Début de la saison de cheerleading: Tous les espoirs sont permis

0
Publicité
Les Patriotes amorcent leur calendrier 2014-2015 dimanche le 7 décembre, à l’UQAM. Photo: Patriotes
Les Patriotes amorcent leur calendrier 2014-2015 dimanche le 7 décembre, à l’UQAM. Photo: Patriotes

Alors que plusieurs équipes des Patriotes ont déjà amorcé la saison, la formation de cheerleading de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) attend impatiemment la date du 7 décembre. Ce sera le début des hostilités pour les cinq équipes qui se livreront bataille pour le championnat universitaire québécois, alors que la première compétition aura lieu à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

L’année dernière fut une saison à oublier pour nos représentants, qui avaient terminé la campagne dans les bas-fonds du classement avec une 5e position sur six équipes. Les attentes sont plus élevées en 2014-2015 alors que la troupe d’Olivier Lasnier ne vise rien de moins que de terminer sur les trois premières marches du podium.

«Nous avons un bon groupe et nous sommes plus expérimentés que l’année précédente. Même si nous ne sommes pas beaucoup dans l’équipe, nous démontrons de belles aptitudes. Notre force est certainement la réalisation de nos voltiges par groupes de deux ou trois (stunts). Je suis confiante que nous sommes capables d’atteindre les trois premières positions», affirme Audrey Deschênes, capitaine de l’équipe.

«Je suis confiante que nous pouvons terminer sur les trois premières marches du podium. » – Audrey Deschênes, capitaine

Le saviez-vous?

Les critères de performances sont nombreux lors de l’exécution d’une chorégraphie pour une équipe de cheerleading, la ligne est souvent bien mince entre une 3e et une 4e position. C’est pourquoi chaque petit détail est important. La capitaine de l’UQTR mentionne qu’il y a plusieurs juges qui évaluent lors d’une prestation.

«Le système de pointage est plutôt complexe, il y a un juge qui va noter les sauts, un autre qui va surveiller les atterrissages et il y en a pour plusieurs autres aspects de la compétition. Toutefois, il y a un arbitre qui est là pour juger l’ensemble de l’œuvre, c’est lui qui a le plus d’influence.»

L’athlète de 22 ans mentionne que le pourcentage attribué aux compétitions n’est pas toujours le même. Par exemple, la première ne vaut que 10% des points de la saison. C’est pourquoi les Patriotes veulent offrir une performance sans bavure lors du plus important tournoi de la saison le 28 mars prochain à Laval.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici