Les Happenings d’improvisation: Pas de repos pour l’impro

0
Publicité
Les Happenings 2014 ont attiré des joueurs de Québec, de Montréal et de Victoriaville. Photo: Alexandre Laramée-Zouéki
Les Happenings 2014 ont attiré des joueurs de Québec, de Montréal et de Victoriaville. Photo: Alexandre Laramée-Zouéki

En attendant le retour de la Ligue d’improvisation universitaire de Trois-Rivières (LUITR) ainsi que celui de la Ligue d’improvisation Mauricienne (LIM) à l’automne, ce sont les Happenings d’improvisation qui ont su garder bien en vie l’impro dans la ville. Tous les dimanches entre le 20 juillet et le 31 août, le café-bar le Zénob a reçu différentes équipes pour de l’improvisation estivale.

À la manière de l’improvisation théâtrale, les équipes étaient guidées par différents maîtres de jeu chaque soirée. Chacun d’entre eux est arrivé bien préparé, voulant voir des improvisations gravitant autour de leurs critères souvent bien précis. Plusieurs thèmes très différents les uns des autres ont animé le public du Zénob. En passant de la lutte aux cinq sens, jusqu’à «l’année de marde» qu’a vécue un des maîtres de jeu, les improvisateurs ont réussi leur mission de divertir et de faire rire les spectateurs.

Comme il n’y a pas de vote entre les impros, le seul côté compétitif des Happenings a probablement été le vote des spectateurs sur le Facebook de l’évènement afin de décider quelles équipes allaient avoir la chance de revenir jouer une deuxième partie. L’ambiance qui régnait était donc très joyeuse et festive.

Benoît Pedneault, principal organisateur des événements d’improvisation de l’été, se dit très satisfait du calibre de jeu qui a été observé cette année. Il est également comblé des équipes très variées qui sont venues jouer à Trois-Rivières, puisque les Happenings 2014 ont attiré des joueurs de Québec, de Montréal ainsi que de Victoriaville. Il se dit plutôt fier d’avoir reçu de telles équipes dans la ville, car cela lui prouve que les joueurs d’improvisation de l’extérieur de Trois-Rivières aiment le public trifluvien.

Encore cette année, les Happenings d’improvisation qui ont animé les dimanches soirs de plusieurs spectateurs, ont été un grand succès.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici