COVID-19: Quelle aide financière pourrait vous aider?

0
114
aide financière argent
Plusieurs étudiant.e.s se retrouvent dans une situation de grand stress en raison de la crise de la COVID-19 et n’ont temporairement plus de revenu. Crédit: Josh Appel (Unsplash)

Depuis le début de la crise liée à la propagation de la COVID-19, le quotidien de la majorité de la population a été chamboulé; avec le confinement volontaire ou forcé, la suspension des cours à l’échelle provinciale et la transition virtuelle des établissements post-secondaires, il est certain que la situation actuelle requiert de tous.tes une certaine d’adaptation, et plusieurs auront besoin d’aide financière.

En raison des décisions prises par le gouvernement québécois au cours des dernières semaines, plusieurs étudiant.e.s se sont vu.e.s perdre leur emploi.

Or, pour plusieurs membres de la communauté étudiante, ces nombreux chamboulements viennent avec leur dose d’anxiété. Certain.e.s étudiant.e.s sont confiné.e.s à la maison avec leurs enfants, avec des membres de leur famille qui sont affecté.e.s par le virus et/ou avec un revenu faible, voire inexistant. En temps normal, une certaine partie de la population étudiante est dans une situation de précarité financière et réussit à joindre les deux bouts à l’aide d’un emploi et/ou à l’aide du programme de prêts et bourses du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Toutefois, en raison des décisions prises par le gouvernement québécois au cours des dernières semaines, plusieurs étudiant.e.s se sont vu.e.s perdre leur emploi; à l’exception de ceux et celles œuvrant dans les services essentiels, nombreux.ses sont celleux à avoir dû se résoudre à ne pas travailler temporairement, soit le temps que la situation se calme.

Mais quelles sont les ressources accessibles pour les étudiant.e.s qui ont besoin d’aide financière pendant cette période de pandémie? Diverses ressources sont disponibles pour les étudiant.e.s qui auraient besoin d’une aidé financière. En voici un aperçu.

Aide du gouvernement provincial

Récemment, le gouvernement du Québec a lancé le Programme d’aide temporaire aux travailleurs. Tel qu’indiqué en cliquant sur le lien ci-dessus, ce «programme est destiné à offrir une aide financière pour répondre aux besoins des travailleurs qui, en raison d’un isolement pour contrer la propagation du virus COVID-19, ne peuvent gagner en totalité leur revenu de travail et qui ne sont pas admissibles à un autre programme d’aide financière.» Depuis le 19 mars 2020, les personnes admissibles peuvent envoyer leur demande. Les personnes bénéficiaires se voient accordées un montant de 573 dollars par semaine, pour quatorze jours d’isolement.

Bien qu’il soit parfois difficile de voir le bout du tunnel quand on est pris dans une impasse financière, il faut se donner la chance d’espérer et d’aller chercher de l’aide si nécessaire.

Pour être admissible, il faut être en isolement pour l’une des raisons suivantes: avoir contracté le virus ou présenter des symptômes, avoir été en contact avec des personnes infectées ou revenir de l’étranger. Par la suite, si l’on est en isolement pour l’une de ces trois raisons, il faut aussi ne pas être indemnisé.e par son employeur, ne pas avoir d’assurance privée ou ne pas être couvert.e par les programmes gouvernementaux. De plus, il faut être un.e travailleur.euse âgé.e de dix-huit ans ou plus. Ainsi, ce programme serait principalement destiné aux travailleur.euse.s qui ont été dans l’obligation de cesser de travailler parce qu’ils et elles avaient peut-être été en contact avec le virus.

Aide du gouvernement fédéral

Pour ce qui est du gouvernement du Canada, un programme a été créé pour venir en aide aux individus qui ne peuvent pas travailler en raison de la pandémie. Ce programme, appelé la nouvelle Prestation canadienne d’urgence (PCU), offre une compensation monétaire de 2000$ par mois pendant un maximum de quatre mois aux travailleur.euse.s qui ont dû cesser de travailler en raison de la COVID-19 et qui n’ont pas accès à une forme de soutien du revenu.

Le PCU concerne les personnes qui sont malades, mis en quarantaine ou qui prennent soin d’une personne atteinte du virus; qui doivent rester à la maison pour s’occuper de leurs enfants; qui sont encore à l’emploi, mais qui ne sont pas payé.e.s en raison d’un manque de travail; qui sont des salarié.e.s ou des travailleur.euse.s autonomes qui ne sont pas admissibles à l’assurance- emploi.

Il sera possible de faire sa demande à partir du 6 avril 2020 via un portail web sécurisé. Pour faciliter le processus, il est recommandé de préalablement se créer un compte Mon dossier à l’Agence du revenu du Canada (ARC); cela permettra aux personnes qui en ont besoin d’accéder immédiatement au portail de l’ARC quand l’inscription pour la PCU sera ouverte.

Aide de l’Université du Québec à Trois-Rivières

L’UQTR a créé un fond d’urgence pour les étudiant.e.s dans le besoin à la suite de la pandémie de la COVID-19.

Un peu après l’annonce de l’Université Laval qui mentionnait avoir mis sur pied un fonds d’urgence pour aider ses étudiant.e.s face à la crise, l’Université du Québec à Trois-Rivières a fait de même; à l’heure actuelle, un montant de 330 000$ est disponible à cet effet et la Fondation de l’UQTR continue de travailler pour augmenter cette somme.

Pour bénéficier d’une partie de ce fonds d’urgence, il faut correspondre aux quelques critères d’admissibilité: avoir une situation financière précaire, être inscrit.e à temps plein ou à temps partiel à la session d’hiver 2020 et avoir le statut de canadien.ne, de résident.e permanent.e ou d’étudiant.e étranger.ère. Les étudiant.e.s provenant de tous les cycles d’études et de tous les programmes sont admissibles. Une priorité sera accordée aux étudiant.e.s étranger.ère.s, aux parents d’enfants de moins de dix-huit ans et à celleux qui ne bénéficient d’aucune source d’aide financière (pas de prêts, de bourses et de salaire). 90 dollars par semaine seraient accordés aux étudiant.e.s ainsi qu’une somme additionnelle de 35 dollars par enfant à charge de moins de dix-huit ans.

Ça va bien aller!

Bien qu’il soit parfois difficile de voir le bout du tunnel quand on est pris dans une impasse financière, il faut se donner la chance d’espérer et d’aller chercher de l’aide si nécessaire. Il n’y a aucune honte au fait d’avoir besoin d’aide. Plan Major, service d’assurance collective associé à l’Association générale des étudiant.e.s de l’UQTR (AGE UQTR) a déployé un programme d’aide étudiant (PAÉ) disponible pour tous.tes les membres des associations étudiantes qui sont assuré.e.s avec Plan Major. Une ligne d’aide directe est offerte au 1-877-418-1537 ou via l’application SynerVie. Ce service est disponible en tout temps et veut aider les étudiant.e.s en situation de détresse psychologique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here