La Roue : changer l’histoire une étape à la fois

0
Publicité
La Roue
Livre La roue de Philippe-Daniel Clément. Crédits: Site web des Éditions du Wampum

Le 20 janvier 2023 était le jour de sortie du dernier roman de l’auteur Philippe-Daniel Clément aux Éditions du Wampum. La roue est le cinquième roman de l’auteur. Il s’agit d’un roman axé sur la différence, car même si l’on doit s’aimer tel que l’on est, on aimerait tous et toutes être comme les autres.

Auteur Philippe-Daniel Clément. Crédits: Culture Mauricie

L’auteur

Philippe-Daniel Clément a plusieurs cordes à son arc : il est essayiste, poète, romancier et anthropologue. Il est également le fondateur de la maison d’édition Les Éditions du Wampum. Il s’agit d’une maison d’édition indépendante, fondée en 2016, où sont proposés romans, nouvelles, poésie, essais, théâtre et livres jeunesse.

Vivre avec sa différence

Le roman met en lumière l’histoire de Damien T., un homme qui se sent différent des autres. Il s’inscrit donc à un groupe d’entraide se nommant La roue, pour ainsi espérer sortir de sa différence et être comme tout le monde. Damien T. a eu une enfance difficile. Adulte, il ne se sent toujours pas à sa place, car, par exemple, il se fait sans cesse juger par ses collègues de travail. Il se sent alors interpellé par La roue, espérant un changement dans sa vie. C’est à ce moment qu’il rencontre 11 personnes qui, comme lui, souffrent de la différence : hystérie, trouble obsessionnel, manie et plus encore. C’est en passant par diverses étapes que les personnes inscrites à ce groupe de réhabilitation sociale vont réussir à se conformer à la société.

« J’ai toujours été différent. C’est mon psy qui me l’a dit. Il n’est pas facile de définir cet état. En fait, la différence imprègne toutes les maladies sociales : l’individualisme, l’hystérie, la sensibilité, la névrose, la déviation sexuelle. Cependant, considérée en soit, elle se distingue des autres anomalies par sa profondeur et son caractère évasif. Elle est très difficile à diagnostiquer et apparaît le plus souvent à un âge tardif. Il y a toutefois des signes avant-coureurs bien que seul un expert puisse les voir. Dans ma famille, il n’y avait pas de spécialistes et j’ai dû souffrir cette différence sans savoir qu’il s’agissait d’un mal guérissable. »

Extrait du livre La roue p.10

Le cheminement personnel de Damien T.

Il faut avouer que j’aime bien lire des romans de cheminement personnel, car cela permet de connaître le personnage de A à Z. Damien T. fait un énorme travail sur lui-même, on voit alors ses pensées, les personnes importantes dans sa vie, ses petites histoires personnelles, qu’elles soient tristes ou ordinaires. On a l’impression qu’il s’agit d’une véritable personne, alors qu’il est un personnage fictif. Il traverse chaque étape de La roue même si parfois, elles peuvent être difficiles à accomplir. Entre autres, une de ces étapes est de devoir s’excuser à toutes les personnes à qui il a fait du mal dans sa vie. Il accueille tout à bras ouverts : le rejet des personnes qu’il a blessées, le pardon de certaines d’entre elles ou bien les explications nécessaires afin de réellement tourner la page. C’est ainsi que l’on sent un réel désir de changement chez Damien T..

– J’ai terminé ma liste et j’ai fini… je crois… de rencontrer les personnes que j’ai blessées involontairement ou non. Ça s’est bien passé… enfin… pas tout le temps. Les gens décédés, je les ai vus au cimetière, du moins ceux qui avaient été enterrés à Montréal. Eux n’ont pas réagi… c’est assez évident.

Extrait du livre La roue p.104

La critique

J’ai apprécié ma lecture de La roue, car je me suis attachée au personnage de Damien T.. On a tous et toutes cette impression d’être différent donc, le lecteur peut s’identifier aux différentes histoires des membres de La roue y compris à celle du personnage principal. En lisant le roman, j’appréhendais la suite, puisque je voulais savoir si les étapes de La roue allaient enfin permettre aux personnages de se conformer à la société. Je voulais également connaître le dénouement de Damien T.. Allait-il réellement changer? Ou allait-il enfin s’accepter tel qu’il est? La fin est néanmoins surprenante. Si jamais vous ressentez cette différence à l’intérieur de vous ou bien que vous aimez ressentir un sentiment d’attachement aux personnages, je vous recommande le roman La roue à 100%!

Pour vous procurer le livre, vous pouvez le trouver à la librairie Coopsco de l’UQTR ou bien le commander en ligne sur le site Les libraires juste ici.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici