Patriotes-Soccer masculin et féminin: Doublé des Patriotes

0
307
patriotes soccer féminin
L’équipe féminine de soccer inscrit un quatrième gain en salle.
Crédit photo: Patriotes de l’UQTR

Ce fut un après-midi parfait au complexe Alphonse-Desjardins alors que les deux équipes Patriotes de soccer de l’UQTR ont remporté leur match de brillante façon face à l’Université Laval. En lever de rideau, les femmes ont disposé du Rouge et Or 1-0, tandis que les hommes ont écrasé leurs rivaux de la vieille capitale par la marque de 6-2.

L’équipe de soccer féminin continue de surprendre

Après un automne difficile avec une fiche de neuf défaites et deux victoires et 3 matchs nuls, le onze féminin de l’UQTR connaît une saison en salle du tonnerre jusqu’à maintenant. La victoire d’hier porte la fiche des Patriotes à 4 victoires, une défaite et un match nul, ce qui leur vaut la première place à égalité avec Ottawa. Les Gee-Ges ont toutefois un match en main sur Trois-Rivières.

«Avec la saison d’automne qu’on a eu, le monde ne s’attendait pas à nous voir là», nous a confié l’entraîneur-chef Durnick Jean après la rencontre. «On a eu beaucoup de blessées, mais je savais qu’on pouvait s’améliorer. Notre défensive s’est resserrée et nous avons développé un esprit de corps au sein de la formation. Nous jouons tous ensemble et c’est ce qui explique nos succès cet hiver».

«Avec la saison d’automne qu’on a eu, le monde ne s’attendait pas à nous voir là»

-Durnick Jean, entraîneur-chef de l’équipe féminine de soccer

Une demie de terrain devant les buts

Appelée à prendre la relève devant les buts, la demie de terrain Frédérique Métiver continue d’épater la galerie en enregistrant un troisième blanchissage. Durnick Jean aura certainement un heureux problème sur les bras lorsque sa gardienne numéro un sera rétablie de sa blessure. En effet, l’étudiante en éducation physique y est allée de quelques gros arrêts pour préserver l’avance de ses coéquipières, notamment en première demie sur une échappée de Laval. Le pilote soulignait à quel point une bonne gardienne procure la confiance nécessaire pour gagner des matchs serrés.

L’unique but des Patriotes revient au numéro 9 Gabrielle Grenier, fruit d’une belle montée au filet. L’attaquante Meïla Guipro-Lebel décroche quant à elle le titre de joueuse du match.

Objectif : première place

La prochaine rencontre aura lieu dimanche à Ottawa à 12h30 contre les Gee-Gees, avec à l’enjeu la première place au classement. Comme pour la partie d’hier, l’entraîneur Jean souhaite que ses joueuses laissent peu d’occasions de compter à ses rivales. «On doit serrer le jeu en défensive et être opportuniste. Il reste trois matchs et si on bat Ottawa on a de très bonnes chances de finir premier», de conclure un Durnick Jean très heureux de la performance de son équipe jusqu’ici.

patriotes soccer masculin
L’équipe masculine de soccer a écrasé le onze du Rouge et Or dimanche
Crédit photo: Patriotes de l’UQTR.

Une victoire avec un pointage de hockey

Avec une fiche parfaite de 3-0 pour le Rouge et Or, nous étions sûrement plusieurs à nous attendre à un match serré face aux Patriotes. De plus, l’Université Laval n’avait accordé aucun but depuis le début de la saison avant de débarquer dans la capitale de la Mauricie.

La journée du Rouge et Or a pourtant bien débuté le duel. Ils réussissent à inscrire le premier but malgré le fait que Trois-Rivières contrôlait le ballon jusque-là. Ce but très opportuniste donne de l’élan à Québec qui visitera davantage la zone des Patriotes pour le reste de la première demie.

Les Patriotes inscrivent toutefois un but très important dans les dernières minutes de la demie. La formation de l’UQTR rentre ainsi au vestiaire avec un nouveau match.

«On a été un peu lent à partir et on payé pour… Le but nous a replacés et on a bien sorti en deuxième demie», analysait l’entraîneur Shany Black au terme du match.

Les Patriotes marqueront 5 buts sans riposte au cours de cette deuxième demie. Félix Bouchard et Samuel Duffek inscriront chacun un doublé. Les deux autres filets de l’UQTR seront l’oeuvre de Guillaume Pianelli-Balisoni et de Gabriel Wiethaeuper.

La stratégie de l’entraîneur était de mettre beaucoup de pression sur le Rouge et Or, étant donné qu’ils comptaient sur peu de joueurs de réserve aujourd’hui. Plus le match allait avancer et plus les Patriotes pourraient épuiser leurs adversaires, faute de ressources sur le banc.

Les Patriotes ont ainsi distancé les joueurs de l’Université Laval pour se creuser une avance insurmontable en deuxième demie. Avec 19 minutes à jouer, la marque était déjà de 4-1.

«Il fallait gagner aujourd’hui pour rester dans la course»

-Shany Black, entraîneur chef de l’équipe masculine de soccer.

Le prochain match face à l’ETS

Le onze de l’UQTR bénéficiera de deux semaines de repos avant d’affronter l’École de technologie supérieure ici à Trois-Rivières. Un petit congé que l’entraîneur apprécie grandement : «Le congé va faire du bien. Plusieurs gars ont des petits bobos et on va pouvoir se remettre en jambes et plancher ensuite sur les trois prochains matchs à venir».

Même si la formation montréalaise croupit au fond du classement, Shany Black ne les prend nullement à la légère : « C’est une équipe qui a plus de difficultés avec les résultats, mais ce sont des matchs pièges si nous arrivons au ralenti. Suffit qu’ils marquent le premier but et qu’ils ferment le jeu par la suite… Alors il faut bien bien se préparer si on veut aller chercher le titre».

Comme il n’y a pas de séries éliminatoires lors de la saison en salle, c’est le premier au classement qui remporte le championnat. «Il fallait gagner aujourd’hui pour rester dans la course», ajoutait l’entraîneur à propos du match d’hier. «Rien n’est joué. Tout le monde a perdu des points ici et là. Ça va être serré jusqu’à la fin».

Les patriotes affronteront donc les Piranhas, le premier mars prochain à 16 heures, toujours au complexe Alphonse-Desjardins.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here