La série de victoires se poursuit : Les Patriotes défont Toronto et RMC

0
Publicité
Guillaume Nadeau s’est dressé en tirs de fusillade pour donner la victoire aux siens. Photo : D. Janvier

Pour leur dernier week-end d’activités à Trois-Rivières avant le congé des fêtes, les Patriotes ont été en mesure d’acquérir deux victoires importantes les 18 et 19 novembre contre Toronto et RMC. Ils conservent ainsi leur deuxième position au classement.

Après s’être inclinés par six buts d’écart le 11 novembre dernier contre Toronto, les Pats ont eu droit à leur revanche devant leurs partisans. Sous les encouragements des 300 personnes présentes au Colisée de Trois-Rivières, la troupe de Jacques Laporte a renversé la vapeur en tirs de prolongation.

Accusant un retard de deux points en début de troisième période, les Trifluviens ont remonté la pente à la suite du but de l’ailier droit de dernière année, Jean-Sébastien Breton. Alors qu’il restait moins d’une minute de jeu, la recrue Olivier Ouellet a profité d’un avantage numérique pour égaliser la marque. Une fusillade a été nécessaire pour déterminer les vainqueurs. Le cerbère Guillaume Nadeau a offert une performance à la hauteur de son talent ne laissant passer que le premier tir des Torontois. Félix Lefrançois et Jean-Sébastien Breton ont pour leur part donné la victoire aux siens.

La rencontre du lendemain a été moins forte en émotions, alors que les Pats ont remporté leur duel contre RMC par la marque de 8 à 3. «Nous avions peur que les gars prennent le match à la légère suite à la descente des émotions de la veille, mais ils sont arrivés bien prêts pour le match», commente l’entraineur.

Maxime Lévesque, Charles Bety, Olivier Ouellet et Pierre-Alexandre Joncas ont tous inscrit un but dans la partie, alors qu’Emmanuel Boudreau et Félix Petit ont marqué à deux reprises.

«Il faut absolument gagner trois et idéalement les quatre matchs si on ne veut pas s’éloigner du premier rang.» – Jacques Laporte

Il reste quatre parties à disputer aux Patriotes avant le congé de Noël. «Il faut absolument gagner trois et idéalement les quatre matchs si on ne veut pas s’éloigner du premier rang», mentionne Laporte. Pour cela, les Trifluviens devront travailler ardument sur leur défensive. Bien qu’ils aient une bonne offensive, les Patriotes possèdent actuellement la deuxième pire défensive de la ligue. Ils se doivent de corriger la situation s’ils veulent remporter leurs prochaines parties.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici