Home Featured L’UQTR se lance dans le Esport académique

L’UQTR se lance dans le Esport académique

0
L’UQTR se lance dans le Esport académique
Stéphanie Harvey fut cinq fois championne du monde de Counter-Strike GO. Elle est la nouvelle porte-parole du microprogramme d'Esports de l'UQTR. Crédit : Josée Beaulieu, UQTR.
Stéphanie Harvey fut cinq fois championne du monde de Counter-Strike GO. Elle est la nouvelle porte-parole du microprogramme d’Esports de l’UQTR.
Crédit : Josée Beaulieu, UQTR.

Un nouveau microprogramme en développement du sport électronique sera disponible à l’UQTR dès la session d’été 2022. Cette nouvelle formation sera offerte par le département d’études en loisir, culture et tourisme de l’université.

Une formation concrète et reconnue

La formation comptera 15 crédits. De plus, les étudiants et étudiantes qui complèteront le microprogramme recevront une accréditation d’entraîneur de niveau 1 de la part de la Fédération québécois de sports électroniques (FQSE). Également, lors de leur formation, les étudiants et étudiantes participeront à la mise en place d’un important évènement d’Esport. Le tout se fera en collaboration avec des professionnelles du festival DreamHack Montréal.

Collaboration d’une ex-championne

L’ex-championne du monde de Counter-Strike GO, Stéphanie Harvey, collaborera d’ailleurs à ce nouveau microprogramme. Les enjeux éthiques, la santé et le bien-être des joueuses et des joueurs, l’implantation de programmes de sport électronique dans les organisations et la création d’évènements seront au coeur de cette formation offerte par l’UQTR.

Harvey commente : « L’industrie du sport électronique croît à une vitesse exponentielle, mais cette même industrie n’est que très peu soutenue par la recherche. Le modèle de formation de l’UQTR est unique en son genre. Ici, on ne formera pas des programmeurs de jeux vidéo, mais plutôt des individus capables d’encadrer la pratique du sport électronique et de créer des initiatives dans leur milieu. »

Un microprogramme offert en mode comodal

En effet, les étudiants et étudiantes auront le choix de suivre les cours à distance ou en présentiel, et ce, pour l’entièreté de leur parcours. Ce programme s’adresse autant aux étudiants et étudiantes à temps plein qu’aux travailleurs et travailleuses qui souhaitent développer des initiatives en sport électronique pour leur milieu. Pour être admissibles au programmes, les futurEs étudiantes et étudiantes doivent détenir un diplôme d’études collégiales ou l’équivalent (DEC).

Pour plus d’information, rendez-vous ici.

Christian Blanchette (recteur de l’UQTR), Romain Roult (directeur du Département de loisir, culture et tourisme) et la championne du monde de jeu vidéo Stéphanie Harvey (porte-parole du programme).
Crédit : Josée Beaulieu, UQTR.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here