Entre les deux pôles: Bravoure… Courage… Vaillance

0
Publicité

Selon le Larousse 2014, le courage est décrit comme : « Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles: Avoir du courage ». Il est à l’opposé de la lâcheté, du découragement et de la faiblesse. Alors, lorsque nous pensons au courage, certains peuvent s’imaginer des superhéros du cinéma ou des personnalités influentes de l’histoire. Toutefois, il est aussi possible d’être courageux au quotidien et même de façon pouvant paraitre plutôt banale à première vue.

Prenons l’exemple d’une mère attentionnée à ses bébés et s’occupant de leurs besoins. Ceci peut paraitre habituel ou normal pour certaines personnes ou, dans d’autres cas, sembler plus difficile à réaliser. Toutefois, nous pouvons parfois en arriver à oublier que cette partie naturelle de la vie demande de faire des sacrifices. Voyager ou étudier à l’étranger peut aussi être un défi particulier. Décider de laisser sa famille loin de soi et aller participer à des missions humanitaires ou de formation nécessite une capacité de faire face aux changements.

Dans certains cas où le changement culturel est important, cela implique de renoncer partiellement ou complètement au statut social de la personne dans son pays natal, et d’en construire un nouveau dans la société d’accueil. Ces personnes démontrent un courage par leur niveau d’ouverture à aller vers l’inconnu, leur curiosité pour la nouveauté et la découverte et leur persévérance à s’impliquer dans les projets auxquels ils participent malgré les obstacles (personnels, économiques, professionnels, culturels). Dans une autre voie, demeurer dans son pays et le représenter ou le défendre avec vigueur et fierté, peut également être une marque de bravoure.

Le courage est donc un trait de caractère pouvant définir quelqu’un, mais peut aussi paraitre au sein d’une fonction dans la société. C’est-à-dire que certains emplois nécessitent une capacité à faire face aux dangers de tous genres et plusieurs personnes ayant cette caractéristique auront plus d’intérêt pour ces types de carrières. Elles seront aussi davantage recherchées par les employeurs pour ces responsabilités. Cependant, cela ne veut pas dire que c’est seulement la fonction qu’occupe une personne qui est à l’image typique de son courage.

Vous verrez des personnes itinérantes démontrer du courage face à l’adversité, malgré des situations difficiles, et demeurer en vie avec débrouillardise. Vous pourrez aussi voir des personnes touchées par des problèmes de santé mentale importants, démontrer de la persévérance dans leur quotidien. En raison de circonstances particulières, elles peuvent faire preuve de courage à leur manière avec leurs amis, leurs familles ou au sein de différentes organisations.

En tant qu’humains, faire face aux épreuves individuelles et collectives et être en mesure de se sacrifier pour quelqu’un d’autre, demeurent des marques de vaillance.

Malgré un environnement pauvre ou menaçant et ne répondant pas totalement aux besoins essentiels dans l’enfance, certaines personnes pourront démontrer un niveau élevé de vaillance au cours de leur vie. Cela peut être un élément démontrant que la transmission du niveau de courage ne serait pas expliquée entièrement par l’expérience de l’éducation, de l’environnement et de la culture. Des personnes affirmeront également qu’il est possible d’aller puiser dans les réserves d’énergie et de témoigner davantage de courage, pour des raisons qui sont importantes pour elles et qui rejoignent leurs valeurs fondamentales.

La capacité de s’épanouir dans des projets et de rester en harmonie avec ses propres valeurs, malgré des actes et/ou propos opposants, nécessite une capacité de faire face à l’adversité. Le courage peut être démontré par l’expression verbale, par exemple en tenant parole et en gardant contact avec ses principes, en étant capable d’admettre ses forces et ses limites et en ayant l’humilité, dans un conflit, d’accepter de représenter une source de calme. Il est alors intéressant de s’intéresser à propos de la place que la confiance personnelle peut avoir chez une personne et son lien possible ou non avec le courage.

Un dernier élément à tenir compte est que la bravoure peut paraitre sur le court terme ou sur le long terme. À court terme, un individu peut sauver la vie d’un autre sur le moment, lors d’une catastrophe ou d’un accident quelconque. Plusieurs diront de celui-ci qu’il a agi instinctivement et d’autres diront qu’il a été courageux. Dans d’autres cas, certaines personnes peuvent se battre pour de nobles causes sur le long terme ou vivre des expériences nécessitant des cheminements importants. Quelqu’un peut donc être ébranlé sur le coup par une ou plusieurs épreuves, mais tout de même continuer à avancer et en sortir grandi au fil du temps.

Même si la vie est plaisante, il y a aussi des embûches sur le chemin. Devenir un adulte en évolution et faire le deuil de sa jeunesse, tout en gardant ou en découvrant des parties qui nous ont défini depuis notre naissance (ex : intérêts, goûts, talents et inspirations), demande un certain courage dans l’acceptation du courant de la vie. En tant qu’humains, faire face aux épreuves individuelles et collectives et être en mesure de se sacrifier pour quelqu’un d’autre, demeurent des marques de vaillance.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici