Logement étudiant : le projet de l’organisme UTILE

0

Le 15 janvier dernier, lors du dernier conseil d’administration de l’association générale étudiante (AGE), l’organisme à but non lucratif l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) est venu faire une présentation de son nouveau projet immobilier. Cet OBNL se décrit comme une « entreprise d’économie sociale ». Au printemps 2024, il compte livrer un immeuble à l’intersection du Boulevard des Récollets et du boulevard Jean-XXIII. Celui-ci comportera environ 80 logements et sera loué avec des baux de 12 mois.

Logo de l’organisme UTILE. Crédit : page facebook UTILE – Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant

Le projet immobilier

D’une valeur totale de 29 millions de dollars, l’UTILE espère livrer environ 80 logements pour le printemps 2024. Il y aura une cinquantaine de studios avec un lit. Leur coût mensuel tournera autour des 550$. Il y aura également des logements avec deux chambres fermées. Le loyer de ceux-ci sera d’environ 825 $ par mois. Il sera situé à l’intersection du Boulevard des Récollets et du boulevard Jean-XXIII, tout juste en bas de la colline.

Portrait d’UTILE

La mission de l’organisme est de construire des logements abordables destinés uniquement aux étudiants. Ils désirent également gérer leurs bâtisses de façon à pouvoir offrir des loyers au plus bas prix possible. Ceux-ci sont calculés selon le financement qu’ils reçoivent. Finalement, ils désirent étudier les habitudes résidentielles des étudiants.

Son modèle d’affaires repose sur des logements privés conventionnels. Tous leurs immeubles sont des constructions neuves. Les baux de leurs locataires sont de 12 mois. Ainsi, le public est constitué d’étudiants qui résident à temps complet au Québec. Ce modèle écarte donc une bonne partie des étudiants internationaux.

Leur financement provient des multiples partenaires. Par exemple, les fonds immobiliers de solidarité FTQ, la Fiducie du chantier de l’économie sociale ou encore le réseau d’investissement social du Québec.

Collaboration avec l’AGE

« L’enjeu des logements étudiants est oublié depuis une trentaine d’années à Trois-Rivières. […] Aussi, on s’est rendu compte que le parc immobilier est en très mauvais état. IL y a beaucoup de logements qui demandent de grosses rénovations, et donc, des gros investissements. »

– Maxime Pelletier, chargé des relations publiques de l’organisme UTILE

L’association générale des étudiants a déjà fait un prêt de 600 000$ pour ce projet. Maxime Pelletier, chargé des relations publiques, a décrit que l’organisme et l’UQTR entretiennent une relation « conviviale ». Or, l’université ne finance d’aucune manière, contrairement à la ville de Trois-Rivières. Celle-ci s’est engagée à faire un crédit de 4,25 millions en taxes foncières.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here