L’AGE participe à une campagne de réforme du mode de scrutin

0
Publicité

Depuis quelques semaines, des affiches en faveur d’un mode de scrutin proportionnel mixte habillent les couloirs de l’UQTR.

Image de campagne du MDN. Crédit : Page web cestjustepasjuste.com

L’AGE appuie la campagne de la SENSÉ

Contactée par la SENSÉ (Solution étudiante nationale pour un scrutin équitable), l’AGE a décidé de participer à la campagne. Cela dit, ce n’est pas une décision prise à la légère. Le coordonnateur aux affaires sociopolitiques Philippe Dorion, s’est référé aux positions de l’AGE UQTR ( page 47 du cahier des positions sociopolitiques). Il s’avère que l’AGE a une position favorable au mode de scrutin proportionnel mixte. C’était donc du devoir de l’association de prendre part à la campagne. C’est en tous cas ce que dit le coordonnateur aux affaires sociopolitiques de l’AGE : « Lorsque l’AGE est invitée à se positionner sur un enjeu, on se repose sur les positions prises par les membres. C’était notre devoir de participer à la campagne. »

Affiche pour la pétition tamponnée par l’AGE. Crédits : journaliste

Qu’est-que le mode de scrutin proportionnel mixte ?

Le mode de scrutin proportionnel mixte induit un deuxième tour pour les votes lors des élections gouvernementales. Le Mouvement Démocratie Nouvelle prône ce deuxième tour comme le moyen de parvenir à une représentation « équitable » des partis élus. Ce mode de scrutin agit en opposition à celui en place actuellement : le système uninominal à un tour. La SENSÉ dénonce les injustices qui découlent du système uninominal : distorsion (écart entre la place d’un parti au gouvernement et le nombre de voix qu’il a obtenu), manque de représentation des électeurs, division entre les régions, clientélisme politique… Les inconvénients sont nombreux. Les groupes en faveur du scrutin proportionnel mixte décrivent en revanche le mode d’élection qu’ils prônent comme permettant que « les députés soient moins les porte-parole de leur parti dans leur région que les porte-parole de leur région dans leur parti » tel que mentionné sur le site du MDN (Mouvement démocratie nouvelle).

Les stratégies en faveur de la réforme

L’AGE a pris part à la campagne de la SENSÉ en parant les murs de l’université d’affiches à codes QR. Ces codes QR dirigent ciel qui les scannent sur le site cestjustepasjuste.com qui est une page pédagogique et ludique de sensibilisation à propos des élections au système uninominal à un tour et de leurs conséquences sur la démocratie. Au bas de cette page se trouve un bouton pour signer la pétition en faveur du scrutin pro-mix. Le MDN a mis beaucoup d’effort dans les couleurs, le design, l’allure dynamique et la vulgarisation du problème. Cela démontre une volonté d’intéresser les jeunes adultes au système au politique et de les en rendre acteurs. En outre la SENSÉ publie régulièrement des nouvelles mises à jour sur sa page Facebook et s’est même fait un compte Instagram. Elle y partage de l’informations et des visuels à visées pédagogiques.

Il est possible de signer la pétition jusqu’au 4 décembre. La signerez-vous ?

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici