En prévision du Championnat canadien 2013 : Les Patriotes golf sont de retour à l’entraînement

0
Publicité
Le capitaine des Patriotes Golf, Francis Rouillier, s’entraîne actuellement au Nouveau-Mexique. Photo : Pascal Garneau

Les Patriotes golf ont tenu leur première réunion d’équipe ce lundi 4 février en prévision du Championnat canadien qui aura lieu du 27 au 31 mai au Club de golf Val-des-Lacs de Sainte-Sophie. Joueurs et entraîneurs se sont donc rencontrés afin de faire les mises au point de début de saison.

Certains joueurs avaient même commencé l’entraînement physique depuis quelques semaines, au grand plaisir de l’entraîneur Pascal Garneau. Les entraînements spécialisés pour le golf sont d’ailleurs supervisés par un préparateur physique et sont ciblés pour le développement des athlètes en prévision du Championnat canadien.

La troupe de Pascal Garneau atteindra donc son plein potentiel au moment idéal. De plus, les Patriotes pourront dès le lundi 18 février commencer la frappe de balles au sous-sol du Centre de l’activité physique et sportive (CAPS). Un ajout intéressant aux installations du CAPS qui facilitera le retour au jeu des golfeurs.

Outre l’UQTR, les athlètes de l’Université de Montréal, de l’Université Laval et de l’Université McGill représenteront le Québec au niveau national. Les Patriotes, présentement classés au 17e rang, ressentiront peut-être un peu moins de pression que l’an dernier. Pour certains d’entre eux, il s’agira de leur deuxième participation au grand tournoi. «Sans parler d’un objectif, nous serions vraiment heureux de terminer dans le top 10, mais on ne se met pas trop de pression, l’état d’esprit est différent de l’an dernier. On va entrer dans le tournoi avec beaucoup plus de confiance», mentionne l’entraineur.

«On va entrer dans le tournoi avec beaucoup plus de confiance.» – Pascal Garneau, entraineur.

Le fait que le tournoi se déroule au Québec permettra d’ailleurs aux Trifluviens d’arpenter les allées du Club Val-des-Lacs avant les formations du reste du Canada. Il s’agit d’un avantage considérable compte tenu que le parcours de Sainte-Sophie n’est pas un parcours où la puissance est de mise, mais plutôt la précision et la stratégie. Plusieurs options s’offrent aux golfeurs pour attaquer le vert, la technique à adopter sera donc déterminante dans l’issue du tournoi, et le fait de fouler l’herbe avant les autres sera assurément un avantage pour les formations québécoises.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici