Plein potentiel : En confinement : réflexions et constats

0
104
Crédit photo : F. Lapointe

Pour cette chronique, j’ai eu envie de vous écrire un texte plus léger avec mes constatations et réflexions des dernières semaines. Qu’est-ce que le confinement m’a fait réaliser ? Que peut-on apprendre de ce moment difficile ? Quelles sont mes découvertes ? Les voici.

Constat #1 : Les technologies sont des outils utiles, mais il n’y a rien comme de connecter en personne.

Les réseaux sociaux et les logiciels de vidéoconférence sont des moyens très efficaces pour garder contact avec ses proches. D’ailleurs, une chance qu’on les a en ce moment, n’est-ce pas ? Mais force est de constater que rencontrer nos proches face-à-face, se faire un bon souper, aller s’entrainer avec des ami-e-s et discuter de tout et de rien commence à me manquer. Étant quelqu’un d’assez solitaire à la base, je ne peux que m’imaginer ce que certain-e-s ressentent en ce moment. Ce n’est pas un moment facile pour les personnes très sociables, qui aiment que ça bouge et les extraverti-e-s de ce monde. On ne lâche pas.

Les jeunes réalisent que de connecter en ligne n’est pas suffisant, tandis que les plus âgé-e-s réalisent que les technologies sont utiles.

D’ailleurs, relativement aux technologies, ma conjointe m’a partagé une phrase pleine de sens dernièrement relativement à la réaction des différentes générations à la situation actuelle. Elle m’a dit qu’en ce moment, les jeunes sont en train de réaliser que de connecter simplement en ligne n’est pas suffisant, tandis que les plus âgé-e-s réalisent que les technologies sont utiles. Autrement dit, ce n’est plus blanc ou noir pour les différentes générations. Il y a du bon et du moins bon dans le cellulaire et les réseaux sociaux.

Constat #2 : On peut faire presque tout faire de la maison.

Au fond, on n’a pas besoin de grand-chose pour faire un entrainement et pour s’occuper dans nos temps libres. Une bande élastique peut devenir ton nouvel appareil d’entrainement préféré. Un contenant de détergent à lessive, au fond, c’est un excellent poids pour faire ses exercices. Faire le tour de ton comptoir sans toucher au sol pour maintenir tes compétences en escalade? Pourquoi pas. Faire le party en vidéoconférence? Oui, monsieur. Faire comme le planchiste québécois Seb Toots et pratiquer ton équilibre et ta coordination avec seulement des objets de ta maison (tu peux voir la vidéo ici)? Faisable.

Constat #3 : TikTok, c’est pour tout le monde.

TikTok, cette fameuse application qui permet de faire des vidéos pouvant durer jusqu’à une minute et qui implique généralement de la danse, des clips humoristiques et la juxtaposition d’images et de musique est vraiment à la mode ces jours-ci. Alors que l’application était surtout destinée aux adolescent-e-s jusqu’à récemment, on peut voir de plus en plus d’adultes prendre plaisir à se filmer et tenter de faire des vidéos créatifs. De plus en plus de vedettes se joignent à l’application aussi. TikTok permet de faire travailler la créativité et de se divertir. Je vous recommande de l’essayer.

Mes deux plus grands boost d’énergie, je les ai ressentis après avoir fait un jogging.

Constat #4 : Il n’y a rien comme une marche ou un jogging à l’extérieur pour booster le moral

À moins que vous soyez infecté-e du COVID-19, que vous présentiez des symptômes grippaux ou que vous étiez en voyage il y a 14 jours ou moins, vous pouvez sortir prendre des marches ou faire du sport. Je vous le recommande, même. Mes deux plus grands boost d’énergie et de bien-être des deux dernières semaines, je les ai ressentis après avoir fait un jogging dans mon quartier. L’une des pensées qui m’a traversé l’esprit lors de cette course : «On a vraiment l’impression que la vie est normale lorsqu’on est à l’extérieur». Il y a des gens partout dans les rues, les enfants y jouent comme ils ne l’ont jamais fait dans les dernières années et le printemps se pointe le nez. Quoi de mieux ?

Une routine et de bonnes habitudes sont essentielles actuellement.

Constat #5 : Établir une routine est important, voire essentiel

Mis à part le fait que je passe le plus clair de mon temps dans mon appartement, ma routine hebdomadaire a peu changé. Je me lève à 7h du lundi au vendredi et je travaille généralement jusqu’à 16 ou 17h. Il faut dire que j’avais déjà la chance de pouvoir faire beaucoup de travail de chez moi. Que ce soit la rédaction de ma thèse de doctorat, la rencontre de clients via Zoom ou Skype ou encore l’écriture de chroniques comme celle-ci, mon outil principal est mon ordinateur. À ces tâches s’est ajouté mon travail d’assistant de recherche pour l’École de police à Nicolet que je réalise maintenant en télétravail. Plusieurs personnes ont perdu leur emploi, alors je me considère chanceux de pouvoir encore faire le mien.

Une routine et de bonnes habitudes sont essentielles actuellement. Ce serait facile de se lever à l’heure qu’on souhaite et de regarder la télévision pendant quelques heures ou encore jouer à des jeux vidéo, mais c’est important d’avoir encore des objectifs et des choses à réaliser dans notre journée. Si vos objectifs d’avant-pandémie ne sont plus réalistes, trouvez-en de nouveaux. Vous pouvez aussi profiter de ce moment pour essayer de nouvelles choses, chercher un nouveau passe-temps ou encore réaliser un projet dans les prochaines semaines.

Et pour vous, quels sont vos constats en ce temps de pandémie ?

Lire aussi : Plein potentiel : COVID-19, adaptation pour les athlètes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here