Le retour des Patriotes !

0
Le nouveau logo des Patriotes de l’UQTR. Crédit: Patriotes de l’UQTR.

Les différentes équipes des Patriotes de l’UQTR reprennent enfin le collier, après un arrêt forcé d’un an et demi à cause de la pandémie. En effet, la saison 2020-21 fut rayée du calendrier et toutes les compétitions des différentes équipes furent annulées. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que partisans et athlètes voient le retour des activités. Le nombre de spectateurs admis aux matchs et compétitions sera cependant réduit jusqu’à nouvel ordre. Le port du masque sera de mise et le passeport vaccinal sera conditionnel à l’admission.

Après une année à s’entraîner en solitaire sans compétitionner on peut facilement s’imaginer ce que représente la reprise des sports pour tous les Patriotes de l’UQTR. «C’est sûr qu’il y a beaucoup d’enthousiasme au sein des troupes», lance l’agent d’information des Patriotes Yaël Blanchet-Godbout.

Habitués depuis leur jeune âge à pratiquer leur discipline sur une base régulière, les athlètes ont sûrement trouvé difficile l’annulation des compétitions l’an dernier. Les entraîneurs ont dû se réinventer pour les garder motivés. Plusieurs formules ont vu le jour, en fonction des différents sports, notamment en ce qui à trait au hockey, ainsi qu’à la natation et au volleyball. Garder l’esprit d’équipe en vie ne fut pas le moindre des défis dans les circonstances.

 

«C’est sur qu’il y a beaucoup d’enthousiasme au sein des troupes»

– Yaël Blanchet-Godbout

L’ABC du sport universitaire

Avoir des équipes sportives au sein de l’université est un atout pour la communauté étudiante, les athlètes, ainsi que la ville de Trois-Rivières. «Je dirais d’abord que ça apporte du dynamisme sur le campus», explique M. Blanchet-Godbout à propos des diverses fonctions du sport universitaire.

S’identifier aux Patriotes crée un sentiment d’appartenance envers l’université. Après une année de cours en ligne, ce n’est certainement pas négligeable. La présence des Patriotes sur le campus aide à tisser des liens. Encourager des collègues qu’on croise dans les cours ou les corridors solidifie la communauté étudiante. D’autant plus que le spectacle y est souvent fort relevé.

Du gros calibre

«Le sport universitaire c’est le secret le mieux gardé au pays» ajoute l’agent d’information des Patriotes. Ce n’est pas de la charité que d’aller voir nos collègues: c’est tout un spectacle!

Citons en exemple l’équipe masculine de hockey. Il y a deux ans, pas moins de 15 anciens capitaines de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec jouaient dans ses rangs. Le défenseur étoile Loïk Léveillé a même déjà participé à des matchs hors-concours pour les Oilers d’Edmonton, en compagnie de Conor McDavid.

L’équipe de volleyball féminin passe cette année en division 1 qui regroupe les meilleures équipes étudiantes au Québec. On imagine facilement toute la fébrilité que la troupe de Marie-Christine Mondor doit ressentir à la veille de reprendre les activités.

L’ensemble des Trifluviens peuvent aussi s’identifier à nos athlètes. Le sentiment d’appartenance et de fierté envers l’université s’en trouve renforcé et vice-versa. Les Patriotes, au même titre que les Aigles et les Lions, sont de véritables ambassadeurs pour la région. Les derniers matchs éliminatoires de hockey ayant eu lieu à l’hiver 2020 ont d’ailleurs attiré un grand nombre de partisans qui débordait la communauté étudiante.

 

«Le sport universitaire c’est le secret le mieux gardé au pays»

– Yaël Blanchet-Godbout

S’entraîner et étudier

Pour les athlètes, le fait de pouvoir pratiquer leur discipline dans un contexte de sports-études est l’idéal. Ils peuvent se perfectionner tout en cheminant vers une carrière au terme de leur diplomation. À raison de plusieurs séances d’entraînement par semaine, ces étudiants doivent toutefois compléter leur formation sur une période de temps plus longue que les autres étudiants à temps plein.

«Ils ont été dans cette structure toute leur vie. C’est un mode de vie pour eux! » de compléter Yaël Blanchet-Godbout.

Une grande famille

Crée en 1969, les patriotes de L’UQTR regroupent aujourd’hui une dizaine d’équipes sportives: l’athlétisme, le badminton, le cheerleading, le golf, le hockey masculin, la natation, le soccer masculin et féminin, ainsi que le volleyball féminin. Questionné à savoir si de nouvelles équipes verraient le jour prochainement, notamment en hockey féminin et en volleyball masculin, l’agent d’information Blanchet-Godbout explique que les Patriotes préfèrent consolider leurs différentes formations pour le moment. Des partenariats avec différents acteurs de l’université sont également en place afin de renouveler le bassin de supporteurs chaque année. Plusieurs matchs et compétitions sont également disponibles en webdiffusion afin de suivre nos athlètes ici ou sur la route.

Ajoutons en terminant que suivre le sport universitaire est une excellente façon de découvrir des disciplines peu diffusées dans les grands médias, à l’extérieur des Jeux olympiques.

Vous pouvez consulté l’horaire et vous procurer des billets ici.

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here