Les frappes contre les houthis au Yémen : comment comprendre les implications et les enjeux des acteurs en présence ?

0

Les États-Unis et la Grande-Bretagne à la tête d’une coalition militaire internationale ont mené des frappes sur des sites militaires de la capitale du Yémen, Sanaa et d’autres villes du pays contrôlés par les rebelles houthis. Ces frappes font suite à la série d’attaques des rebelles houthis en mer rouge, perturbant le commerce international.

Le bloc occidental et ses alliés

Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 janvier 2024, les États-Unis et leurs alliés ont mené plus de 70 frappes sur des sites militaires à l’intérieure du Yémen à l’instar de Sanaa la capitale et d’autres villes du pays contrôlé par les rebelles houthis comme Saada, Hodeida et Taez. Ces frappes qui sont jugées légitimes pour les États-Unis et leurs alliés en ce sens que les rebelles Yéménites, orchestrent des attaques totalement inacceptables en Mer rouge ce qui perturbe considérablement le trafic maritime international et par déduction, le commerce international.

Les raisons

En effet, pour éviter un embrasement de la région à la suite de la guerre entre Israël et le Hamas les États-Unis, le fidèle allié de l’État hébreux ont décidé de répondre aux attaques disproportionnées de rebelles houthis pour des raisons diverses en l’occurrence « le rétablissement du droit international ». Les rebelles par leurs exactions ont coupé une voie importante de communication internationale, un tiers des navires de marchandise du commerce international sont la cible de ces rebelles. C’est pour éviter des détours des navires par le Cap de l’espérance qui rejouterais dix jours dans le transport des marchandises, ce qui entraînerait des conséquences économiques internationales graves et une augmentation des prix du carburant par deux.

De plus, pour éviter une nouvelle violation flagrante du droit international abîmé par plusieurs États au regard de la nouvelle configuration géopolitique et géostratégique du mondiale, les États-Unis et ses alliés ne pouvaient pas laisser une milice étatique barrer l’une des principales routes maritimes du monde. C’est également en réponse aux attaques que les navires de guerre présents dans la région subissent de la part de ces rebelles.

En outre, en pleine période pré-électorale, l’administration américaine ne peut se permettre d’assister à une nouvelle inflation du marché mondial et surtout celle des prix du carburant qui pourrait être préjudiciable à l’administration américaine en place.

L’implication des rebelles Yéménites houthis

De prime à bord, précisons que les houthis sont une minorité qui contrôlent une partie du Yémen qui s’apparente au chiisme qui est en rébellion depuis fort longtemps au Yémen avec une proximité incestueuse avec l’Iran. En effet, depuis le début de la Guerre entre le Hamas et l’État Hébreux, les rebelles yéménites Houthis ont unilatéralement décidé d’entrer en guerre pour « soutenir le Hamas ». Ils rejoignent ainsi cet arc lié à l’Iran, Hezbollah, Hamas, Syrie opposé à Israël et aux États-Unis.

De plus, ils ont mené plus de 26 attaques sur les navires de commerce et de guerre en Mer Rouge avec la sanctification de l’Iran. Ces attaques ont une représentation symbolique forte qui va au-delà de la dimension militaire, en ce sens qu’il « augmente leur levier d’influence » vis-à-vis de l’Arabie Saoudite avec qui ils étaient en guerre tout récemment. Ces attaques participent également à cet objectif partagé par tous les groupes de cet axe de résistance terroriste de la région dont le parrain est le régime des mollahs (Iran), qui est de chassé les occidentaux et notamment les Américains de la région.

En outre, les attaques des houthis proxy de l’Iran contribuent à la mise en place d’un nouvel ordre au Moyen-Orient la « milicisation de la région » et la guerre d’usure sous la tutelle de Téhéran.

Références

https://ici.radio-canada.ca/rci/fr/nouvelle/2041226/frappes-houthis-canada-mer-rouge-yemen

https://www.ledevoir.com/monde/moyen-orient/805138/chef-houthis-menace-riposter-toute-attaque-mer-rouge?utm_source=recirculation&utm_medium=hyperlien&utm_ca

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1703624973-l-armee-americaine-a-detruit-mardi-12-drones-et-5-missiles-tires-par-les-houthis-du-yemen-pentagone

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici