Patriotes – Hockey : Des honneurs partagés

0
161
patriotes pats hockey
Le gardien Sébastien Auger a connu un autre fort match dimanche après-midi.
Crédit photo: Ariane Samson. Patriotes UQTR.
Les Patriotes de Trois-Rivières ont battu les Gee-Gees d’Ottawa par la marque de 4-1 dimanche après-midi pour égaliser la série de deux matchs que se disputaient les deux équipes dans la capitale fédérale. Si Ottawa a eu le dessus par la marque de 5-1 vendredi soir, les hommes de Marc-Étienne Hubert se sont assurés de venger leur revers de brillante façon en l’emportant dimanche par la marque de 4-1.
Rappelons que l’enjeu de cette série était ni plus ni moins que la seconde place au classement de la conférence Est. La troupe de l’UQTR conserve donc son avance de deux points sur les Gee-Gees, malgré le fait qu’Ottawa ait un match en main sur les Patriotes. Retour sur ces deux matchs.

Samedi : Un excellent départ, mais…

Les Patriotes amorcent le match en lion en marquant après seulement une minute vingt-cinq secondes de jouée. Profitant d’un revirement, Loïc Lavallée a inscrit son septième but de la saison dans un bel effort individuel afin de donner les devants 1-0 à son équipe.

Nous avons droit tantôt à de la vitesse et tantôt à de la robustesse.

La première période est à l’image du nombre de points séparant les deux équipes au classement, c’est à dire très serrée. Nous avons droit tantôt à de la vitesse et tantôt à de la robustesse.

Malgré un travail très efficace en désavantage numérique de la part de Trois-Rivières, Ottawa réussit à s’inscrire au tableau et nivelle les chances avec plus de six minutes à jouer dans le premier tiers.

Comme Trois-Rivières en première période, Ottawa marque dès le début du deuxième vingt. À partir de ce point, les Gee-Gees dicteront le rythme de la période. Ils couperont d’ailleurs les jambes des Patriotes avec un troisième but avec plus de deux minutes à faire dans la période. Au point qu’ils en inscriront un quatrième avant de rentrer au vestiaire, gracieuseté d’Antoine Pouliot. Ce fut l’histoire du match. Une victoire très importante pour Ottawa qui leur accordait momentanément le second rang de la conférence.

Dimanche : Auger et Sylvestre donnent le ton

Coupé à l’œil vendredi, le défenseur Gabriel Sylvestre récemment acquis des Mariners du Maine (ECHL) démontre l’étendue de sa détermination en débutant le match malgré des points de rapprochements au visage. Inspirés par le courage de leur nouveau coéquipier, les Patriotes donnent le ton en démontrant beaucoup d’énergie en début de rencontre. «Gabriel a véritablement un impact positif sur l’équipe depuis son arrivée. Son énergie est contagieuse», nous a confirmé l’entraîneur Marc-Étienne Hubert.

C’est encore une fois Loïc Léveillé qui inscrit le premier but du match pour donner les devants aux Patriotes en avantage numérique, avec moins de 8 minutes d’écoulées à la première période.

«Je n’étais pas satisfait de l’engagement physique de mes joueurs dans le match de vendredi… »

Marc-Étienne Hubert

Le premier vingt est marqué par la robustesse. Douze pénalités seront décernées aux deux équipes. «Je n’étais pas satisfait de l’engagement physique de mes joueurs dans le match de vendredi. Il y a eu des meetings après le match afin de corriger la situation», a également déclaré le pilote des Patriotes.

Trois-Rivières doublera son avance (Bergeron-Charron) avec un peu plus de cinq minutes à jouer dans le premier vingt.

En deuxième période, c’est au tour de Bruno Carl Denis d’inscrire un autre but pour Trois-Rivières. Ce but secoue les hommes d’Ottawa qui, voyant l’urgence de la situation, hausse leur niveau de jeu.

Auger se dresse devant Ottawa

Même si les patriotes ajouteront deux autres buts en troisième période, dont un devant un filet désert, Ottawa dictera l’allure de la période tant au niveau du temps de possession de la rondelle que des tirs. Le gardien Sébastien Auger y est allé de plusieurs arrêts importants, dont quelques-uns dans un désavantage numérique qui aurait pu être un moment décisif dans la rencontre, alors que la marque était de 3-1 pour les Patriotes. «Sébastien nous a offert une grande performance cet après-midi. Il était dans sa zone, mais il avait une étincelle aussi», nous a confié un Marc-Étienne Hubert très fier de son vétéran au terme de la rencontre.

À quoi pourra-t-on s’attendre du match de mercredi au Colisée face aux Stingers de Concordia?

« C’est une bien meilleure équipe que l’affiche son rang au classement. »

-Marc-Étienne Hubert, entraîneur en chef des Patriotes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here