LUITR versus LIM: Une rencontre animée

0
Publicité

Ce lundi 13 février a eu lieu, à la Chasse-Galerie, une rencontre entre la ligue universitaire d’improvisation de Trois-Rivières et la ligue d’improvisation mauricienne. Les deux équipes se sont affrontées dans une ambiance de franche camaraderie, au sein d’une Chasse-Galerie pleine à craquer : les spectateurs.rices étaient au rendez-vous !

Crédits: Page Facebook de la LUITR

Composition des deux équipes

Arbitrée avec brio et humour par Jocelyn Garneau, la soirée a vu s’enchaîner des improvisations de qualité de la part des deux équipes.

L’équipe de la LIM était composée d’Alexandre Jetté, de Anny L. Roy, de Frédéric Simon et de Louis-Étienne Villeneuve. Les joueurs de la LUITR étaient Félix-Antoine Aubé LeChasseur, Sophie Béland, Valérie Bettez et Gabriel Lecompte. Les deux équipes, très homogènes, ont démontré d’une belle cohésion d’équipe et une vive imagination.

Félix-Antoine Aubé LeChasseur et Anny L. Roy. Crédits: journaliste.

Des joutes endiablées

La soirée a débuté par des improvisations opposant un membre de chaque équipe pendant 45 secondes, avec élimination par le public à chaque fin de tour. La LIM a remporté cette première manche, bien que Sophie Béland ait éliminé deux des membres de leur équipe par son jeu.

Les improvisations suivantes, tantôt comparées entre équipe, tantôt mixtes, ont provoqué l’hilarité du public. Au programme : simulation de jeu vidéo par la LUITR, échange sur Marketplace par la LIM, ou encore une improvisation mixte à la manière d’un téléfilm américain pour adolescents.

« Si t’es pas mal à l’aise ,j’suis pas mal à l’aise »

Louis-Étienne Villeneuve à Félix-Antoine Aubé LeChasseur

Théâtre de l’absurde

L’arbitre s’est fait un malin plaisir de mettre les joueurs en difficulté en leur imposant la catégorie changement de sens, forçant le jouteur verbal à modifier la signification de sa dernière réplique.

Le public, très enjoué, est devenu assourdissant lorsque les deux ligues ont dû simuler des conférences de presse, avec des questions posées par les membres de l’équipe adverse, éparpillés dans la Chasse-Galerie avec les spectateurs. Avec un humour cynique, la LIM a proposé de se faire briseur de rêves d’enfants, alors que LUITR s’en est prise aux personnes âgées.

La performance finale des deux ligues est à souligner : catégorie libre, la LUITR a décidé de faire un abécédaire, mais l’équipe a eu beaucoup de mal à garder son sérieux. Les membres de la LIM, quant à eux, ont choisi de pasticher le théâtre de l’absurde… Tous sauf Anny, alors dépassée par leurs réflexions existentielles loufoques et profondes dignes de Beckett.

Improvisation de la LIM à la manière du théâtre de Beckett. Crédits: journaliste

Exclusions finales

Plusieurs fois durant le match, des décrochages ont eu lieu, les rires des acteurs fusant avec ceux du public. L’arbitre a décidé d’exclure la joueuse de LUITR Sophie Béland après la dernière improvisation. Louis-Étienne, de la LIM, s’est aussitôt récrié, demandant de façon véhémente à l’arbitre pourquoi lui-même n’avait pas été exclu malgré ses nombreux fous rires. Jocelyn Garneau lui a finalement donné raison en l’excluant à son tour. Les deux membres exclus sont partis en riant, illustrant le ton de la soirée, plaisante du début à la fin.

Résultats de la compétition

C’est finalement la ligue d’improvisation mauricienne qui a remporté la compétition. L’équipe de la LIM a décerné son étoile à Valérie Bettez. La LUITR a accordé la sienne à Frédéric Simon. Quant à l’arbitre, son étoile est allée à Félix-Antoine Aubé-LeChasseur.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici