Mois de la poésie / Prix Geneviève-Amyot: la poésie à l’honneur

0
vanessa bell mois de la poésie
Le Mois de la Poésie a remporté le Prix de l’ICQ pour sa treizième édition. Crédit: Gracieuseté

Le 29 février dernier avait lieu la première journée de la treizième édition du festival poétique qu’est le Mois de la Poésie. Devant initialement s’étendre jusqu’à la fin du mois de mars 2020, la treizième édition du Mois a muté sous nos yeux lorsque la crise entourant la pandémie de la COVID-19 a frappé le Québec de plein fouet; les diverses performances scéniques qui étaient prévues par l’organisation se sont vues transformées en lectures virtuelles, et ce, pour le plus grand plaisir des amateurs et amatrices de poésie de la province.

Bien que rien ne soit comparable à une lecture de poésie en personne, il demeure que l’organisation de l’événement, composée de la poétesse Vanessa Bell et de la femme de lettres Juliette Bernatchez, a su recréer l’intimité typique des soirées à micro ouvert à travers une formule numérique où tous et toutes étaient les bienvenuEs. Organisé par le Bureau des affaires poétiques, le Mois de la Poésie se déroulait habituellement dans divers lieux à travers la ville de Québec; toutefois, la pandémie offrant de nouvelles opportunités de dépassement, la treizième édition a permis aux habitantEs du monde de participer au Mois.

Le Prix de l’Institut Canadien

Le 23 octobre dernier, dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture, l’Institut Canadien de Québec (ICQ), un organisme culturel privé qui a pour mission de donner accès au savoir et à la culture par les diverses institutions littéraires de la ville de Québec, a offert le Prix de L’ICQ au Mois de la Poésie pour sa contribution exceptionnelle à la vie littéraire de la ville de Québec au cours de la dernière année.

« Le jury a été impressionné par cette édition tenue dans des circonstances exceptionnelles qui consolide Québec comme lieu incontournable de la poésie et qui démontre que la poésie intéresse le public plus que jamais. »

-L’Institut Canadien de Québec

Étant en nomination avec l’auteur Francis Desharnais et l’éditeur Antoine Tanguay, l’organisation du Mois de la Poésie a appris aux alentours de 19h qu’elle remportait le prestigieux prix de L’ICQ en plus d’une bourse de 2000$.

Sur le site de l’Institut, on indique que «Le jury a souligné la créativité et le professionnalisme des organisatrices du Mois de la Poésie, Vanessa Bell et Juliette Bernatchez, qui ont fait migrer leur programmation vers des événements virtuels audacieux et rassembleurs en un temps record.»

Le Prix Geneviève-Amyot

Le Bureau des affaires poétiques, organisme derrière le Mois de la poésie, lance encore cette année le Prix Geneviève-Amyot. Ouvert aux poètes et poétesses de la francophonie, le concours se veut être une opportunité de publication intéressante pour les fanatiques du genre. Devant avoir atteint l’âge de la majorité dans leur pays/province de résidence, les personnes intéressées sont invitéEs à soumettre leurs textes poétiques inédits d’ici le 4 janvier 2021.

Ouvert aux poètes et poétesses de la francophonie, le concours se veut être une opportunité de publication intéressante pour les fanatiques du genre.

prix geneviève-amyot poésie
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 4 janvier 2021. Crédit: Gracieuseté

Les auteurs et autrices publiéEs comme les amateurs et amatrices ont la possibilité de soumettre autant de textes qu’ils et elles le désirent au jury; toutefois, un frais d’inscription de 15$ est demandé pour chaque texte soumis. Plusieurs prix sont à gagner, dont une bourse de 1000$ offerte par le Bureau des affaires poétiques et une publication dans la revue de poésie contemporaine Exit.

Pour en savoir plus sur les modalités liées au Prix Geneviève-Amyot, visitez le site web du concours.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here