Patriotes – Hockey : Les unités spéciales en renforts

0
89
patriotes hockey
Les patriotes ont vaincu les Stingers de l’université Concordia par la marque de 3-1.
Crédit photo : Patriotes de l’UQTR.
De retour à la maison après une série âprement disputée à Ottawa, les Patriotes de l’UQTR affrontaient les Stingers de Concordia mercredi au Colisée. Devant une foule animée et composée de plusieurs étudiant.e.s, les Patriotes ont marqué deux fois en avantage numérique et une autre fois en désavantage numérique pour battre l’équipe montréalaise. Les Patriotes l’emportent par la marque de 3-1 sur les Stingers de Concordia.

Avec 6 matchs à jouer en saison régulière, les Patriotes voulaient évidemment consolider le deuxième rang de la conférence sur les Gee-Gees d’Ottawa. Et comme nous avait prévenu l’entraîneur Marc-Étienne Hubert au terme de la dernière partie, les Stingers de Concordia ne sont pas à prendre à la légère, malgré leur rang plutôt modeste au classement. C’est une équipe qui n’abandonne pas facilement qui s’est mesurée aux Patriotes mercredi soir.

Les patriotes débutent le match en contrôle de la situation et le numéro 55 Félix Boivin inscrit son quatrième but en avantage numérique avec l’aide de Jordan Martel et de Simon Lafrance.

Une frousse en début de deuxième période

Le gardien étoile des Patriotes Sébastien Auger est resté étendu quelques secondes sur la glace après avoir reçu une charge d’un joueur de Concordia avant de se relever. Les joueurs de Stingers s’étaient probablement donné pour mission de déranger le numéro 33 suite à son excellente fin de première période. En effet, le vétéran gardien y est allé d’un spectaculaire arrêt de la mitaine qui aurait pu changer l’allure de la rencontre.

C’est plutôt Maxime Chagnon qui l’a fait en marquant en désavantage numérique pour ainsi doubler l’avance de Trois-Rivières. Marqué sans aide, le but de l’étudiant en génie électrique donne littéralement du rythme aux Patriotes. Il fait d’autant plus mal aux Stingers qui seront blanchis en 5 supériorités numériques durant le match.

Un spectaculaire arrêt de la mitaine qui aurait pu changer l’allure de la rencontre.

Il ne faut pas compter la formation montréalaise pour battus, toutefois. Alexandre Gosselin vient réduire l’écart d’un but, avec huit minutes à faire en troisième période. La situation se corse, mais Félix Boivin marque son deuxième but du match, encore une fois en avantage numérique pour sceller le sort de la partie.

Les Patriotes ont désormais quatre points d’avance sur Ottawa au classement de la conférence, mais la formation ontarienne a toutefois deux matchs de plus à disputer.

L’équipe de McGill sera le prochain adversaire des Patriotes. Le match aura lieu dimanche à compter de quinze heures.

Le défi tête rasée

Soulignons que 6 joueurs des Patriotes se sont fait raser la tête tout juste avant le match dans le cadre de la campagne de financement de Leucan pour venir en aide aux enfants atteints du cancer. L’initiative aura permis de ramasser 900 dollars. Rappelons qu’en plus de soutenir la recherche, Leucan offre des services aux familles à travers tout le Québec.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here