Hockey: Guillaume Asselin, une acquisition de qualité pour les Pats

0
Publicité
Guillaume Asselin devrait encore une fois être un pilier offensif chez les Patriotes, lui qui débute sa deuxième saison avec la formation de l’UQTR. Photo: É. Dubois
Guillaume Asselin devrait encore une fois être un pilier offensif chez les Patriotes, lui qui débute sa deuxième saison avec la formation de l’UQTR. Photo: É. Dubois

À sa deuxième saison avec l’équipe de hockey des Patriotes de l’UQTR, l’attaquant de 22 ans Guillaume Asselin s’attend à une excellente saison de la part de son équipe. Selon lui, les Pats ont tous les outils pour aller jusqu’au bout, il suffit surtout de se présenter à tous les matchs.

Sur le plan individuel, Guillaume Asselin est conscient qu’il n’est pas à Trois-Rivières pour jouer les touristes et qu’il est en mesure d’apporter de l’offensive à l’équipe.

«C’est certain que je veux apporter de l’offensive à l’équipe. Je suis venu ici pour ça, et je crois que plusieurs attendent ça de moi. Je veux remplir le filet adverse le plus possible», estime Asselin, qui étudie au le baccalauréat en administration à l’UQTR.

La saison dernière, il avait fait la pluie et le beau temps avec ses compagnons de trio, Tommy Tremblay et Billy Lacasse, récoltant 23 points en seulement 12 parties après s’être amené avec l’équipe après la pause du temps des Fêtes.

Pendant ses cinq saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le joueur natif de Québec a amassé 132 buts et 174 mentions d’aide pour un total de 306 points en 331 rencontres. C’est donc dire qu’il a l’habitude d’être un atout important dans l’échiquier offensif des équipes avec lesquelles il évolue.

Un parcours peu commun

Toutefois, rien ne semblait porter à croire qu’Asselin revêtirait l’uniforme des Patriotes lors de sa carrière de hockeyeur. À ce même moment l’année dernière, il évoluait avec les Road Warriors de Greenville, la filiale des Flyers de Philadelphie dans la Ligue de la Côte-Est.

«Marc-Étienne (Hubert) m’a envoyé un message texte pour me demander comment allait ma saison, et à ce moment, ça allait quand même bien. Mais ensuite, pour la première fois de ma vie, j’ai été laissé de côté. Au total, j’ai passé huit matchs dans les estrades, donc ça a été assez difficile pour moi, puisque j’ai toujours été un joueur d’impact», avoue celui qui a porté les couleurs des Saguenéens de Chicoutimi et du Junior de Montréal lors de son passage dans la LHJMQ.

«C’est certain que je veux apporter de l’offensive à l’équipe. Je suis venu ici pour ça, et je crois que plusieurs attendent ça de moi.» – Guillaume Asselin

C’est à ce moment qu’il a lâché un coup de fil à son ancien entraîneur à Chicoutimi, Marc-Étienne Hubert. «On s’est parlés pendant environ une heure et demie. Dès que j’ai raccroché, j’ai appelé mon agent et mes parents, et ma décision était prise!»

Le fait de réussir à amener des joueurs de qualité tels que Martin Lefebvre et Tommy Giroux a également penché dans la balance pour Asselin lors de sa prise de décision de venir ou non dans le circuit universitaire canadien.

Une relation de confiance avec son entraîneur

Guillaume Asselin avoue vouer une grande confiance envers l’entraîneur pour lequel il sera sous les ordres pour une cinquième saison consécutive.

«Je le trouve très bon et je n’ai aucun point négatif à dire sur lui. Depuis qu’il est avec les Patriotes, il s’est adapté et il a pris de la maturité en tant qu’entraîneur. J’ai une pleine confiance en lui et je suis ce qu’il me dit à la lettre», indique le joueur de 5’11’’ et 194 livres.

Affecté par une blessure depuis environ trois semaines, Guillaume Asselin a effectué son retour au jeu vendredi dernier lors du match d’ouverture face à RMC.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici