Patriotes – Cross Country : Performances bien cadencées à Sherbrooke

0
243
Les Patriotes ont profité de cette compétition pour scander fièrement leur nouveau cri de ralliement plus qu’efficace. Crédit photo : Antoine Gervais

Se préparer pour les Provinciaux 

«Travailler en équipe», tel était le mot d’ordre de l’entraîneur Jean Lemoyne quand est venu le temps de s’adresser à sa troupe de coureur.se.s à quelques minutes du départ, samedi, sur le campus de l’Université de Sherbrooke. Il s’agissait d’une seconde compétition cette saison pour les coureuses qui avaient pris le départ de l’Open McGill deux semaines plus tôt. Pour les coureurs des Patriotes, il s’agissait d’une première sortie dans ce court et intense calendrier réglé au quart de tour, propre au cross-country. Quoi qu’il en soit, les mots de l’entraîneur ont résonné dans les performances de notre équipe. Plein feu sur cette course qu’est l’Invitation Vert et Or!

Comme il s’agissait d’une course de début de saison, c’est sans trop de nervosité que les athlètes se présentaient à Sherbrooke. François Trudeau, également entraîneur de la formation, qualifiait d’ailleurs cette première de préparation aux championnats provinciaux qui auront lieu le mois prochain, à Québec : «Nous gardons toujours en tête le principe de l’amélioration du début à la fin du calendrier. L’essentiel, c’est que nous soyons prêts pour Québec». Disons que dans ces circonstances, la pression était davantage dans les nuages gris et menaçants qui régnaient sur les coureur.se.s que sur leurs épaules.

«Nous gardons toujours en tête le principe de l’amélioration du début à la fin du calendrier. L’essentiel, c’est que nous soyons prêts pour Québec»

l’entraîneur François trudeau, optimiste, à quelques minutes du départ.

Heureusement, Dame Nature aura épargné le parcours sinueux érigé sur le campus de l’université sherbrookoise. C’est donc sur un parcours presque sec et très dénivelé que nos athlètes trifluviens ont performé.

Quand les attentes sont dépassées

Ne pas se mettre trop d’attentes ne veut certainement pas dire de se contenter de performances ordinaires. Du moins, pas chez les Patriotes. En termes de positionnement et de statistiques, les performances ont été très encourageantes du côté des filles comme chez celui des garçons.

Suite aux six kilomètres qu’elles devaient parcourir, les cinq coureuses qui ont inscrit leur temps au dossier de la formation sont Kesya Longval (9e), Christine Perreault (18e), Lauriane Benoit (22e), Jennifer Honicke (24e) et Danae Guay-Hurtubise, qui elle en était à une première course universitaire en carrière (38e). Au collectif, ces performances ont permis aux Patriotes de se classer quatrièmes avec une récolte de 100 points.

Les garçons eux devaient faire un tour de piste supplémentaire puisque c’est sur une distance de huit kilomètres qu’ils se disputaient. Encore une fois, peut-être inspirés par leurs homologues féminines, les coureurs ont fait bonne figure. Des performances très honnêtes de Nicolas Gilbert (15e), de la recrue Jérémy Courchesne (16e), de Xavier Houle (34e), de Matisse Brizzard (37e) et de Laurent-Olivier Dumont (41e) ont permis aux Patriotes d’inscrire 109 points et de terminer 5e au classement des équipes.

Quand le mot d’ordre résonne

Le volet masculin de la compétition aura justement été marqué par une saine compétition au sein même de la formation. Comme le raconte la recrue Jérémy Courschene, qui a fait une excellente première impression au niveau universitaire. Ce dernier, a été inspiré et presque aspiré par son collègue, le vétéran Nicolas Gilbert qui l’a tout juste devancé au fil d’arrivée : «Quand Nicolas (Gilbert) m’a dépassé et que je l’ai vu dépasser d’autres coureurs, je me suis dit que ça n’allait pas se passer comme ça et j’ai poussé pour aller le rejoindre. Ça m’a permis de gagner quelques positions vers la fin du parcours».

Parions qu’en entendant cette affirmation de l’un de ses athlètes, l’entraîneur Jean Lemoyne ne pouvait que dire «mission accomplie». N’est-ce pas le plus bel exemple d’un travail d’équipe que d’essayer de se dépasser l’un l’autre tout en se dépassant soi-même?

Sur cette belle petite histoire de course, rappelons que les Patriotes reprendront le flambeau dans deux semaines, à Montréal. D’ici là, nos athlètes cumuleront kilomètres et entraînements afin de continuer à progresser.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here