Ligue universitaire d’Improvisation de Trois-Rivières : Match spécial contre Ottawa

0
Les capitaines des deux équipes ont performé lors d'une improvisation chantée sous le thème «Les joyeux disparus». Photo : Marie-Eve B. Alarie

Le lundi 31 octobre dernier, la LUITR accueillait à la Chasse-Galerie de l’UQTR l’équipe de la Ligue d’improvisation étudiante universitaire de l’Université d’Ottawa (la LIEU) pour un match spécial. L’équipe d’Ottawa a démontré un sens du punch et une écoute exemplaire sur l’improvisoire, ce qui lui a valu la victoire du match par la marque de 8 à 4.

Une équipe spéciale de la LUITR a donc été formée pour l’occasion, composée d’Alex Drouin (c), Jonathan Larochelle, Vanessa Fortier et Simon Charron. Du côté d’Ottawa, ce sont les joueurs Pascal Justin Boyer (c), Manuel Belmadani, Carla De Ciccio et Miguel Martin qui étaient présents. L’animation de la soirée était assurée par Mathieu Roy et le match a été surveillé sous l’œil attentif de l’arbitre Marc-André Fortin. Ce dernier a d’ailleurs débuté la soirée avec un sarcasme bien placé lors de l’échauffement des joueurs sous des thématiques d’halloween telles que «L’île de la mort» et «Brume radioactive».

La LIEU a commencé en force lors de ce match spécial alors qu’elle a remporté les deux premières improvisations de la soirée. Certes, l’équipe d’Ottawa est particulièrement forte en improvisation. On se rappelle qu’en mars dernier, la LIEU a remporté les honneurs lors de la Coupe Universitaire d’Improvisation (CUI) qui a eu lieu à Sherbrooke.

La LUITR a tout de même réussi à récolter son premier point lors de la troisième improvisation de la soirée, une mixte qui avait pour titre «Les joyeux disparus» et qui devait être chantée. Ce sont les capitaines de chaque équipe, Alex Drouin et Pascal Justin Boyer qui ont participé à cette improvisation dans laquelle une symbiose parfaite était présente entre les deux joueurs. Malgré cela, ceux-ci ont reçu une pénalité pour non-respect de la carte thème.

Tout au long de la soirée, les joueurs ont dû faire face à des improvisations plutôt longues, allant parfois de cinq à six minutes. C’était notamment le cas lors de la dernière improvisation avant l’entracte, une comparée qui avait pour titre «Terre sauvage». Alors que la LUITR a offert un excellent jeu à la manière d’un conte africain, les points ont récompensé la LIEU pour son conte amérindien. En cette première partie de match, le pointage était de 3 à 2 pour Ottawa.

La LIEU dans une lancée

La seconde partie du match a débuté avec l’impro-UQTR qui avait pour thème le sentiment de compétence chez l’élève, une improvisation qui a causé certaines difficultés chez les deux équipes. Par la suite, la LIEU a enchaîné les points, les conduisant ainsi à une victoire de match. Notons cependant un gain de deux points pour la LUITR lors d’improvisations où l’équipe de Trois-Rivières s’est vraiment démarquée, notamment dans «Un beau grand bateau» ainsi que dans «Le vent de l’ouest». À la fin de celle-ci, Alex Drouin a reçu une pénalité d’expulsion de la part de l’arbitre Fortin. Même malgré une demande de l’équipe d’Ottawa de ramener Drouin sur l’improvisoire, la LUITR a dû terminer le match sans capitaine.

Malgré son expulsion ainsi qu’une défaite de son équipe, Alex Drouin a reçu la troisième étoile du match, précédé par Simon Charron, également de la LUITR.  La première étoile a été décernée à Pascal Justin Boyer, capitaine de la LIEU.

Le prochain match spécial de la ligue universitaire d’improvisation de Trois-Rivières aura lieu le lundi 28 novembre prochain où l’équipe affrontera le KIK de Québec, une équipe volante de l’Université Laval composée de joueurs de la LUI (Ligue universitaire d’Improvisation) et de la LIMUL (Ligue d’improvisation marginale de l’Université Laval). À ne pas manquer, dès 20h à la Chasse-Galerie de l’UQTR.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici