Exposition à la Galerie r3: Figures de temps croisés

0
1240
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
C'est l'exploration de la thématique de la temporalité qui a guidé les artistes Branka Kopecki et Diane Létourneau dans la création de leurs oeuvres. Photo: M. Lortie
C’est l’exploration de la thématique de la temporalité qui a guidé les artistes Branka Kopecki et Diane Létourneau dans la création de leurs oeuvres. Photo: M. Lortie

Le jeudi 13 mars dernier avait lieu le vernissage de l’exposition Figures de temps croisés à la Galerie d’art r3. C’est l’exploration de la thématique de la temporalité qui a guidé les artistes Branka Kopecki et Diane Létourneau dans la création de leurs œuvres.

L’exposition réalise l’accomplissement d’un dialogue entre deux artistes à propos du temps en regard de l’œuvre visuelle qui pense l’espace de l’image. Pour cette exposition, l’instantanéité de la photographie, le passage du temps nécessaire au dessin et à la peinture ainsi que le mouvement des images de la vidéo s’allient pour rendre un lieu précis et authentique propre à chaque image. Un lieu dont nous pouvons dire encore que le sens émerge du processus de sa construction à même les qualités singulières des pratiques qui s’y rencontrent.

Dans ce contexte, le paysage comme idée et comme représentation s’avérait particulièrement propice aux rencontres entre des approches, des perceptions et des gestes d’ordres multiples. Ce choix s’est fait de façon très naturelle, le paysage étant un lieu plutôt statique, mais qui, au gré du temps, des saisons, des jours et des nuits est appelé à changer.

«Nous n’avons pas su tout de suite ce que l’autre allait faire», explique Diane Létourneau, qui a travaillé la peinture sur des photographies numériques de Branka. Elles ont constaté à la fin qu’elles avaient toutes deux exploré les notions d’éloignement et de rapprochement, rendant les tableaux très «tactiles».

Branka Kopecki

Née à Sarajevo, Branka Kopecki a étudié en Yougoslavie et en Italie dans les domaines de la philosophie de l’art et de la littérature comparée en arts, avant de travailler dans différents quotidiens comme chroniqueuse artistique et littéraire.

Pour cette exposition, l’instantanéité de la photographie, le passage du temps nécessaire au dessin et à la peinture et le mouvement des images de la vidéo s’allient pour rendre un lieu précis et authentique propre à chaque image.

En 1995, elle s’installe au Québec où elle entreprend des études en arts visuels. Elle complète en 2007 un doctorat en arts visuels et histoire de l’art à l’Université Laval. Depuis l’été 2009, elle travaille comme professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières et enseigne en tant que chargée de cours à l’Université Laval.

Diane Létourneau

Après l’obtention d’un baccalauréat en arts visuels de l’École des arts visuels de l’Université Laval, elle poursuit des études libres en philosophie, en anthropologie et en muséologie au deuxième cycle, toujours à l’Université Laval, où elle achèvera la scolarité de la maitrise en histoire de l’art. Elle complète en 1995 une maitrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. Depuis plus de trente ans, elle enseigne comme chargée de cours à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université Laval.

Galerie d’art r3

Située au local 1050 du pavillon Benjamin-Sulte à l’Université du Québec à Trois-Rivières, la galerie accueille des artistes professionnels canadiens et d’ailleurs. Elle s’inscrit dans une tradition de diffusion de la recherche et de la création artistique contemporaine.

L’exposition est présentée jusqu’au 28 mars à la Galerie d’art r3. Les heures d’ouverture sont de 10h à 17h du lundi au vendredi et l’entrée est libre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here