Ma bière de session : Lancement virtuel de La Touraillage

0
122113748_3355139044523331_6316814312961007221_o.png
la touraillage, ma bière de session, uqtr
Crédits : Mathieu Martin, responsable des communications à la microbrasserie Le Temps d’un Pinte

Jeudi dernier avait lieu le lancement de la tant attendu bière créée dans le cadre du projet Ma bière de session. La Touraillage marque la troisième édition de ce projet initié à l’automne 2019 en collaboration avec Le Temps d’une Pinte.

Il s’agit plus particulièrement d’un travail d’équipe composé de quatre étudiants de l’UQTR, soit Matthias Bastien, étudiant au baccalauréat en génie industriel; Mélissa Clermont, étudiante au baccalauréat en loisir, culture et tourisme; Simon Dufour, étudiant à la maîtrise en études québécoises; et Elisabeth Rufiange, étudiante à la maîtrise en psychoéducation. Ils ont été accompagnés par le Carrefour d’entreprenariat et d’innovation Desjardins de l’UQTR (CEI) et Le Temps d’une Pinte.

En temps normal, le lancement aurait pris place à la Chasse-Galerie. Avec la situation actuelle, les quatre étudiantEs ont dû s’adapter et créer un événement virtuel pour célébrer le lancement de leur bière. C’est en formule 5 à 7 virtuel qu’avait lieu la célébration.

Pour plaire à tous les adeptes de bière

Le touraillage est en fait la dernière étape du maltage «comme une fin de session est le tournant ultime d’un trimestre à l’UQTR», peut-on lire sur la canette. Cette bière met de l’avant les ressources du terroir comme Le Maltraiteur, principale malterie mauricienne. Il était également important pour les quatre étudiantEs de prendre en considération l’histoire brassicole de la Mauricie.  

La Touraillage est une American Pale Ale au profil légèrement amer, avec une finale citronnée et herbacée. Lors du lancement en formule 5 à 7 de jeudi, les personnes participantes qui ont eu la chance de goûter la bière ont avoué qu’il s’agissait d’une bière parfaite pour tous les goûts : les adeptes de IPA étaient charméEs par ses saveurs, même chose pour les adeptes de bières plus douces.

Une étiquette aux couleurs de l’UQTR

Pour l’étiquette, les «apprenti.e.s brasseurs et brasseuses» se sont tournéEs vers Samuel Perrier, graphiste et étudiant du Cégep de Trois-Rivières. Il a opté pour un style complémentaire aux autres canettes du Temps d’une Pinte. Simon Dufour nous explique que le personnage de l’étiquette est un ouvrier typique des années 20 et porte les couleurs de l’UQTR.

Grâce à un partenariat avec la Fondation de l’UQTR, 10% des ventes de La Touraillage vont servir à la création d’une bourse destinée à soutenir des projets entrepreneuriaux des étudiants et étudiantes de l’UQTR.  

«Tout le monde se complétait.»

-Elisabeth Rufiange

Le processus de création

La tâche de l’équipe était claire : créer une bière pour les étudiants et étudiantes de l’UQTR. Elle s’est basée sur ce qui est le plus aimé de la population étudiante, allant du pourcentage d’alcool, aux saveurs, en passant par le type de bière et la céréale. Elle a ensuite pu travailler étroitement avec les brasseurs et brasseuses pour composer une bière à leur image. Elisabeth Rufiange nous explique que «tout le monde se complétait». Malgré la situation particulière, ils et elles ont pu travailler en équipe, à distance, pour réaliser ce projet.

Capsules vidéo

Pour marquer le lancement de La Touraillage, quatre capsules vidéo ont été publiées sur la page Facebook du CEI. On y retrouve entre autres une capsule historique de l’univers brassicole animée par Simon Dufour et une explication des saveurs et de la recette par Elisabeth Rufiange. Si vous avez manqué le 5 à 7 de jeudi, vous pouvez vous consoler en allant écouter les quatre vidéos des étudiantEs du projet.

La bière est maintenant disponible dans plusieurs points de vente de la région, dont directement au Temps d’une Pinte.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here