Hockey: Une fin de semaine qui fait du bien aux Pats

0
Publicité
Photo: H. St-Pierre Hould
Photo: H. St-Pierre Hould

Mission accomplie pour les Patriotes alors qu’ils affrontaient deux équipes du bas du classement de la division est de la ligue universitaire du Québec et de l’Ontario. Leur fin de semaine s’est soldée par deux victoires en autant de sorties devant leurs partisans face aux Gee Gees de l’Université d’Ottawa et au Collège militaire royal. Deux grosses performances qui font du bien aux hommes de Marc-Étienne Hubert.

Ces deux victoires replacent l’équipe de l’UQTR sur le chemin de la victoire et lui permet de rejoindre les clubs de Queen’s, McGill et Laurentian avec trois victoires. La saison est encore jeune, mais tous les matchs restent très importants et ces deux gains en disent beaucoup sur le caractère des Patriotes qui se cherchaient un peu depuis le début de la saison.

Patriotes vs Ottawa

Les trifluviens ont d’abord affronté les Gee Gees de l’Université d’Ottawa le vendredi 25 octobre dernier au Colisée de Trois-Rivières. Les Patriotes ont dominé l’ensemble de la rencontre, affichant leurs couleurs dès le début du premier engagement grâce à un but rapide d’Olivier D’Aoust, sur une passe d’Anthony Verret, avec moins d’une minute de jouée au match. Moins de trois minutes plus tard, c’était le tour du défenseur Olivier Dallaire de profiter d’un avantage numérique et d’augmenter l’avance des Pats sur des passes de Keven Robert et Cowan Austrie. Les deuxième et troisième périodes ont également été l’affaire des Patriotes, marquant un but dans chacune de celles-ci. D’abord, Billy Lacasse a porté la marque à 3-1 sur des passes de Cowan Austrie et Mikael Langlois à 8 minutes, 13 secondes de la deuxième, et Marc-Olivier Mimar est venu clouer le cercueil des Gee Gees à 16 minutes, 23 secondes de la troisième, un but en avantage numérique sur les deuxièmes passes du match de Mikael Langlois et d’Anthony Verret. La troupe de Marc-Étienne Hubert s’est montrée très combative tout au long de la rencontre, lançant à 47 reprises sur le gardien d’Ottawa.

La saison est encore jeune, mais tous les matchs restent très importants et ces deux gains en disent beaucoup sur le caractère des Patriotes qui se cherchaient un peu depuis le début de la saison.

Patriotes vs RMC

C’est dans un Colisée plutôt vide que les Patriotes ont affronté le Collège militaire royal le samedi 26 octobre en après-midi. Grosse ou petite foule, l’UQTR ne pouvait se permettre de perdre cette rencontre et espérait bien venger sa défaite contre cette même équipe en match pré-saison. C’est le joueur de centre Billy Lacasse qui a donné le ton à la rencontre, subtilisant la rondelle à la ligne bleue de l’adversaire en désavantage numérique et créant un deux contre zéro. C’est finalement le capitaine Tommy Tremblay qui a marqué sur son retour de lancé. La partie a été serrée durant les deux premières périodes alors qu’à chaque fois que les Patriotes semblaient vouloir prendre une avance confortable, le RMC revenait de l’arrière avec des buts rapides. La marque était d’ailleurs de 4-3 après deux périodes et promettait une troisième haute en énergie. Ce sont plutôt les trifluviens qui sont sortis forts dans la dernière période, offrant un festival offensif aux quelques partisans présents. Trois buts coup sur coup en milieu d’engagement a porté la marque à 7-3 en faveur des Patriotes et a scié les jambes du RMC. Le gardien du RMC, Even Deviller, a très bien fait dans la défaite alors que le pointage aurait souvent pu dégringoler si ce n’eut été de ses prouesses devant le filet. Bel exemple d’acharnement encore une fois pour les Patriotes, eux qui ont assené 57 lancés sur Deviller dont 24 seulement en deuxième période. Billy Lacasse a amassé trois passes dans la rencontre, deux points chacun pour Tommy Tremblay, Keven Robert, Jason Rajotte, Danick Malouin et Anthony Verret.

Lourde perte chez les Pats

Ce dernier match n’a pas été marqué que par les réjouissances. En effet, l’attaquant Cowan Austrie a quitté le match en première période en raison d’une blessure au bas du corps. Le géant ailier gauche, ancien des Boomerangs du Cégep André-Laurendeau, avait récolté cinq points en autant de parties avant la rencontre.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici