Lancement du livre Omer Héroux : Le patriarche du journalisme canadien français

0

Le jeudi 22 septembre a eu lieu le lancement du livre Omer Héroux : Le patriarche du journalisme au Canada français (Les éditions du québécois), à la Société Saint-Jean Baptiste de la Mauricie, sur la rue Papineau de Trois-Rivières. Dans une formule 5 à 7, les auteurs Francis Bergeron et Jean-François Veilleux sont revenus sur la vie de ce journaliste qui a été une grande figure dans le milieu de la presse canadienne, surtout au sein du journal montréalais Le Devoir.

Les écrivains Jean-François Veilleux et Francis Bergeron présentent leur livre. crédit : journaliste

Lancement à la SSJB

Le lancement du livre a débuté avec le discours du directeur général de la SSJB de Trois-Rivières, Guy Rousseau. Les deux écrivains ont ensuite présenté leur livre ainsi que la maison d’édition Les éditions du Québécois qui est un OSBL. Cette dernière compte soixante-six livres à son actif et existe depuis vingt ans. Les invités ont pu se procurer le livre sur place à 30 dollars et le faire dédicacer avant la présentation. Des membres de l’association des familles Héroux étaient présents dans l’assemblé ainsi que le député fédéral de Trois-Rivières Monsieur René Villemure. Au total, une quinzaine de personnes étaient présentes.

L’événement s’est déroulé dans une des salles de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie (SSJB). Jean-François Veilleux et son collègue Francis Bergeron ont pu y expliquer les grandes lignes de leur livre qui retrace la vie du journaliste Omer Héroux. Ce dernier a collaboré successivement au périodiques Le journal, La patrie (vers 1903) et Le pionnier avant son entrée au journal le Devoir en 1910.

L’ouvrage à propos du journaliste Omer Héroux des auteurs Francis Bergeron et Jean-François Veilleux. Crédit : Les éditions du Québécois

« On se questionnait beaucoup. pourquoi on entendait pas parler de lui alors qu’il était l’un des collaborateurs de première ordre d’henri bourassa ?  »

Jean François Veilleux, coauteur du livre

Le labeur derrière l’oeuvre

C’est ainsi que les deux auteurs ont décidé de lui redonner un peu plus de lumière et de présenter le journaliste au public. L’écriture du livre leur a pris cinq ans de recherches en dehors de leurs études et a sollicité de nombreuses heures de consultations sur l’histoire du Devoir. Ils ont également consulté des centres d’archives à Trois-Rivières, à Québec, à Montréal, mais aussi en Gaspésie et au Nouveau-Brunswick pour amasser suffisamment d’informations sur lui. Grâce à L’association des familles Héroux, ils ont aussi pu avoir accès aux archives qui restaient de lui pour rédiger l’histoire chronologique de sa vie.

Francis Bergeron et Jean-François Veilleux : Deux écrivains polyvalents

À droite, Francis Bergeron et à gauche, Jean François Veilleux crédit : journaliste

Les deux écrivains n’en sont pas à leur première collaboration ensemble. En effet, ils ont tout deux participé à l’ouvrage collectif Trois-Rivières son histoire en photos (Éditions Histoire Québec). Jean-François Veilleux avait publié son premier livre intitulé Les patriotes de 1837-38 en Mauricie et au centre du Québec (2015), toujours aux éditions du québécois. En ce moment, il termine son doctorat à l’UQTR sur l’histoire des festivals de musique et est également chroniqueur historique à la Gazette de la Mauricie.

Francis Bergeron, quant à lui, a obtenu son baccalauréat en histoire et sa maitrise en études québécoises à L’UQTR. Il a travaillé ensuite en recherche pour l’organisme Patrimoine Trois-Rivières. Présentement, il est enseignant au secondaire et également chroniqueur historique à la Gazette de la Mauricie.

C’est à la suite de la publication d’une chronique historique qui parlait d’Omer Héroux dans la Gazette que l’association des familles Héroux d’Amérique sollicite Jean-François Veilleux afin qu’il se penche encore plus sur ledit journaliste.

Il est possible de commander le livre en ligne sur la page web de l’éditeur Omer Héroux : Le patriarche du journalisme au Canada français, Le Québécois (lequebecois.org)

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here