Exposition à la Galerie d’art r3: Raphaël Bénédict: Broyer du noir

0
1447
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
Chacune des œuvres est accompagnée de son ambiance singulière, accessible par un code QR qu’il est possible de lire à l’aide d’un téléphone intelligent. Photo: M. Lortie
Chacune des œuvres est accompagnée de son ambiance singulière, accessible par un code QR qu’il est possible de lire à l’aide d’un téléphone intelligent. Photo: M. Lortie

Jusqu’au 17 avril 2014, la Galerie d’art r3 de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) accueille l’exposition Broyer du noir du trifluvien Raphaël Bénédict. L’artiste propose un essai sur la condition humaine et le mal de vivre.

L’artiste interroge la vie et la mort, et met en exergue les doutes et les incertitudes qui leur sont reliés, éclairant par le fait même le malaise qui, ultimement, devient une métaphore ouverte pour l’interprétation du regardeur.

Illustrant chaque personnage seul sur son ile dans un univers saturé de blanc et contraint ainsi de faire face à lui-même, la présence de vastes espaces parle de ce qui est possible et introduit une ouverture vers l’infini. Malgré son aspect cynique et parfois glauque, c’est un travail teinté d’humour et d’un appel à la dérision que nous présente l’artiste. Lors du vernissage, le 3 avril dernier, l’artiste n’a pas tenu à commenter publiquement son œuvre, considérant qu’elle «parlait d’elle-même».

La vue et l’ouïe

Chacune des œuvres est accompagnée de son ambiance singulière, accessible par un code QR qu’il est possible de lire à l’aide d’un téléphone intelligent.

Malgré son aspect cynique et parfois glauque, c’est un travail teinté d’humour et d’un appel à la dérision que nous présente l’artiste.

L’environnement sonore «acousmatique», spécialement conçu pour l’exposition grâce à la collaboration de René Lemire, chargé de projet en production d’arts médiatiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), offre un parcours singulier aux visiteurs.

Artiste trifluvien diplômé

Raphaël Bénédict, titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques de l’UQTR depuis 2005, vit à Trois-Rivières. Lauréat du Prix Mérite Presse Papier en 2004, il a également reçu une mention spéciale pour la bourse Gilles-Verville.

Ses œuvres ont été présentés à de nombreuses reprises au sein d’expositions en solo, mais également lors d’évènements artistiques reconnus. Le travail de peintre de Raphaël Bénédict relève des thèmes comme la solitude, la mélancolie, la mort, le rêve, le néant, le mystère et l’étrange.

La Galerie d’art r3 est située au local 1050 du pavillon Benjamin-Sulte à l’UQTR. Les heures d’ouverture sont de 10h à 17h du lundi au vendredi et l’entrée est libre. L’exposition Broyer du noir, de Raphaël Bénédicte, est présentée du 3 au 17 avril 2014.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here