École internationale de français de l’UQTR: Partenaires d’échanges linguistiques recherchés

0
Publicité
Deux partenaires linguistiques en pleine conversation. Photo: ÉIF
Deux partenaires linguistiques en pleine conversation. Photo: ÉIF

L’École internationale de français (ÉIF) de l’UQTR est à la recherche de partenaires d’échanges linguistiques. En effet, les initiateurs de ce programme de jumelage veulent «entremettre» toutes les personnes souhaitant converser avec des locuteurs natifs du français, de l’anglais, de l’espagnol, du mandarin ou du portugais.

L’ÉIF propose des rencontres hebdomadaires pour des échanges linguistiques. Marie-Pier Carpentier, technicienne en loisir au sein de l’ÉIF, souligne que, dans une atmosphère de convivialité, chaque participant dispose d’une heure pour s’exercer à tour de rôles. De plus, l’inscription pour ce partenariat d’échanges linguistiques est acceptée à n’importe quel moment. Ces activités d’échange ne tiennent cependant place que lors des sessions d’hiver et d’automne.

Immersion linguistique

Améliorer les habiletés de communication orale dans une langue seconde constitue l’un des principaux objectifs de l’ÉIF dans ce programme de jumelage. Selon les propos de Marc-Olivier Bellejambe, étudiant en administration, «c’est avant tout une opportunité qu’offre l’UQTR, mais c’est aussi une expérience vraiment enrichissante à vivre et la meilleure façon de pratiquer la langue qu’on veut apprendre». Déjà inscrit à ce programme pendant la session d’automne, il désire renouveler l’expérience. «Les ateliers de conversation dans le cadre de partenariats d’échange linguistique sont un moyen d’apprentissage plus rapide et plus dynamique», affirme l’étudiant. Ce projet de l’École internationale de français est en effet une opportunité et peut convenir à une large clientèle. «Si les uns veulent apprendre une langue en tant que langue de travail et/ou d’études, d’autres, propriétaires d’entreprises personnelles, sont motivés par le désir d’élargir leurs clientèles», explique Madame Carpentier.

«C’est avant tout une opportunité qu’offre l’UQTR, mais c’est aussi une expérience vraiment enrichissante à vivre et la meilleure façon de pratiquer la langue qu’on veut apprendre». – Marc-Olivier Bellejambe, étudiant en administration.

Existant depuis 2010, ce programme de jumelage de l’ÉIF a toujours été gratuit. En plus d’offrir cette opportunité de pratiquer la langue avec un locuteur natif, et ce, sans frais, chaque partenaire linguistique pourra économiser sur les couts de séjours linguistiques à l’étranger. Toujours selon le témoignage d’un étudiant qui a déjà été un partenaire linguistique, cette initiative de l’ÉIF lui a permis de se faire de nombreux amis avec qui il a gardé contact. Cette forme d’échange était aussi un moyen de s’ouvrir, voire de s’imprégner des autres cultures du monde. À noter que les responsables de l’ÉIF prennent le temps d’ajuster le calendrier de l’atelier conversationnel en fonction de la disponibilité de chaque participant et d’assigner à chacun un partenaire linguistique dont la langue maternelle correspond à celle qu’il souhaite apprendre ou pratiquer.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici