Deux nouvelles applications : 1,1 M$ pour soutenir les personnes en situation de handicap

0
applications hero
Yves Lachapelle, professeur au Département de psychoéducation, Sébastien Charles, vice-recteur à la recherche et la création, ainsi que les professeurs du Département de psychoéducation. Dany Lussier-Desrochers et Line Massé présentent les applications qui sont actuellement développées pour soutenir les personnes en situation de handicap. Photo : Josée Beaulieu, photographe de l’UQTR

Deux applications conçues par les chercheur.euse.s de l’Université du Québec à Trois-Rivières et le Groupe Neuro Solutions seront disponibles d’ici 2021. L’objectif de ces applications est de soutenir et de responsabiliser les enfants et les adultes en situation de handicap au quotidien.

L’application HERO

Offerte en français et en anglais, la première application se nomme HERO. Elle a été élaborée par le Groupe Neuro Solutions et ses collaboratreur.trice.s. Elle s’adresse aux enfants ayant de la difficulté à réaliser certaines tâches, telles que se laver les dents ou encore de terminer son devoir de français. Cela concerne plus particulièrement les jeunes vivant avec un déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle. HERO est un outil technologique ludique et utile favorisant l’autonomie fonctionnelle.

L’enfant aura l’opportunité d’utiliser l’application HERO comme un jeu, avec sa tablette, son téléphone intelligent ou encore sa montre intelligente. Un jeu qui l’aide à développer son indépendance et à réaliser des tâches que le parent aura préalablement établies avec l’enfant. L’enfant possède un avatar qui gagne des points et se transforme à chaque besogne que l’enfant réussit. Selon les chercheur.euse.s, l’application agit comme renforçateur et peut être une façon pour les parents de «coacher» son enfant au quotidien.

L’application ART

La deuxième application n’a pas encore de nom officiel. Les chercheur.euse.s de l’UQTR et ses partenaires la nomment ART pour l’instant. L’application interactive s’adresse à n’importe quels types d’usager adulte ayant besoin d’assistance pour accomplir ses tâches au travail. Par exemple, l’adulte pourra, en formation, se servir de l’application comme outil de référence. Cela permet aux usagers d’acquérir une plus grande autonomie dans le contexte de son emploi.

ART découle de l’application MARTI, du professeur Lachapelle, professeur à l’UQTR.

Depuis 2017, cette application, malgré ces 35 000 téléchargements, n’est plus disponible dû à un problème avec le système d’exploitation. Depuis la fermeture de l’application, «le besoin est criant», selon le professeur Lachapelle cité par Jean-François Hinse dans son article du NEO UQTR paru en octobre 2019. La demande est là, entre autres, au Canada, en France, en Belgique et en Suisse. Selon lui, une nouvelle application était nécessaire pour répondre aux diverses demandes des utilisateur.trice.s.

«Le besoin est criant.»

-JEAN-FRANÇOIS HINSE

Recrutement

Le Groupe Neuro Solutions est à la recherche de participant.e.s et de familles pour tester ces outils technologiques avant la mise en marché. Trois cent familles sont recherchées pour le projet HERO. Les gens intéressés doivent s’inscrire au http://www.neurosolutionsgroup.com/essais/.

1,1M$ ont été remis aux deux projets, soit 260 000$ pour HERO dont 50 000 $ de la Fondation les petits trésors et 57 394$ du Consortium MEDTEQ. Le projet ART a reçu 860 000$ en provenance d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE).

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here