Les jeudis live du Nord-Ouest Café: Se balader Avec pas d’casque

0
La formation montréalaise Avec pas d’casque était de passage au Nord-Ouest Café dans le cadre des jeudis live le vendredi 22 novembre dernier. Photo: Sarah Fortin
La formation montréalaise Avec pas d’casque était de passage au Nord-Ouest Café dans le cadre des jeudis live le vendredi 22 novembre dernier. Photo: Sarah Fortin

Le groupe Avec pas d’casque est monté sur la scène du deuxième étage du Nord-Ouest Café le vendredi 22 novembre dernier pour offrir un spectacle douillet devant plus de cent personnes. Le groupe a véritablement réussi à créer une ambiance atmosphérique lors de la soirée.

Les mélodies aériennes et planantes d’Avec pas d’casque sont créées par des guitares lo-fi de marque Harmony qui datent des années 1950 du magasin général Sears. Elles donnent un son unique à sa musique en ce folk intime et légèrement country. C’est un son qui est volontairement vintage et qui met en valeur la qualité du texte. Certains avanceront même l’idée que sa musique se met au service des paroles.

Pour l’occasion, la formation montréalaise a ajouté une guitare pour présenter son spectacle. Il y avait donc six musiciens sur scène, tous assis sur une chaise, leur instrument à la main. Les deux guitares électriques, la slide guitar, la basse, le trombone, le tuba et la batterie ont détendu et fait voyager les nombreux spectateurs durant ces deux heures de prestation. La voix de Stéphane Lafleur était comme à l’habitude, c’est-à-dire teintée d’une douce mélancolie avec des brèches de luminosité. Cependant, la configuration de la salle faisait en sorte que les gens situés derrière avaient de la difficulté à voir les artistes performer sur la scène. Bien malgré tout, cela a été un spectacle intime à la fois festif et posé, voire relaxant, mais loin d’être dépressif.

«Nous avions déjà joué au Nord-Ouest l’année dernière. C’est un format de scène qu’on aime bien et qui nous donne une bonne proximité avec le public. Ça nous rappelle nos débuts lorsqu’on jouait les premières parties dans les bars.» – Joël Vaudreuil

La formation a présenté son dernier album Astronomie pour lequel la bande de Montréal s’est mérité le tout premier choix de la critique de l’ADISQ en 2012 et pour lequel Stéphane Lafleur a remporté le Félix de l’auteur-compositeur. Les membres ont aussi présenté des inédits du spectacle qu’ils ont enregistrés sur un album intitulé Dommage que tu sois pris. Toutefois, la chanson qui a volé la vedette a été La journée qui s’en vient est flambant neuve, puisque la foule l’attendait de pied ferme. De plus, le groupe a surpris lorsqu’il a entonné la chanson Ôte-moi mon linge écrite par Stéphane Lafleur pour les Sœurs Boulay.

Retour aux sources

La soirée était un retour aux sources pour le groupe folk, lui qui joue davantage dans les salles de spectacle plutôt que dans les bars. «Nous avions déjà joué au Nord-Ouest l’année dernière, dit le batteur de la formation, Joël Vaudreuil. C’est un format de scène qu’on aime bien et qui nous donne une bonne proximité avec le public. Ça nous rappelle nos débuts lorsqu’on jouait les premières parties dans les bars.»

Cette promiscuité avec le public a donné lieu à quelques échanges comiques entre le band et son auditoire. Par exemple, le chanteur de la formation exprimait sa joie d’être sur scène: «On a eu une journée de marde, mais là, ça va beaucoup mieux.»

Pour plus d’information sur le groupe, vous pouvez visiter le www.avecpasdcasque.com ou le http://www.grosseboite.com/fr/artists/avecpasdecasque/.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here