Les Mardis de la Relève: Soirée Pop

0
93
mardis de la relève
Le groupe Oli Baba lors de sa performance mardi soir. Crédit: Laura Lafrance

Mardi le 3 mars 2020 avait lieu la troisième soirée des quarts de finale des Mardis de la relève; ce concours qui se déroule à la brasserie artisanale Gambrinus depuis maintenant plus de 20 ans se veut être un tremplin pour les nouvelles voix musicales d’ici et d’ailleurs.

Organisé par Dave Talbo, le concours permet à une vingtaine de formations musicales de la province de présenter leurs compositions au public; en tout, ce sont plus de 10 000$ en prix que peuvent remporter les groupes ainsi que la chance de participer à divers festivals. Somme toute, les Mardis de la relève promettent une belle visibilité à ces apprenti.e.s musicien.ne.s qui foulent les planches du Gambrinus.

La soirée pop

Aux alentours de 21 h, après s’être assuré que les micros fonctionnaient et que les guitares étaient bien accordées, le musicien Jeff Samson a fait son entrée scénique. Accompagné de deux autres musiciens, Samson a alors offert une performance de vingt-cinq minutes où airs pop et folk s’entrecroisaient à maintes reprises.

Les Mardis de la relève promettent une belle visibilité à ces apprenti.e.s musicien.ne.s qui foulent les planches du Gambrinus.

Terminant sa prestation avec une chanson francophone accrocheuse, les membres du groupe ont remercié l’assemblée en invitant les intéressé.e.s à venir boire une bière avec eux par la suite. La foule, qui était composée d’environ 80 personnes, a semblé bien apprécier les mélodies offertes par Samson.

mardis de la relève
Jeff Samson lors de sa performance au Gambrinus dans le cadre des Mardis de la relève. Crédit: Laura Lafrance

La première performance de la soirée étant terminée, Talbo s’est dirigé vers le micro afin d’animer la foule pendant que le prochain groupe se préparait pour leur prestation. C’est ainsi que divers objets promotionnels, t-shirts, bières, pichets et films en DVD furent tirés parmi les spectateur.rice.s. Les tirages, qui avaient lieu entre chacune des performances, semblaient contribuer à l’ambiance festive des lieux. Avec ses lumières tamisées et sa foule majoritairement jeune, le Gambrinus vibrait à l’unisson des rythmes joués par les musicien.ne.s de la relève.

Avec ses lumières tamisées et sa foule majoritairement jeune, le Gambrinus vibrait à l’unisson des rythmes joués par les musicien.ne.s de la relève.

Un peu plus tard, vers 22 heures, le groupe Laser Laser, composé d’un duo frère-soeur, a su charmer l’assemblée. Armée d’un synthétiseur, la formation semblait bien enthousiaste à l’idée de performer en région mauricienne. Avec ses chansons qui juxtaposaient habilement le français et l’anglais, la foule semblait être très réactive à la prestation du groupe. La chanteuse de Laser Laser, qui était ravie d’être la seule représentante de la gente féminine sur place, a conclut leur performance en chantant «J’suis ta cherry on top».

mardis de la relève
Les deux membres du groupe Laser Laser ainsi que l’organisateur de l’événement Dave Talbo lors de la soirée des quarts de finale du 3 mars dernier. Crédit: Laura Lafrance

Finalement, le groupe Oli Baba a fermé la soirée avec une performance un peu plus folk. Les trois membres du groupe, qui n’en étaient pas à leur première apparition aux Mardis de la relève, semblaient avoir beaucoup de plaisir à présenter leurs compositions à l’assemblée.

La décision du jury

Composé de Jean-François Veilleux, Marc-André Arseneault, Alex Trudel et Jeff Boucher, le jury évaluait la performance des groupes en fonction des critères suivants: l’originalité, la qualité de la performance, la technique, le respect du temps alloué et l’appréciation du public. Après avoir délibéré pendant une quinzaine de minutes, le jury a ainsi annoncé que c’était la formation de Jeff Samson et le duo Laser Laser qui allait être de retour prochainement au Gambrinus pour les demi-finales.

Pour en savoir plus à ce sujet, visitez la page Facebook de l’événement!

Lire aussi : Beat Sexü : Musique punk et érotique au Zénob

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here