Étudier à Trois-Ri: AGE… AGEuh? Mieux comprendre notre Association générale étudiante

0
Page d’accueil du site de l’AGE UQTR – Crédits photo : AGE UQTR

La session vient de commencer et tu vois « AGE UQTR » un peu partout : sur ta facture scolaire, dans ton agenda, sur des affiches… Mais qu’est-ce qu’au juste que cette association générale étudiante? D’où sort-elle et que fait-elle pour toi? Ici, je te propose des explications sur le fonctionnement des assos étudiantes d’ici, puis un topo de quelques services offerts par la nôtre, notamment les assurances collectives.

Les associations étudiantes au Québec

Une association étudiante renvoie à un regroupement d’étudiants rassemblés dans un but précis. Cela dit, il s’agit d’une expression qui peut renvoyer à trois catégories distinctes de regroupements qui ont leurs caractéristiques propres et qui s’emboîtent en quelque sorte : les associations qui chapeautent d’autres associations, les associations de programmes et les associations par intérêt.

Les associations qui chapeautent

L’AGE UQTR, donc l’Association générale étudiante de l’Université du Québec à Trois-Rivières, est une association étudiante qui accompagnent les autres associations de l’université (donc des deux catégories dont je vais parler plus loin) de diverses façons. En tant qu’étudiants de l’UQTR, on en fait obligatoirement partie et on paie d’ailleurs tous des frais à cet effet. Ce sont des frais qu’on retrouve dans le bas de notre facture universitaire. Cette facture, d’ailleurs, nous permet de voir les divers services qu’on finance (la mienne se trouve ci-dessous).

Le bas de ma facture universitaire – Crédits photo : Site de l’UQTR

Les associations de programmes

Les associations de programmes (que l’AGE appelle les « associations étudiantes »), elles, sont créées par domaines d’études et, parfois, par cycle. Elles visent à représenter les étudiants d’un domaine et parfois d’un domaine et d’un cycle donnés ainsi que leurs intérêts, et à organiser des activités pour eux. Ainsi, à l’UQTR, on a notamment l’Association des étudiant(e)s en communication sociale (AECS), qui regroupe les étudiants de tous les cycles en communication sociale, et l’Association des étudiant(e)s des cycles supérieurs en loisirs, culture et tourisme (AECSLCT), qui s’adresse seulement aux étudiants des cycles supérieurs. Les étudiants de premier cycle de ce champ d’étude appartiennent plutôt à l’Association des étudiant(e)s en récréologie (ADER). Les associations de programmes sont chapeautées par une association générale (dans notre cas, par l’AGE UQTR) dont elles reçoivent des montants spécifiques pour leurs activités. Tout comme avec l’AGE, on est automatiquement membres de notre association de programme dès qu’on est inscrit à ce programme.

Page consacrée aux associations de programmes. – Crédits photo : AGE UQTR

Les associations par intérêt

Enfin, les associations par intérêt visent à rassembler des étudiants qui ont des intérêts ou des traits communs et souhaitent socialiser, militer, pratiquer des activités, etc. L’adhésion est gratuite et volontaire; on n’en est jamais membre automatiquement. À l’UQTR, on a une foule d’associations par intérêt : on compte notamment UniVert, pour les étudiants qui souhaitent sensibiliser la communauté universitaire aux enjeux environnementaux; UQT’AIR (Club plein air), pour ceux qui veulent participer à des activités de plein air en groupe; et l’Association des étudiant.es des Premiers Peuples de l’UQTR, qui vise à rassembler les étudiants autochtones afin, entre autres, d’organiser des activités.

Page consacrée aux associations par intérêt – Crédits photo : AGE UQTR

Les services de l’AGE UQTR

Donc, on a vu que l’AGE UQTR regroupe toutes les associations de programmes et les associations par intérêt. Mais à part accompagner els associations, que fait-elle et, plus précisément, que fait-elle pour nous?

ll faut d’abord dire que l’AGE occupe le pavillon de la vie étudiante, où se trouvent plusieurs des services listés dans ma facture universitaire ci-dessus : la radio étudiante (l’excellent poste 89,1, source de bonne musique et d’animation dynamique), la Chasse-Galerie (notre café-bar étudiant), le journal Zone Campus (nous!), la halte-garderie, etc.

Une entrée du pavillon de la vie étudiante – Crédits photo : Site de l’UQTR

J’ai parlé dans une autre chronique de cette halte-garderie, une ressource exceptionnelle qui permet aux parents étudiants de faire garder leurs petits amours/monstres jusqu’à environ 24 heures par semaine à faible coût. Personnellement, si je n’avais pas eu cette ressource, je ne sais pas comment j’aurais fait pour étudier à l’UQTR.

Photo de la halte-garderie avec mon propre petit amour/monstre blond en haut à gauche – Crédits photo : page Facebook du P’tit bacc

L’AGE occupe une autre fonction importante dans la vie universitaire, en plus du fun susmentionné : celle de recevoir et de gérer les plaintes des étudiants que ce soit pour des questions universitaires ou autres (par exemple, du harcèlement ou de la discrimination). Il s’agit d’un rôle essentiel de défense des intérêts des étudiants autant sur le plan individuel que sur le plan collectif.

Enfin, l’AGE a aussi comme fonction de négocier, pour l’ensemble de la communauté étudiante, des assurances collectives. Plongeons dans ce sujet trop méconnu.

Nos assurances collectives

Tous les étudiants de l’UQTR (même les étudiants internationaux!) peuvent bénéficier des assurances collectives négociées par l’AGE, qui sont offertes par le Plan Major.

Ces assurances ne couvrent pas les soins de santé de base qui sont normalement couverts par la carte d’assurance-maladie du Québec, mais ils donnent accès à une certaine couverture pour les soins de santé complémentaires (acupuncteur, podiatre, ostéopathe, etc.), les soins paramédicaux en cas d’accident (physiothérapeute, chiropraticien), les frais de santé complémentaires (ambulance, soins infirmiers à domicile, béquilles, etc.), certains médicaments, les soins oculaires, etc. Les montants couverts varient et se trouvent en ligne.

Selon moi, les points forts de nos assurances sont surtout les soins dentaires et l’assurance voyage. Les nettoyages dentaires sont en effet couverts à 70 % et la plupart des traitements sont couverts au moins à 50 %. L’assurance voyage, elle, nous permet de nous déplacer aux États-Unis et ailleurs avec l’esprit tranquille : on a une couverture de 100 % des soins reçus jusqu’à concurrence de cinq millions de dollars lors de nos déplacements.

Portail Web du Plan Major – Crédits photo : Site du Plan Major
L’onglet Couverture nous permet de savoir ce qui est couvert par nos assurances – Crédits photo : Site du Plan Major

Il est à noter que, bien que notre adhésion à ces assurances se fasse automatiquement, celles-ci ne sont pas obligatoires : en effet, à chaque début d’année (ou de début de session pour les personnes qui commencent leurs études à l’hiver), une période de dérogation permet à toute personne qui désirerait ne pas se prévaloir des assurances collectives (et donc ne pas avoir à payer les frais qui leur sont associés) de le faire. Si tu as commencé tes études cet hiver, tu as ainsi jusqu’au 31 janvier pour te désister, ce que tu peux faire en accédant à ton portail étudiant, puis en cliquant sur l’onglet Infos personnelles, puis Mon régime de soins de santé et dentaires de l’AGE/AGEHC, puis Cliquez ici pour modifier ta couverture.

Comment aller modifier ta couverture dans ton portail – Crédits photo : Site de l’UQTR

Cette option te permet également d’inscrire, si tu le désires, ta famille, notamment un conjoint ou un enfant à charge. Les frais varient selon ce que tu choisis, comme tu peux le voir ci-dessous.

Coûts pour une couverture d’assurance individuelle – Crédits photo : Site du Plan Major
Coûts pour une couverture d’assurance familiale – Crédits photo : Site du Plan Major

Fonctionnement de nos assurances collectives

La plupart du temps, lors de l’obtention de soins couverts par nos assurances, nous devons débourser le montant total, puis envoyer à l’assureur une demande de remboursement. Cette demande peut être acheminée par la poste ou, merveille des merveilles, par l’application du Plan Major! Tu peux installer l’application sur ton appareil mobile, saisir tes informations, puis prendre une simple photo de tes reçus (en donnant quelques renseignements sur les soins reçus) pour acheminer ta demande de remboursement.

Il est possible de faire des réclamations faciles et rapides par l’application – Crédits photo : Plan Major

À titre informatif, notre numéro de certificat est tout simplement notre code permanent.

Cela dit, il vaut mieux, particulièrement pour l’assurance voyage, communiquer directement avec l’assureur aux coordonnées fournies sur le site du Plan Major pour s’orienter et éviter d’encourir des dépenses non couvertes. Dans tous les cas, je te recommande d’explorer le site et de te familiariser avec tes assurances.

Voilà, j’espère que tu comprends mieux pourquoi on a une AGE et ce qu’elle fait pour nous. Tourlou!

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici