Le tour du proprio: Un bureau productif et ergonomique

1
83
Photo chronique
Crédit illustration : Sarah Gardner

Cela fait quelques semaines que la session a commencé et tu commences déjà à ressentir les contrecoups de ton installation à domicile? Au-delà des ajustements de base que tu peux faire avec ton écran, ton support à clavier, ou ta chaise de bureau, d’autres facteurs entrent en jeu afin d’avoir une ergonomie idéale à la maison.

En effet, dans cette chronique, j’aborderai quelques notions supplémentaires concernant l’emplacement de ton espace de travail, de sa luminosité et je te donnerai même mon meilleur truc afin d’augmenter ta productivité.

L’emplacement

Si ton installation se trouve dans ton lit ou bien sur le divan du salon, il serait peut-être temps de t’aménager une espace juste pour toi. Allez, trouve-toi un bureau et agence-le afin de rendre l’espace dynamique. Tu as un budget serré ce mois-ci? Pourquoi ne pas te tourner vers des blocs de béton et ajouter un dessus en bois! Personnalisables, pratiques pour le rangement et facilement déplaçables, ils sauront donner un look industriel à faible coût. Disponibles dans les centres de rénovation, ces blocs vous permettront de jouer sur la hauteur si vous préférez travailler assis (60-80 cm) ou debout (selon votre grandeur). Si ton budget te le permet, tu pourras aussi investir dans un bureau assis-debout te permettant d’alterner facilement entre les deux.

bureau avec blocs
Crédit photo: MURAMUR.

Il est difficile pour toi de te concentrer avec ton ou ta colocataire qui envahit l’espace de votre logement? N’hésite pas à investir dans de bons écouteurs afin de te couper des sons ambiants et surtout, dérangeants!

Les bases

Cliquez sur l’image ci-bas afin de réviser les points importants concernant les distances à respecter pour une meilleure ergonomie.

Retenons que…

  • Les genoux doivent être à 90 degrés et les pieds doivent toucher au sol.
  • Le haut de l’écran doit être à la hauteur des yeux.
  • Des pauses visuelles doivent être prises en regardant au loin.
ergonomie CNESST
Conseils ergonomiques pour le travail à l’ordinateur. Crédit photo: CNESST.

La luminosité

Savais-tu que la lumière pouvait avoir un impact sur ta concentration et ta fatigue? Il serait alors possible de jouer sur ton efficacité au travail en changeant simplement des ampoules? Eh oui, en quelque sorte.

En premier lieu, tiens compte de la lumière naturelle en te plaçant le plus près d’une fenêtre. Tu pourras ainsi capter les quelques rayons du soleil qui se font de plus en plus rares à l’automne. Personnellement, le manque de lumière a un impact majeur sur mon humeur et mon énergie. Je ne pourrais donc vivre sans ma lampe de luminothérapie que j’utilise au quotidien durant cette saison et celle de l’hiver. Selon la pharmacie Jean Coutu, le standard cliniquement reconnu est une exposition lumineuse de 10 000 lux à la hauteur des yeux durant 30 minutes chaque jour, idéalement le matin. 

Le blanc froid est recommandé pour un meilleur confort visuel. Par contre, si tes petits yeux bleus sont sensibles, il sera plus intéressant d’aller vers une luminosité plus chaude.

Et la couleur dans tout cela? Eh non, il n’est pas question ici de bleu ou de rouge, mais plutôt de la température de la couleur de la lumière. Mesurée en kelvins, en voici quelques exemples:

  • Blanc chaud (2500 – 3300 K), parfait pour relaxer et profiter d’une ambiance chaleureuse. (ex: salon, chambre à coucher)
  • Blanc froid (3500 – 4000 K), lumière vive. (ex: cuisine)
  • Lumière du jour (5000 – 6500 K) lumière éclatante, mais surtout naturelle. (ex: bureau commercial)

Alors, que dois-je prendre pour mon bureau à la maison? Le blanc froid est recommandé pour un meilleur confort visuel. Par contre, si tes petits yeux bleus sont sensibles comme les miens, il sera peut-être plus intéressant d’aller vers une luminosité plus chaude. L’idéal est d’opter pour plusieurs sources lumineuses où il sera possible pour toi de varier selon ton activité et tes préférences.

Un c’est bien, mais deux c’est mieux

Actuellement, tu utilises probablement l’application Zoom où sont affichés les visages de tes amiEs, celui de ton enseignantE ainsi que la présentation PowerPoint du cours. Tu bascules à plusieurs reprises dans ton logiciel de prise de notes et tu consultes aussi les textes donnés en lecture. Mais attends… tu fais tout cela sur un seul écran?

Savais-tu qu’il était possible d’augmenter ta productivité simplement en ajoutant un second moniteur? Selon l’étude Productivity and multi-screen displays de Anderson, James A. (2004), l’efficacité d’un utilisateur fait un bond de 42% en faisant l’ajout d’un simple écran 20 pouces. Tu souhaites être encore plus productif? Le fait d’utiliser un écran de 24 pouces comme affichage principal te permettra de décrocher 50% de productivité supplémentaire par rapport à l’usage d’un seul écran 20 pouces. Je te laisse alors imaginer en comparaison avec ton ordinateur portable compact…

Tu te diras surement «Oui mais… un moniteur 24 pouces, ça coute pratiquement 200$!». Effectivement, ce n’est pas donné. Par contre, si tu fais le calcul, avec 50% de productivité supplémentaire, tu rentabilises ton achat en moins de 30 jours! De plus, si tu souhaites économiser, je t’invite à consulter les sites de petites annonces; il n’est pas rare d’en trouver entre 50 et 100$. Si tu possèdes un iPad, il est aussi possible d’utiliser ce dernier comme deuxième moniteur avec SideCar de Apple (sujet traité dans ma première chronique sur le Zone Campus Le tour du proprio : Une maison, une fenêtre et une pomme) ou bien avec Duet pour Windows et MacOS.

En espérant que ces quelques conseils te seront pratiques en ce début de session… virtuelle! Tu aimerais en savoir plus sur un sujet particulier? Je t’invite à communiquer avec moi au dany.lescarbeau@uqtr.ca.

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here