Patriotes-Hockey: Les Patriotes éliminent les Gaels de Queen’s

0
118
Les Patriotes ont compté 4 buts sans riposte pour défaire les Gaels hier soir.
Crédit photo: Ariane Samson. Patriotes de l’UQTR.

Les Patriotes ont battu les Gaels de Queen’s University par la marque de 4-3 hier soir à l’aréna Claude-Mongrain. Ils éliminent donc la formation de Kingston en deux matchs pour ainsi accéder au quart de finale de la OUA league qui débutera mercredi prochain. Les 613 spectateurs présents ont eu droit à un excellent match de hockey, non sans avoir la frousse pour leurs favoris.

En effet, la soirée a bien mal débuté pour la jeune formation de l’UQTR. Les Gaels de Queen’s University ont inscrit trois buts sans riposte au premier engagement, dont un en avantage numérique. Résultat d’habiles jeux de passe, ces buts auraient difficilement pu être arrêtés par le gardien des Patriotes.

«Nous avions affaire à une équipe qui se battait pour sa vie ce soir et ils sont sortis très, très fort en première période», analysait l’entraîneur-chef Marc-Étienne Hubert après la rencontre. De plus, la grosse formation ontarienne comptant 9 joueurs de plus de six pieds et trois pouces a su tirer profit de la petite patinoire de l’aréna Claude-Mongrain pour prendre beaucoup d’espace en première période. La présence du défenseur de 6 pieds et 4 pouces Gabriel Sylvestre, purgeant une suspension d’un match, n’aurait certainement pas nui dans les circonstances.

«Nous avions affaire à une équipe qui se battait pour sa vie ce soir»

-Marc-Étienne Hubert, entraîneur-chef des Patriotes

Le vent tourne

L’indiscipline des Gaels leur fera très mal en deuxième période. Mathieu Boucher remet les Patriotes dans le match en un avantage numérique, suite à un tir de la pointe du défenseur Samuel Hould. Un but aussi opportuniste qu’important qui allait faire changer le vent de côté. Deux joueurs de Queen’s sont ensuite chassés simultanément. Julien Tessier en profite pour s’inscrire au tableau à 5 contre 3, avant que Simon Lafrance fasse de même à 5 contre 4. Le redoutable jeu de puissance des Patriotes remet les compteurs à zéro au grand plaisir de la foule. La marque est maintenant 3-3.

Une troisième période presque parfaite pour l’UQTR

Même si les deux équipes se retrouvent en principe à la case départ, on sent rapidement que les Patriotes ont pris le contrôle du match. Le jeu a beau être plus robuste, les porte-couleurs de l’UQTR sont les plus affamés. Leur jeu est dorénavant plus organisé et ils gagnent beaucoup de batailles à un contre un.

Jordan Martel corrige de magnifique façon sa punition, ayant coûté le deuxième but en première période, en inscrivant un but sans aide en début de troisième période. Ce but, qui allait devenir celui de la victoire, fait très mal aux Gaels. À partir de ce point, ils n’auront tout simplement plus les outils pour rivaliser avec l’attaque de Trois-Rivières.

«Je suis très fier de mon équipe. Ils viennent de battre l’équipe championne qui compte beaucoup plus de vétérans que nous dans son alignement. On a beau expliquer à nos joueurs ce que c’est les séries, comment ça marche, mais c’est à eux à le vivre sur la glace», signalait l’entraîneur avant d’aller retrouver son groupe dans le vestiaire. «Disons que je ne voulais pas me retrouver à jouer un match sans lendemain dimanche».

«Je suis très fier de mon équipe»

-Marc-Étienne Hubert

La remontée des Patriotes de ce soir démontre la force de caractère de cette formation. Une fois la marque portée à 3-1 en début de deuxième vingt, tous les espoirs étaient permis à l’aréna Claude-Mongrain. Sébastien Auger a effectué des arrêts clés à des moments importants, notamment avec un peu plus de six minutes à disputer en troisième période. Le vétéran Loik Lavallée a également joué un fort match avec beaucoup de temps de glace. Cette belle remontée devrait donner de l’élan aux Patriotes pour la prochaine ronde des séries.

L’UQTR amorcera donc les quarts de finale ce mercredi, contre Ottawa ou Ontario Tech.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here