Deuxième édition de Place à la Relève en Gestion : Un franc succès!

0
Publicité
Le comité organisateur de l’édition 2011. Photo : Place à la relève

Près de trois cents étudiants des cégeps et collèges provenant des quatre coins du Québec (d’Alma à Gatineau en passant par la Beauce) étaient réunis entre les murs de l’UQTR les 11 et 12 novembre derniers, dans le cadre de l’activité Place à la Relève en Gestion. Les membres du comité organisateur, tous étudiants à l’UQTR, étaient fiers d’accueillir le double de participants pour la seconde édition de l’évènement qui s’est avérée, une fois de plus, un succès.

Origine et objectifs du projet

La délégation 2010 de l’UQTR ayant participé aux Jeux du Commerce avait connu des performances mitigées. Un professeur du département des sciences de la gestion, M. Claude Mathieu, a soulevé le problème. Ça y était, l’idée venait de naître dans la tête de Véronique Beaulieu, elle-même étudiante en sciences de la gestion. Le concept existait déjà à l’Université d’Ottawa, sous le nom de «Place à la Jeunesse» et cette activité a permis à l’Université d’acquérir une notoriété certaine lors de compétitions académiques.

Les objectifs étaient fort simples. Les membres-fondateurs de Place à la Relève voulaient d’abord faire découvrir la Mauricie aux étudiants des cégeps québécois, jugeant que c’est un bel endroit pour étudier mais aussi un bon endroit pour s’investir en affaires. Ensuite, le deuxième but visé était l’implication étudiante. Qu’elle soit sportive, sociale, culturelle ou même humanitaire, l’implication permet d’aller chercher un bagage, une expérience, qui ne peut être acquise à l’école.

«L’implication, c’est très important en administration et en sciences comptables, il faut se démarquer pour avoir un emploi, ce ne sont pas seulement les notes qui comptent», a précisé M. Mathieu Cossette, membre-fondateur de l’activité et responsable de la trésorerie pour l’édition 2011. Finalement, c’est certain qu’en initiant les étudiants dès le cégep aux «cas académiques», on vise aussi à accroître la qualité des futurs étudiants qui s’inscriront en administration à l’UQTR.

L’ensemble des participants réunis au 1200 Pavillon Albert-Tessier. Photo : Place à la relève

Déroulement de l’activité

Les étudiants pouvaient s’inscrire dans quatre types d’épreuves (ou «cas» selon le jargon administratif) : entreprenariat, marketing, comptabilité et analyse financière et gestion des ressources humaines. Une nouveauté cette année : une simulation boursière, à laquelle une centaine d’étudiants ont participé. Les cas ont tous été rédigés par des entreprises partenaires et correspondaient donc à de vrais problèmes que les étudiants devaient régler. Les participants disposaient de trois heures pour lire, analyser et résoudre leur cas, après quoi ils devaient présenter leurs résultats aux juges et se soumettre à leurs questions. Trente-cinq juges au total qui étaient, soit dit en passant, tous bénévoles.

L’évènement s’est terminé par un cocktail dinatoire et un gala qui se déroulait au Centre de l’Activité Physique et Sportive (CAPS) cette année, afin de permettre aux étudiants de discuter entre eux et de faire du réseautage avec les membres des Chambres de commerce qui étaient présents. Ensuite, les participants et organisateurs sont allés fêter leur réussite ensemble au bar Le Temple, au centre-ville.

Résultats 

Les onze mois de promotion dont a disposé le comité organisateur de cette année ont porté leurs fruits : plus de 6000 kilomètres parcourus à travers le Québec, 20 cégeps représentés, 85 bénévoles et 18 parrains (étudiants ayant déjà fait les Jeux du Commerce et pouvant répondre aux questions des collégiens). Un total de 25000 dollars a été remis en bourses d’admission aux étudiants qui ont participé, en plus des prix en argent décernés aux gagnants des compétitions (1200 dollars pour chaque épreuve répartis entre les trois premières places et 300 dollars pour la simulation boursière). Chaque gagnant repartait également avec un trophée.

Partenaires et postérité

Mme Véronique Beaulieu, fondatrice de l’activité et présidente de l’édition 2011, tient à remercier spécialement les partenaires qui ont rendu le tout possible (liste non exhaustive) : Innovation et Développement Économique de Trois-Rivières, Rose Drummond, Cascades, TVA, Groupe Vincent et l’Ordre des CMA du Québec pour les cas, Humagine, partenaire or, de même que l’UQTR et le mouvement Desjardins.

Mme Beaulieu mentionne également que le comité organisateur pour l’édition 2012 est présentement ouvert à tous ceux qui souhaiteraient s’y impliquer. Il n’est pas nécessaire d’étudier en administration ou en sciences comptables. «Je crois que c’est un beau comité sur lequel s’impliquer pour un étudiant parce que l’activité prend de l’ampleur et ce sera vraiment gros l’an prochain», ajoute-elle. En effet, des nouveaux cégeps ont déjà signifié leur intérêt à participer l’an prochain. Les membres-fondateurs prévoient déjà devoir étendre la compétition sur trois jours et espèrent attirer quatre cents étudiants pour 2012.

Pour ceux qui voudraient voir à quoi ressemble l’activité, voici une vidéo qui a été mise en ligne sur Vimeo dans la semaine suivant l’évènement : http://vimeo.com/32118274.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici