Plein potentiel : La musique, un excitant et relaxant naturel

0
42
LUITR-2019_A2019.png
Crédit photo : F. Lapointe

Ça fait déjà quelques années que je m’intéresse aux effets de la musique sur la performance, l’activité physique et le sport. J’utilise moi-même ce médium pour me motiver et être davantage concentré durant mon jogging et mes entrainements. Il y a environ deux ans, j’ai réalisé un gros travail de recherche visant à vérifier les effets de la musique sur la performance ainsi que sur différents processus physiologiques et psychologiques.

Je crois que les résultats des études dont je vais parler aujourd’hui sont d’intérêt autant pour les athlètes d’élite, les sportifs.ves du dimanche ou les adeptes de l’entrainement. En résumé, il y a de fortes chances que ça puisse être bon pour toi ! L’utilisation de la musique pour modifier tes états physiologiques et psychologiques a plusieurs avantages : ce n’est pas cher, c’est sécuritaire, facile à implémenter, accessible facilement et ça n’entraine pas d’effets secondaires.

La musique peut agir comme un stimulant

Le niveau d’activation, c’est en quelque sorte ton niveau d’énergie et d’excitation. Pour beaucoup de sports, il est préférable de s’activer physiquement et physiologiquement avant d’embarquer sur le terrain ou de faire son entrainement. Si c’est ton cas, tu le fais probablement en bougeant, en sautant sur place ou en t’échauffant (par exemple : botter des ballons, patiner et lancer des rondelles au hockey, faire des étirements ou un jogging). Tu ne veux pas commencer la partie à froid parce que premièrement, tu ne seras pas prêt à rivaliser et deuxièmement, tu risques de te blesser.

Alors la prochaine fois que tu as besoin d’un petit boost d’énergie, pourquoi ne pas utiliser de la musique pour t’aider ?

Et si je te disais que la musique peut t’aider à t’activer ? Il y a plusieurs études qui ont rapporté que la musique peut être un moyen pour se préparer à l’exécution d’une tâche en augmentant le niveau d’activation et le rythme cardiaque. Il semble que ce soit encore plus efficace lorsque la musique est familière pour l’individu ou qu’elle a une signification. Le fait d’avoir un rythme cardiaque plus élevé peut aussi indiquer que la musique permet d’être davantage motivé et, par le fait même, de travailler plus fort.

Alors la prochaine fois que tu as besoin d’un petit boost d’énergie ou d’un peu de motivation, pourquoi ne pas utiliser de la musique pour t’aider ?

La musique peut avoir un effet sédatif

L’utilisation de musique appropriée peut aussi avoir un véritable effet sédatif. Certains sports doivent préférablement être effectués dans un état de relaxation puisqu’ils nécessitent de la motricité fine, comme le golf et la gymnastique, par exemple.  Dans une étude de 1998, un rythme cardiaque 4,6% plus faible a été rapporté lorsque les participant.e.s écoutaient de la musique classique en courant sur un tapis roulant (avec un effort semblable pour les deux groupes de comparaison). Évidemment, le type de musique peut varier selon les individus et les goûts musicaux de ceux-ci. Personnellement, le classique n’est pas un bon type de musique pour me relaxer, mais c’est à vous de trouver ce qui fonctionne pour vous.

Il est important que la musique soit sélectionnée selon sa fonction et l’objectif poursuivis.

Ce qui est bien, c’est que l’écoute de musique peut facilement être incorporée à une routine précompétitive et à certains entrainements. Évidemment, pour la plupart des sports, ce n’est pas possible d’écouter de la musique lors d’une partie ou en compétition. Par contre, rien ne t’empêche de l’écouter juste avant ou durant certains de tes entrainements. Tu peux aussi l’utiliser pour te préparer mentalement à une compétition. Pourquoi ne pas jumeler la pratique de technique de relaxation avec l’écoute de musique relaxante ? Ou encore, tu pourrais utiliser la visualisation et de la musique motivante pour t’aider à avoir plus d’énergie et d’enthousiasme lorsque tu pratiques ton sport ou que tu fais une activité physique.

En résumé, la musique a le potentiel d’exciter ou de calmer. En ce sens, il est important que la musique soit sélectionnée selon sa fonction et l’objectif poursuivis. Et toi, tu utilises quel style de musique pour te stimuler et t’activer physiquement avant/durant un entrainement ou une compétition ? Et quelle musique utilises-tu pour te calmer ?

Références

Bharani, A., Sahu, A., & Mathew, V. (2004). Effect of passive distraction on treadmill exercise test performance in healthy males using music. International Journal Of Cardiology, 97(2), 305-306.

Copeland, B. L., & Franks, B. D. (1991). Effects of types and intensities of background music on treadmill endurance. The Journal of sports medicine and physical fitness, 31(1), 100-103.

Gillen, E., Biley, F., & Allen, D. (2008). Effects of music listening on adult patients’ pre‐procedural state anxiety in hospital. International Journal of Evidence‐Based Healthcare, 6(1), 24-49.

Hutchinson, J. C., & Karageorghis, C. I. (2013). Moderating influence of dominant attentional style and exercise intensity on responses to asynchronous music. Journal of Sport & Exercise Psychology, 35(6), 625-643.

Jones, L., Karageorghis, C. I., & Ekkekakis, P. (2014). Can high-intensity exercise be more pleasant? Attentional dissociation using music and video. Journal of Sport & Exercise Psychology, 36(5), 528-541. doi: 10.1123/jsep.2014-0251

Karageorghis, C. I., & Terry, P. C. (1997). The psychophysical effects of music in sport and exercise: A review. Journal of Sport Behavior, 20(1), 54-68.

Rendi, M., Szabo, A., & Szabó, T. (2008). Performance enhancement with music in rowing sprint. The Sport Psychologist, 22(2), 175-182.

Szmedra, L., & Bacharach, D. (1998). Effect of music on perceived exertion, plasma lactate, norepinephrine and cardiovascular hemodynamics during treadmill running. International Journal of Sports Medicine, 19(1), 32-37.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here