Hockey des Patriotes : Le bilan

0
Publicité
Les Patriotes ont terminé au premier rang des buts marqués en saison régulière. Photo : Archives

Les Patriotes éliminés du Championnat canadien terminé depuis quelques semaines, le départ de Jacques Laporte, une saison mémorable et plusieurs joueurs qui ont terminé leur carrière universitaire, l’heure est au bilan pour le club de hockey de l’UQTR.

L’UQTR a connu une saison régulière de 19 victoires, 7 défaites en temps règlementaire et 2 défaites en prolongation. En séries, les Pats ont été en mesure d’éliminer successivement Ryerson (3-2) et Carleton (3-2 aussi, dont le dernier match qui s’est terminé en 2e prolongation), pour ensuite s’incliner face à McGill 2 matchs à 0 (le 2e match, disputé à Trois-Rivières, s’est aussi terminé en 2e prolongation).

L’objectif en début de saison

En septembre, où tout a débuté pour l’équipe qui mettait sur la glace 14 recrues, le Championnat canadien était dans la mire de Jacques Laporte et de ses acolytes : «Les objectifs depuis septembre ont été atteints, nous sommes parvenus à participer au Championnat canadien avec 14 recrues en début septembre et 11 recrues depuis les Fêtes. Nous avions une équipe qui a été rebâtie, et nous pouvions compter sur quelques vétérans de qualité qui ont tout donné. Je suis fier de mes gars. Il faut dire que le recrutement a été excellent. Ça augure bien pour l’avenir. Nous avons pris le temps avec les nouveaux qui arrivaient pour bien placer les pions. Pour les recrues, le Championnat canadien, c’est un gros défi qui est très enrichissant pour les joueurs. De plus, nous nous sommes améliorés tout au long de la saison, c’est le signe d’une équipe en santé qui fait bien les choses.»

Battus en 2 matchs au championnat canadien, les Pats ont tout de même bénéficié d’une chance de participer au championnat en renversant aisément les Lancers de Windsor lors d’un match suicide, après avoir subi l’élimination par McGill pour décider de la médaille de bronze.

En attaque

Sur papier, les Patriotes constitue la meilleure équipe de la ligue à différents égards, notamment en attaque, plus particulièrement au chapitre du plus grand nombre de buts marqués en saison régulière, avec 123. L’équipe a aussi accumulé 222 passes au total, ce qui la place encore une fois au premier rang de la ligue. Une moyenne de 4,39 buts marqués par match montre là aussi la domination de l’UQTR. Les Pats ont aussi lancé en direction du gardien adverse environ 32 fois par match.

«Il faut dire que le recrutement a été excellent. Ça augure bien pour l’avenir.» –Jacques Laporte

Les Patriotes sont aussi très pénalisés, 721 minutes de pénalité s’affichent au dossier, alors que la moyenne des équipes de la ligue se situe à 575 minutes. L’équipe est au 6e rang en ce qui a trait au pourcentage de buts marqués en avantage numérique, avec 21%.

Félix Petit (42), Pierre-Alexandre Joncas (32), Jean-Sébastien Breton (30), Alexandre Demers (30) et le défenseur Pierre-Luc Lessard (26) se sont démarqués comme pointeurs. Petit et Lessard ont d’ailleurs été nommés pour la première équipe d’étoiles de la Ligue universitaire.

En défense

L’UQTR s’est fait marquée à 97 reprises au courant de la saison régulière, soit un pourcentage de buts alloués de 3,40 par partie. Ce chiffre place les Patriotes loin derrière leurs rivaux de McGill (au deuxième rang) qui en ont 62.

Le travail en défense de Pierre-Luc Lessard, Maxime Robichaud, Olivier Hotte, David Chabot-Maltais, Emmanuel Boudreau et Jean-Laurence Beauchemin a permis à bien des reprises de sauver les meubles, particulièrement en séries éliminatoires où les Pats ont dû se rendre en prolongation.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici