Entreprenariat et innovation: 15 000$ remis à des initiatives étudiantes

0

Le Carrefour d’entrepreneuriat et d’innovation de l’UQTR a dévoilé les quatre projets d’affaires étudiants récipiendaires d’une bourse entrepreneuriale pour l’année 2021. Organisé en partenariat avec Innovation et Développement économique Trois-Rivières et la Fondation de l’UQTR, ce concours permet de remettre un montant total de 15 000 $ à des étudiants et étudiantes qui se sont démarquéEs lors de leur présentation auprès du comité de sélection.

Premier prix de 6 500 $: Algoméga

algoméga CEI bourses
Les doctorants Pierre-Olivier Lemire et Éric Desnoes. Crédit: Gracieuseté

Algomega est le projet d’affaires développé par deux étudiants au doctorat en génie des matériaux et en chimie organique, Pierre-Olivier Lemire et Éric Desnoes et vise le développement d’une offre d’Oméga-3 végétale. Il propose un processus durable pour la production d’huile issue de microalgues marines, le tout en utilisant les déchets agricoles locaux comme matière première renouvelable.

Les deux chercheurs aguerris dans le domaine ont créé le projet dans les locaux de l’Institut d’Innovations en Écomatériaux, Écoproduits et Écoénergies à base de biomasse (I2E3) de l’UQTR. Innofibre est aussi un partenaire académique clé pour le développement de la technologie de conversion. Depuis 2015, ce projet d’affaires a gagné plusieurs distinctions, entre autres celle du Start-up Weekend, le concours Québec Mines + Énergie du MRN, le concours annuel de l’AQPER et deux concours internationaux en Belgique et aux É.-U. Le projet d’entreprise a également été finaliste du concours Social Business Creation organisé par HEC Montréal et QcSE (prix e-Accelerate Mitacs/Arbour).

atlas philippe dorion
Dorion est présentement à la recherche de gens voulant s’impliquer sur le conseil d’administration. Information : atlaslombricompost.ca

Deuxième prix de 4 500$: Ferme lombricole Atlas

Philippe Dorion est étudiant au baccalauréat en biochimie et biotechnologie et le fondateur de la Ferme lombricole Atlas. La mission de l’organisme est de transformer les déchets alimentaires avec l’aide de vers de terre et une variété de processus biochimiques pour en faire du compost de haute qualité. En plus de la vente de ce compost, des formations seront développées pour aider les gens à effectuer leur compost domestique. Plusieurs partenariats ont déjà été discutés, entre autres avec des restaurateurs du centre-ville de Trois-Rivières. L’étudiant, pour qui l’impact environnemental et la sécurité alimentaire sont au cœur de ses actions, désire constituer l’OBNL en 2021.

Troisième prix de 3 000$: la psychothérapie axée sur le sport

alexandre marseille jérôme raymond
Alexandre Marseille et Jérôme Raymond. Crédit: Gracieuseté

Alexandre Marseille et Jérôme Raymond, deux doctorants en psychologie clinique ayant pratiqué le sport de haut niveau, ont une ambition: offrir des interventions innovatrices en psychologie sportive qui visent le développement de l’athlète et de l’entraîneur ou l’entraîneuse par l’intégration d’aspects reliés à la personnalité, au fonctionnement relationnel et à la santé mentale. «La recherche, combinée à nos expériences comme cliniciens et athlètes, démontre clairement qu’il manque d’alternatives aux interventions actuellement disponibles. L’athlète et l’entraîneur gagnent à être compris dans leur globalité et les résultats sont prometteurs quant à l’impact engendré sur la performance», mentionne Alexandre Marseille.

Un projet pilote démarrera à l’automne 2021 et les athlètes, entraîneurs et entraîneuses et organisations désirant d’avoir plus d’informations peuvent prendre contact par courriel: alexandre.marseille@uqtr.ca

Laury Matteau
Laury Matteau. Crédit: Gracieuseté

Prix coup de cœur de 1 000$: La Rue

Laury Matteau, étudiante en management, a présenté son idée de projet La Rue, une marque de vêtements féminins de style Streetwear fabriquée à partir de matériaux de seconde main provenant du Canada. Elle désire également ouvrir une friperie spécialisée en ligne. Le but est d’offrir une ligne de vêtements écoresponsables et uniques pour la vie de tous les jours. La motivation de Laury: «combattre les pratiques malsaines de la mode, autant au niveau de l’environnement que de l’éthique».

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here