Défaite crève-cœur des Patriotes face à Carleton

0
80

Les Patriotes de se sont inclinés par la marque de 2-1 en tirs de barrage hier soir à Carleton dans ce qui fut encore une fois un excellent match de hockey. Alors que l’UQTR menait 1-0 tard en troisième période, les Ravens ont réussi à marquer avec seulement 40 secondes au tableau, privant ainsi le gardien Sébastien Auger d’un deuxième blanchissage de suite. Une défaite qui fait d’autant plus mal, puisque Trois-Rivières avait la formation numéro un du circuit dans les câbles avec moins d’une minute à jouer en troisième période.

Cette conclusion dramatique vient mettre un terme à une série de 4 victoires de suite des Patriotes et surtout à une séquence de près de 7 périodes sans accorder de but. De plus, la défensive de l’UQTR n’aura accordé que 4 buts dans les 5 derniers matchs. Des statistiques fort enviables qui démontrent le potentiel et la profondeur de cette jeune formation.

Ce match constituait donc un excellent test à l’aube des séries éliminatoires. Les Ravens risquent fort de se retrouver sur le chemin de la formation trifluvienne si celle-ci avance en séries. C’est un but refusé à Carleton avec moins de 9 minutes d’écoulées en première période qui lance l’UQTR dans le match. La défense excelle et Sébastien Auger se charge de fermer la porte lorsque les Ravens menacent.

Ce match constituait donc un excellent test à l’aube des séries éliminatoires.

Carleton commence à prendre l’avantage en fin deuxième période face à des Patriotes débordés. De trop longues présences sur la glace épuiseront la défensive de l’UQTR, forçant ainsi Sébastien Auger à effectuer de gros arrêts encore une fois. L’entraîneur Marc-Étienne Hubert explique cette mauvaise séquence par des problèmes d’exécution lors des changements de trio. « Ce n’est pas un manque d’effort, loin de là. Les gars voulaient simplement trop ».

Presque un copié-collé du match du Carnaval

Avec 20 minutes à jouer et un score toujours de 0-0, ce duel de gardiens ressemblait donc de plus en plus au match du Carnaval disputé la semaine dernière au Colisée.

C’est toutefois Simon Lafrance qui brise l’impasse en inscrivant son onzième but en début de troisième période lors d’un avantage numérique. Ce but donnera des ailes aux Patriotes qui continueront d’appliquer de la pression sur Carleton jusqu’à la mi-temps de la période. Une victoire les aurait rapprochés du premier rang de la conférence détenu évidemment par les Ravens.

Mais la formation ontarienne envahit le territoire trifluvien, après avoir enlevé son gardien, et marque dans les derniers instants contre toute attente. Il faudra attendre en tir de barrage pour sceller l’issue de la rencontre. Parker Aucoin procure la victoire aux locaux en déjouant Sébastien Auger avec un tir précis.

Marc-Étienne Hubert très satisfait de sa troupe

« Notre jeune équipe a fait face à beaucoup d’adversité ce soir. Il nous manquait trois hommes en plus, dont notre capitaine, je suis donc très content  de notre performance malgré tout», expliquait l’entraîneur Hubert après le match. De plus, il estime que le but égalisateur aurait pu être refusé, comme ce fut le cas en première période. En reprise vidéo après la rencontre, Hubert a constaté que le bâton du joueur de Carleton était au-dessus de la barre horizontale lors de son contact avec la rondelle. L’état-major de l’équipe était donc loin d’être abattu à la suite de cette défaite crève-cœur, nous a-t-il confirmé. « On reste terre à terre par rapport à tout ça ».

L’effort fourni et l’efficacité en défensive de cette jeune équipe laissent donc présager de très belles choses pour les séries éliminatoires à venir.

« Je suis donc très content  de notre performance malgré tout »

-Marc-Étienne Hubert, à propos de la défaite d’hier face aux Ravens

Un autre gros match à venir pour samedi

Marc-Étienne Hubert s’attend à une autre partie âprement disputée samedi face au Collège militaire royal du Canada. La formation de Kingston se bat pour participer aux séries et vendra chèrement sa peau, estime l’entraîneur. « C’est une équipe très robuste qui joue sur une petite patinoire que je dirais à la limite de la légalité. Il faudra être prêt lorsque le match débutera, même si celui de ce soir [hier] fut très émotif ».

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here