La Banque alimentaire le Bon Camarade- GBU UQTR : Ils sont là pour toi

0
Le logo du bon camarade. Crédit : gracieuseté.

Le Bon Camarade-GBU (Groupe Biblique Universitaire) UQTR est un projet de banque alimentaire qui œuvre au sein de l’Université du Québec à Trois-Rivières auprès des étudiantEs à faibles revenus (notamment moins de 1500$ par mois). Concrètement, leur rôle consiste à fournir les denrées nécessaires pour tenir deux semaines. Ainsi, les distributions sont bimensuelles. Le locaux du Bon Camarade-GBU se situent au local 2218 du pavillon Albert-Tessier, juste à côté de la bibliothèque Roy-Denommé. 

Le Bon Camarade-GBU UQTR compte présentement 11 à 12 bénévoles. Une permanence est offerte aux étudiants qui souhaitent passer s’inscrire, prendre un café, ou autre boisson chaude, et des collations y sont offertes. Les étudiants peuvent venir également simplement s’informer sur le fonctionnement de la banque alimentaire.

« Une belle gang diversifiée ! »

Le Bon Camarade-GBU UQTR est piloté par un comité bénévole composé d’une présidente (Naomie Onabel), d’un vice-président (Ghislain Evoua), de responsables de la distribution et de l’inventaire (Lydia et Mélyna Gulliver), d’une responsable des communications (Helene Abwa), d’un responsable des finances et du transport (Jocelyn Aubut).

Les bénévoles proviennent de tous les horizons culturels (Québec, Afrique, Antilles, Europe, Amérique latine, Asie) et sont inscrits dans divers programmes universitaires (génie, psychologie, sciences physiques, chimie/biochimie, administration et communication, enseignement, etc.)

La Banque alimentaire le Bon Camarade-GBU UQTR reçoit présentement plus de 40 étudiant et étudiantes sur une base régulière bimensuelle. Le Bon Camarade offre des dépannages alimentaires tous les jours grâce au service de permanence qui permet aux étudiants et étudiantes vivant une situation ponctuelle difficile de passer se ravitailler avec des denrées.

Chaque fin de session d’automne le Bon Camarade-GBU UQTR organise une grande distribution de paniers de Noël. Il s’agit de garnir des paniers avec plus que des denrées en y ajoutant des jouets pour les étudiants parents, des vêtements chauds pour l’hiver et des cartes cadeaux. Tout ceci afin qu’ils et elles puissent passer un beau temps des fêtes en famille ou entre amiEs en toute dignité.  À cette occasion, nous sommes allées rencontrer quelques les bénévoles du Bon Camarade-GBU UQTR

ZC: Une distribution alimentaire sur le campus, comment ça marche ?

Lydia et Mélyna Gulliver :

 

Lydia et Mélyna Gulliver. Crédit : gracieuseté.

Le Bon Camarade-GBU est une banque alimentaire qui reçoit ses denrées de Moisson Mauricie. Chaque 2 semaines, nous recevons des produits divers et variés : la plupart du temps, nous recevons des aliments en conserves (haricots, tomates, maïs, thon…), des produits laitiers (yogourt, fromage, lait, crème…), du pain, des fruits et légumes, des plats préparés, des collations, des pâtisseries et également des produits d’hygiène (essuie-tout, papier toilette, mouchoirs…).

Une fois ces denrées acheminées au local du Bon Camarade-GBU, nous faisons l’inventaire puis nous les distribuons le plus équitablement possible dans les différents paniers. Le lendemain (le jour de la distribution) nous ajoutons les aliments réfrigérés et surgelés avant de les donner aux bénéficiaires qui ont confirmé leur présence.

Lors de la distribution, nous recevons les bénéficiaires chaleureusement et sommes à leur service s’ils ont besoin de quoi que ce soit. Si leur panier contient des produits qu’ils ne consomment pas ou qui ne leur conviennent pas, ils sont libres de nous les retourner et nous les remplacerons par autre chose dans la mesure du possible. Et s’ils ont tout autre problème ou questionnement, nous sommes là pour eux.

 

ZC: Quel est ton rôle et en tant que présidente du Bon CamaradeGBU UQTR?

Naomie Onabel :

Naomie Onabel, présidente du Bon Camarade. Crédit : gracieuseté.

Mon rôle comprend trois volets principaux ; qui sont la coordination générale, la promotion du projet et la recherche de financement.

ZC : Quelles sont les défis auxquels tu fais face en tant que bénévole du Bon CamaradeGBU UQTR?

Naomie Onabel: C’est vraiment le « fun » s’impliquer au Bon Camarade-GBU, mais cela représente quand même un grand challenge d’arriver coordonner à la fois les études et la banque alimentaire elle-même. C’est vraiment un gros challenge de suivre cet équilibre entre les deux.

 

ZC : Comment financer vous, vos activités et quel est votre rôle ?

Jocelyn :

Jocelyn Aubut, responsable des finances et du transport. Crédit : gracieuseté.

Le Bon Camarade-GBU a un certain soutien de l’UQTR et de l’AGE en tant qu’Asso étudiante et nous avons des dons d’un grand nombre de personnes qui ont à cœur d’aider les étudiants en détresse financière.

Pour ce qui est de mon rôle, je m’occupe du transport des marchandises : je vais chercher les denrées et je ramène les boîtes. Avant j’aidais à la distribution directe aux étudiants, mais cela a cessé avec la COVID.

Un impacte remarquable à travers des petits gestes

Le Bon Camarade-GBU UQTR vient en aide plus de 500 étudiantEs chaque année sur une base régulière, ceci est sans compter les dépannages ponctuels qui s’offrent tout au long de l’année. Le Bon Camarade –GBU UQTR, offre des denrées qui sont évaluées a plus de 20,000$ chaque année au cours des distributions standards et environ 10,000-15000$ pendant la période des fêtes.

Des étudiants gradués témoignent du bienfait de la banque alimentaire dans leur parcours académique, comme Edwin-Christ Porporty « S’il y avait pas le Bon Camarade, j’aurais eu vraiment du mal à pouvoir manger au Québec », étudiant gradué avec un master en économie financière qui témoignent dans la vidéo de promotion pour les paniers de noël du Bon Camarade.

Ils sont là pour toi

Le slogan du Bon Camarade-GBU, « On est là pour toi », ne sont pas que des paroles en l’air. Les bénévoles sont présents tout au long de l’année, de l’hiver à l’automne et également l’été avec au moins une distribution par mois. Cette année les distributions durant l’été ont été faites selon le même créneau horaire des distributions hivernales et automnales à cause des impacts de la Covid-19.

Le local du Bon Camarade se situe au pavillon Albert-Tessier, juste à côté de la bibliothèque. Crédit : gracieuseté.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here