Les jeunes dragons: Edwin-Christ Porporty et le transport étudiant

3
Edwin Chris Proporty WinTrans jeunes dragons
Crédit photo: Gracieuseté Crédit dragon: Sarah Gardner

Avez-vous déjà planifié un voyage en voiture avec vos amiEs pendant une semaine de relâche et puis l’annuler à la dernière minute à cause des prix de locations de véhicules, ou alors vous avez remarqué qu’il n’existe pas un autobus qui fait le trajet de Trois-Rivières à Baie-Comeau? Mais souhaitez quand même voyager sans mettre le feu à vos poches? Est-ce que tu es un étudiant ou une étudiante qui a besoin de te pratiquer avec ton chum ayant un permis mais pas de voiture? Alors tu fais bien de contacter WinTrans, la compagnie de transport à bas tarifs pensée et réalisée par notre jeune dragon de la semaine, Edwin-Christ Porporty.

Une compagnie par et pour les étudiants

ZC : Bonjour Edwin, avant d’aller plus loin dans ton projet, on aimerait savoir qui se cache derrière ce projet de location de véhicules WinTrans.

Edwin : Je suis Edwin-Christ Porporty, étudiant étranger d’origine du Togo où j’ai obtenu une licence (baccalauréat) en économie appliquée, et un BTS (équivalent d’un certificat) en comptabilité. Ce n’est qu’après ce parcours que je décide de m’inscrire dans une maitrise en science de la gestion à l’UQTR en 2017.

ZC : Pourquoi cet intérêt envers l’entrepreneuriat après ton diplôme en économie appliquée et Comptabilité?

Edwin : Tout d’abord, mes parents et grands-parents m’ont beaucoup influencé. En effet, je suis issu d’une famille de père, mère et grands-parents entrepreneurs et entrepreneuses. Ainsi, c’était presque naturel pour moi de vouloir développer ce volet-là de mes aptitudes.

ZC : Certainement, il n’y a pas de domaine plus facile qu’un autre pour un entrepreneur, cependant pourquoi avoir choisi le secteur du transport?

Edwin : Déjà dans mon pays d’origine, le Togo, on faisait face aux problématiques liées au secteur du transport, et quand j’arrive à Trois-Rivières au Québec en 2016, je remarque que le système de transport municipal n’est pas optimal, alors je me mets à cogiter là-dessus.

ZC : Comment es-tu arrivé à la conclusion qu’un service de location de voiture serait la meilleure idée étant donné qu’il existait déjà plusieurs services de location de véhicules à Trois-Rivières?

Edwin : L’idée m’est venue concrètement après une discussion avec mon ami Mass Dia. Au cours de cette discussion, j’ai remarqué que les prix de ceux que j’appelle aujourd’hui mes concurrents, étaient beaucoup plus élevés pour le budget des étudiantEs. En ce temps-là je venais de me procurer une deuxième automobile, et puis mon ami Mass avais besoin de véhicule pour aller en «roadtrip». Je lui ai alors proposé de louer mon véhicule. C’est ainsi qu’une chose entrainant une autre, le projet WinTrans a vu le jour.

ZC : Quand même assez intéressant de voir qu’à partir du besoin d’une seule personne, tu décides de lancer une entreprise. D’où t’est venue l’assurance que cela allait fonctionner?

Edwin : Ceci était possible grâce au modèle de plan d’affaires que j’ai choisi d’adopter, qui est celui du «Learn marketing» ou communément appelé marketing d’apprentissage. Je me suis dit, si cela fonctionne, tant mieux, sinon, je m’adapte au marché et j’avance.

ZC : Quelles ont été les difficultés de démarrage et comment les as-tu surmontées?

Edwin : L’une des difficultés auxquelles j’ai fait face au tout début, était celle de faire assurer tous les véhicules par les assurances du Québec, parce que conduire au Québec, ce n’est pas un droit mais plutôt un privilège. Donc il y a très peu de compagnies d’assurance qui assurent les véhicules de location et ceux qui existent ne font pas affaire avec des personnes sans expérience.
Aussi, un grand défi auquel j’ai dû faire face était la crédibilité de mon entreprise. En fait, étant donné que ma clientèle visée était des étudiantEs, étant moi-même étudiant, mes collègues trouvaient cela moins naturel de faire affaire avec moi. Cependant, c’est la persévérance et la rigueur qui m’a permis de gagner la confiance des assureurs et des étudiantEs. J’ai d’ailleurs eu comme client le programme de bourses pour la francophonie.

ZC : Comment réconcilies-tu location de véhicule et développement durable?

Edwin : En fait, je me suis rendu compte qu’au Québec, il y a de la surconsommation au niveau des véhicules. Donc les véhicules dits usagés sont des bons véhicules très fonctionnels qui peuvent être réinsérés en circulation afin de limiter le gaspillage des ressources et cela me permet d’offrir des prix adaptés au budget étudiant.

ZC : Comment gères-tu ton temps entre études et carrière entrepreneuriale?

Edwin : Grâce à mon partenariat avec l’entreprise Timify, j’ai réussi à automatiser tout mon système et je consacre ainsi en moyenne 2 heures par semaine dans le suivi des commandes et 2 heures 30 dans le volet développement de mon entreprise. De plus, cela m’a permis d’offrir mon service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ce qui est une première dans la location de véhicules à Trois-Rivières.

3 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here