Et ça continue… : Reprise partielle de la grève à l’UQTR

0
Publicité
Photo : Archives

Depuis le 23 mars dernier, jour où les résultats du vote électronique mettant fin à la grève générale illimitée ont été dévoilés, les étudiants ont trouvé un autre moyen de faire pression sur le gouvernement Charest, et par le fait même, sur la direction de l’UQTR. Ces dernières semaines, la grève étudiante se vote maintenant au sein des associations départementales.

État de la situation

Au moment d’écrire ces lignes, il y avait près de 1500 étudiants de l’UQTR en grève générale illimitée. Plus précisément, les associations des étudiants(es) en études québécoises, en philosophie, en pratique sage-femme, en psychologie (premier cycle et cycles supérieurs), en psychoéducation, en géographie, en arts, et ceux en histoire boycottent actuellement leurs cours.  Les étudiants en loisir, culture et tourisme, qui ont fait la grève pendant une semaine, ont quant à eux décidé de retourner en classe au terme d’un récent vote. D’autres assemblées étudiantes devraient se tenir prochainement, notamment en communication sociale, en podiatrie et en sciences biologiques et écologiques.

Bien que l’Association Générale des Étudiants de l’UQTR (AGE UQTR) soit la seule dont la voix est reconnue par l’UQTR, la grève semble se poursuivre sur le campus. Toutefois, il n’y a pas présence de piquets de grève aux entrées de l’Université. L’AGE UQTR, de son côté, reconnaît le droit de manifester de ses étudiants, même si celle-ci n’a pas obtenu le renouvellement de son mandat de grève auprès de l’ensemble de ses membres. Cependant, cela ne semble pas être le cas de l’UQTR, qui a récemment diffusé un message sur le portail étudiant, stipulant que « les activités académiques se donnent, dès qu’au moins un étudiant y assiste et que ces activités académiques sont par conséquent valides ». La direction de l’Université ajoute du même souffle qu’ « aucune perturbation ne sera tolérée sur le campus ». Rappelons que celle-ci avait tout de même été relativement clémente avec les grévistes dans les précédentes semaines. Dans les faits, une prolongation de la session pourrait être envisagée pour reprendre les cours auxquels aucun étudiant n’a assisté.

Entre temps, l’AGE UQTR a participé à une manifestation à Sherbrooke le 4 avril dernier. Environ 150 étudiants se sont rendus dans le fief de Jean Charest pour faire entendre leur voix directement au bureau de comté du Premier Ministre. L’Association Générale des Étudiants a également organisé une manifestation citoyenne régionale le 15 avril, en partenariat avec des syndicats, organismes communautaires et partis politiques de la Mauricie.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici