétition canadienne d’ingénierie qui sera présentée en mars prochain à la Western University (Londres, Ontario).

Une récompense gratifiante

Comme à l’accoutumé, les vainqueurs de la CQI 2014 repartiront avec des récompenses exceptionnelles. «Les énergies de demain» étant au cœur de cette 30e édition, les compétiteurs qui désirent remporter le prix Sensibilisation à l’efficacité énergétique devront confirmer l’espoir nourri par les énergies renouvelables et démontrer leurs fonctionnalités.

En considérant l’environnement comme ayant également une importance capitale dans la société d’aujourd’hui, la CQI 2014 n’oubliera pas de décerner le prix Sensibilisation à l’environnement à une équipe qui saura allier innovations technologiques et responsabilités écologiques. Par ailleurs, les organisateurs de cet évènement n’ont pas oublié la gent féminine: un prix Distinction féminine sera attribué à une femme ingénieure. Enfin, Alexandre Richer n’a pas oublié de remercier chaleureusement tous les partenaires financiers de cette édition 2014, qui à travers leurs apports, soutiennent l’inventivité et le dynamisme de la relève en génie québécois.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici