Exposition à la Galerie r³: Neuf étudiants exposent

0
1352
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
État d’âme, Cynthia Lessard, acrylique sur toile, 2013. Photo : A. Lemire
État d’âme, Cynthia Lessard, acrylique sur toile, 2013. Photo : A. Lemire

Différentes œuvres visuelles de plusieurs étudiants de l’UQTR étaient présentées pendant la première semaine de cours à la Galerie R³ du Centre d’expérimentation et de diffusion des arts et des sciences de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Cette galerie d’art universitaire, qui a pour principal mandat de sensibiliser les étudiants universitaires ainsi que le grand public à l’interrelation des arts et des sciences, a partagé son espace avec neuf artistes pour quelques jours. Emmanuelle Hoaro, Geneviève Lafleur, Marie-Julie Blouin, Myriam Maltais, Marielle Lachance, Annie Brien, Cynthia Lessard, Louis-Philippe Boucher ainsi que Roxanne Bélanger, ont eu la chance d’exposer à l’UQTR pour quelques jours.

Dans une ambiance assez amicale, les visiteurs ont pris le temps de bien regarder et apprécier les différentes toiles. Ceux dont des questionnements venaient à l’esprit avaient la chance de pouvoir rencontrer et échanger avec tous les artistes. L’accessibilité était au rendez-vous entre spectateurs et créateurs.

De gauche à droite : Roxanne Bélanger, Emmanuelle Hoaro, Geneviève Lafleur, Cynthia Lessard, Myriam Maltais, Louis-Philippe Boucher et Marielle Lachance, 7 des 9 exposants. Photo: A. Lemire
De gauche à droite : Roxanne Bélanger, Emmanuelle Hoaro, Geneviève Lafleur, Cynthia Lessard, Myriam Maltais, Louis-Philippe Boucher et Marielle Lachance, 7 des 9 exposants. Photo: A. Lemire

Portraits d’artistes

L’œuvre d’Annie Brien, Transe, qui consiste en une technique mixte, est très attirante. Remplie de couleurs, elle attire l’œil et l’esprit dès le premier pas à l’intérieur de la galerie artistique. L’idée lui est venue suite à un petit découragement pendant son processus de création. Elle avait à la base, une grande photo qu’elle ne comptait plus utiliser. En la coupant en lanière, ne sachant plus quoi faire avec, lui est passée à l’esprit la technique de tissage qu’elle avait apprise lors d’un cours précédent. La sérigraphie est une des techniques utilisées qui consiste en de l’impression à l’aide de pochoirs. Malgré le doute du début, l’œuvre de l’étudiante au Baccalauréat en arts visuels s’en est finalement très bien sortie et ce n’est pour elle qu’une amorce dans son cheminement artistique.

Ceux dont les questionnements venaient à l’esprit avaient la chance de pouvoir rencontrer et échanger avec tous les artistes. L’accessibilité était au rendez-vous entre spectateurs et créateurs.

Une deuxième œuvre était également très intéressante et inspirante, celle de Cynthia Lessard, étudiante en arts. Sa création, État d’âme, utilisant la technique d’acrylique sur toile, semble très réaliste. On peut y voir les yeux de deux visages différents. Observée de loin, sa toile peut facilement être confondue avec une photographie. Cynthia Lessard aime travailler le macro, c’est-à-dire le rapproché. Le but de sa toile était de faire passer des émotions au travers de simples regards. De plus, elle voulait que les spectateurs de son œuvre aient le sentiment de se faire regarder. Composée de deux tableaux d’une largeur de 7 pieds par une hauteur de 4 pieds, la dimension a été le principal défi de l’artiste Lessard. L’effort a porté fruit puisque le résultat est très surprenant et vénérant.

Ces étudiants remplis de talents n’ont rien à envier à personne. Pousser au maximum la créativité qu’ils possèdent les mènera loin dans ce qui les passionne.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here