La fin d’un calvaire : Les Patriotes ont enregistré leurs premières victoires de la saison

0
1646
LUITR-2019_A2019.png
Jean-François Fournier a été un leader important pour les Patriotes. Photo : J. Dufresne

Le tourment que vivait l’équipe masculine de soccer des Patriotes a enfin cessé. Les hommes de Pierre Clermont ont mis la main sur leur première victoire de l’année lors du premier Happening des Patriotes contre McGill. Soulagés, ils ont récidivé deux jours plus tard  contre Concordia pour ainsi acquérir six précieux points au classement. Passant du dernier au quatrième rang, les parties restantes seront déterminantes pour les Patriotes.

Le moral des joueurs était plutôt bas depuis quelques semaines alors qu’ils espéraient toujours pouvoir obtenir leur premier gain de la saison. Les efforts de ceux-ci ont toutefois porté fruit le 30 septembre alors qu’ils affrontaient à domicile les Redmen de l’Université McGill. «La progression qu’on a eue dans les dernières semaines a paru sur le terrain. On a joué un match impeccable», révèle l’entraineur.

L’intensité était au rendez-vous alors que les Patriotes ont pris les devants dans la partie dès la 24e minute de jeu grâce à un but de Seifeddine Dhaoui. C’est ce dernier d’ailleurs qui a confirmé la victoire pour les siens en trouvant de nouveau le fond du filet à la 46e minute. Abdoulaye Kante a été l’autre buteur dans la partie qui s’est finie par la marque de 3 à 1.

Toujours fébriles à la suite de leur première victoire, les Patriotes sont entrés sur le terrain le dimanche 2 octobre avec un peu plus de nervosité contre l’Université Concordia. «Les attaquants étaient plus nerveux, confie Clermont. Ils avaient hâte de marquer le premier but pour assurer le résultat.» Une agitation qui n’avait pas lieu d’être vu la domination des Trifluviens sur leurs adversaires. Seul trois tirs de la formation montréalaise qualifiés d’anodins par Clermont sont parvenus au filet du cerbère Raphaël Bélanger Vaillancourt. Par le pointage de 2 à 0, les Patriotes ont acquis leur deuxième victoire à la suite des buts des recrues Sullivan Burtier et Guillaume Surot.

L’équilibre atteint

Si les victoires ne venaient pas aux Patriotes, ce n’est pas sûrement pas à cause de l’acharnement des joueurs. Travaillant sans cesse, ceux-ci ont cependant mis l’accent sur leur dévouement. «Les victoires viennent du travail, mais de l’engagement aussi. C’est quand ça ne va pas bien qu’on reconnaît les vrais et je peux dire que j’en ai 24 vrais. Jamais les gars n’ont perdu confiance en leurs moyens», affirme Clermont.

Avec plus de huit nouvelles recrues au sein de l’équipe, l’entraineur soutient que sept parties représentent le temps qui a été nécessaire pour solidifier la chimie entre les joueurs. Chacun se devait de comprendre son rôle au sein de la formation. Il y a eu beaucoup de travail effectué du côté du leadership par le défenseur Jean-François Fournier, alors que d’autres vétérans tels que Philippe St-Laurent, Nouhoum Namaké Samake, Yannick Fournier, Abdoulaye Kante et Marc-Antoine Simard ont aussi mis leur grain de sel pour aider l’équipe. «C’est important en ce moment d’avoir ces joueurs-là bien en place. Ils ont très bien travaillé. On avait besoin aussi que les recrues accompagnent les vétérans et qu’ils n’attendent pas après eux pour jouer», dévoile Clermont.

Avec seulement cinq parties restantes au calendrier, les Patriotes n’auront guère le choix de poursuivre leur série de victoires s’ils veulent s’assurer d’une place en séries éliminatoires. «On connaît une belle progression en ce moment et ça va bien. On est quatrième présentement au classement, mais avec huit points, c’est une quatrième place qui est précaire. C’est certain qu’il va falloir continuer de travailler pour les cinq prochains matchs», conclut l’entraineur.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here