CREPUQ — un programme de découverte : Nouveaux arrivants à l’UQTR

0
Publicité
Accueil des étudiants étrangers dans le hall principal de l’UQTR. Photo : C. Sabas

Par Cassandra Sabas, journaliste

La session d’hiver de l’UQTR voit l’arrivée d’une nouvelle vague d’étudiants étrangers. Ceux-ci peuvent être des étudiants libres ayant décidé de leur propre chef de venir étudier au Québec, ou des étudiants provenant d’un programme d’échange tel que celui proposé par la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ).

Le programme d’échange CREPUQ permet à des élèves de différentes nationalités de venir étudier au Québec le temps d’une ou deux sessions. De plus en plus d’étudiants étrangers viennent en effet  à l’UQTR, le temps d’une session ou pour y acquérir un diplôme.

À la session d’automne 2012, 64 pays étaient représentés pour 1 313 étudiants internationaux provenant de partout dans le monde. On retrouve des candidats de nationalités française, belge, suisse, etc., tous venus pour découvrir le Québec et sa culture.

La CREPUQ est aussi l’occasion pour les étudiants québécois de se rendre dans les diverses universités participant à l’échange. Ainsi ils peuvent se rendre en Allemagne, en Argentine, en Australie, en France, au Japon, etc. Les avantages de ce type d’expérience sont énormes tant sur le plan personnel que professionnel (autonomie, compétences). Ce programme est l’occasion pour les étudiants de voyager et d’acquérir une expérience nouvelle dans une université étrangère.

«Mon université en Belgique, à Bruxelles, m’a donné l’opportunité de venir au Québec et j’ai accepté. Je n’avais jamais vraiment quitté le continent européen et je voulais visiter le pays et apprendre la culture québécoise.» – Marina Mestar, étudiante française.

Les appréhensions des élèves du programme sont souvent les mêmes. Chez les étudiants en échange pour seulement une session, c’est principalement la peur de ne pas avoir assez de temps pour tout voir qui règne. «Mon université en Belgique, à Bruxelles, m’a donné l’opportunité de venir au Québec et j’ai accepté. Je n’avais jamais vraiment quitté le continent européen et je voulais visiter le pays et apprendre la culture québécoise. De plus, il y a des cours assez intéressants qu’il n’y avait pas dans mon université d’origine. […] Par contre, j’ai peur de ne pas avoir vu assez de choses et de devoir partir en ayant l’impression d’avoir manqué quelque chose, de ne pas avoir assez approfondi», nous confie Marina Mestar, une étudiante française venue en échange pour la session d’hiver 2013 à l’UQTR.

Pour participer au programme d’échange de la CREPUQ, il suffit de remplir un formulaire de demande disponible sur Internet en spécifiant notamment les trois universités dans lesquelles l’étudiant souhaite poursuivre sa session (ou son année). Il  lui faut ensuite suivre les démarches indiquées dans l’onglet international, études et stages à l’étranger du site de l’UQTR.

Si l’étudiant a des questions sur les ententes bilatérales entre le Québec et l’autre pays où il souhaite se rendre ou duquel il provient, il peut alors contacter M. Jean Couillard au 819-376-5011, poste 2522, ou par courriel à jean.couillard@uqtr.ca.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici