Construire ensemble l’école d’après: un essai d’actualité

0
Dans cet essai, plusieurs membres du milieu de l’éducation se prononcent sur les difficultés engendrées par la pandémie de la COVID-19. Crédit: Unsplash et Cahiers Pédagogiques

En août dernier, quelques semaines avant le début de la rentrée scolaire, Sylvain Connac, Jean-Charles Léon et Jean-Michel Zakhartchouk, trois spécialistes en pédagogie, ont fait paraître l’ouvrage Construire ensemble l’école d’après. Il est possible de se demander à quoi fait référence la préposition «après» qui occupe une place centrale dans le titre du livre. En fait, en exposant les points de vue de dizaines d’enseignants et d’enseignantes travaillant aux quatre coins de la France, Connac, Léon et Zakhartchouk proposent des pistes de solution pour que les écoles soient capables de se réinventer positivement aux lendemains de la pandémie de la COVID-19.

«Ce que nous avons vécu, collectivement comme individuellement, est au mieux une crise, au pire un traumatisme.»

Les trois coordinateurs donnent parole à des enseignantEs ainsi qu’à diverses personnes qui sont liées de près ou de loin au monde de l’éducation: qu’il s’agisse de parents, d’élèves et de chercheurEs, ce livre se veut être une «réflexion collective féconde pour que « l’école d’après » ne soit pas un vain slogan». Axé sur la refondation d’une école et d’une société juste, sur la démocratie et sur la solidarité, l’ouvrage traite d’un ensemble de sujets qui ont tous été au centre des débats pédagogiques au cours des derniers mois.

Les limites de l’enseignement à distance

L’angle d’approche de l’ouvrage semble plutôt progressiste. Bien que le livre ait été publié avec la France comme public cible, il reste que les points soulignés par les diversEs spécialistes sont pertinents dans les sociétés occidentales, et ce, de la maternelle à l’université. Construire ensemble l’école d’après met l’accent à répétition sur le caractère social des établissements scolaires. Pour les moins féruEs de pédagogie, rappelons que la mission de l’école québécoise se divise en trois axes, soit instruire, socialiser et qualifier. Ainsi même s’il est plus ardu de permettre la socialisation en contexte d’enseignement virtuel, celle-ci demeure tout de même au centre de la mission du Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ).

«Vingt ans que je milite pour qu’on se préoccupe enfin des compétences numériques des élèves, que tout le monde se refile la patate chaude et que rien n’évolue vraiment. Il aura fallu un virus et un confinement pour qu’enfin la question soit prise au sérieux.»

Les diversES collaborateurs et collaboratrices mentionnent, entre autres choses, que la fermeture des classes aurait notamment nui aux relations humaines. Que ce soit les relations entre les enseignantEs et les élèves, les relations entre élèves ou les relations entre enseignantEs, il serait devenu plus difficile de communiquer efficacement avec ses collègues, mais surtout, d’entrer en relation d’apprentissage.

La pandémie de la COVID-19 aurait souligné assez rapidement les failles du système d’éducation. Crédit: Unsplash

Une autre limite de l’enseignement à distance que souligne ce livre est la surestimation des habiletés technologiques des élèves. Au début du confinement, les enseignantEs auraient réalisé avec effroi que leurs élèves étaient beaucoup moins à l’aise avec les ressources technologiques qu’ils et elles l’auraient pensé. Cette réalisation s’est rapidement transformé en opportunité pédagogique puisque cela aura permis aux étudiantEs d’apprendre une fois pour toutes les rudiments des communications virtuelles.

Une lecture essentielle

Bien que la lecture de Construire ensemble l’école d’après n’en soit pas une de divertissement, elle permet néanmoins aux individus œuvrant dans le milieu de l’éducation de voir d’un nouvel œil les enjeux liés à la pandémie de la COVID-19. Cet outil pédagogique offre plusieurs conseils qu’il ne faudrait pas sous-estimer dans cette période d’incertitudes.

Cette critique a été réalisée grâce à la collaboration de Coopsco Trois-Rivières. Coopsco Trois-Rivières est une coopérative qui offre à ses membres et clientèle tous les produits et services pour répondre à leurs besoins.  Le titre a donc été recommandé par leur libraire et a fait l’objet d’un service de presse.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here